Avis Jaybird Jaybird X4 - PPI 2018

Déposez votre avis.

Quelques grammes d'exception

Avis sélectionné
Profil du testeur : 49 ans | 1,80m | 75kg | Débutant | Rochefort
Conditions du test : Deux semaines d'écoute acharnée dans toutes mes conditions de pratique et même un test en vélo c'est dire si j'ai été assidu.

D'abord merci à Jaybird et à Outzer pour m'avoir permis de tester ce casque, qui m'a fait complètement revoir mon prix psychologique pour ce genre de matos.

Mais j'anticipe.

Quand j'ai su que j'étais sélectionné pour le test, je suis allé regarder le prix qui m'a un brin brûlé les yeux. 130 balles une paire d'intras, 'portqwa. Décidément Marshall, Bose et consorts ont vraiment bien balisé le marché pour que ça choque personne de payer un objet 8€ le gramme.

Mes casques bluetooth de comparaison sont des écouteurs intras à arceau de chez Lidl achetés une misère et que j'utilise parfois à la maison même s'ils sont excessivement inconfortables en raison de leur qualité sonore et des intras classiques Ryght Timerun que j'utilise sur le home trainer et à la salle quand je vais soulever des trucs dans l'obligatoire compagnie des grotaltérofiles qui ont l'air de s'éclater à faire quatre répétitions de 80 kg au développé couché le dos placé n'importe comment, la figure couleur framboise et le soupir gémissant. Une petite précision : j'avais acheté les deux intras bluetooth sus-cités pour aller courir et randonner avec ce que je n'ai jamais pu faire parce que l'un comme l'autre glisse et finit par tomber des oreilles pendant l'activité. Accessoirement j’ai un Focal Spirit filaire et un très vieux casque de monitoring studio Sony, vu que j’étais musicien et que j’avais un home studio dans une vie antérieure.

Bon, ben je le reçois. La boite est drôlement belle et au déballage ça donne une super impression de qualité. Elle enveloppe les écouteurs, le câble USB de charge, des coussinets silicone et mousse à mémoire de forme de deux tailles et des arceaux silicone de rechange, une pince pour accrocher les écouteurs au tee shirt et une pochette de transport. Premières impressions. Ils sont gris ma couleur préférée, sans blague. Les écouteurs sont vraiment très légers : le fabricant annonce 14.7g écouteurs seuls vérifié à 17g équipé à la maison, le randonneur ultraléger que je suis a le sourire jusqu'aux oreilles. Malgré leur poids ils donnent une étonnante impression de bonne facture, les plastiques sont agréables au toucher, les coussinets sont doux et ultrasouples et arceaux souples juste ce qu'il faut. Le système de chargement est constitué d'un câble USB muni de picots qui s'enfichent sur la partie télécommande / batterie du casque, flûte encore un système propriétaire ; c'est pour moi le prix de l'étanchéité comme dirait ma cousine Elsa*. La pochette de transport me déçoit un brin : c'est un genre de porte monnaie à l'ancienne qui s'ouvre quand on appuie sur les côtés en un genre de tissu enduit qui ne protège rien, vraiment dommage pour des écouteurs intra légers forcément fragiles. La section télécommande qui entoure la batterie est composée de trois boutons : volume haut / bas appui court et avancer / reculer d’un titre appui long, pause / reprise ou répondre à un appel / raccrocher appui court et on / off appui long. Autre petite déception : l’appui nécessaire pour allumer / éteindre les écouteurs est assez long et l’extinction n’est signalée que par la LED rouge, sans signal sonore.

Le manuel de démarrage rapide dit de télécharger l'appli pour apparier les écouteurs, ce que je m'empresse de ne pas faire. Une appli pour utiliser des écouteurs, 'portqwa. Allumage, passe tout seul en mode association, appairage à la main dans le menu android de mon vieux HTC, 15 secondes chrono. Les écouteurs font un petit jingle et annoncent "battery sixty per cent" dans un anglais impeccable ça change de mon enceinte de vélo qui dit "bluetooth mode" dans le même anglais que ma grand mère. Je mets les intras en place, ça tient dix secondes et ça tombe, triple zut. Bon, je vais regarder le mode d'emploi qui ne précise rien. Deuxième déception, caramba ça commence vraiment mal. Je vais regarder sur le site du fabricant.

A l'ouverture du site, mon opinion sur les X4 change très rapidement, comme quoi je suis très influençable. Dans la section "athlètes", la première personne qu'on voit c'est Rory Bosio, qui pour une fois ne sourit pas et semble presque forcer ; surprenant pour celle qui dit que sa vie entière est un sport, qui a remporté deux fois l'UTMB, fait le GR20 en 50 heures (que tous ceux qui disent que c'est minable à côté du record d'Emilie Lecomte me rappellent leur temps sur ce parcours), monte des cols vers chez elle avec un beach cruiser en grattant au passage les cyclistes du dimanche et bosse comme infirmière dans une réanimation néonatale. Rory c'est un peu mon idole, un peu la personne que je serais fier d'avoir pour fille, un peu celle qui me donne le sourire quand je regarde ses vidéos. Elle ne fait pas la pub des X4 mais des Run mais quand même.

Mais je digresse.

Bref après avoir surfé un moment sur le site je ne me souviens plus de ce que j'étais venu y chercher. Je me décide à télécharger l'application, qui me demande d'installer les écouteurs, je lui dis que je que l'ai déjà fait et je me rends compte que je parle à mon téléphone comme quoi ils sont pas tous enfermés. Une fois l'appli ouverte, je me rends compte que je suis une nouille de ne pas l'avoir installée d'emblée : elle propose des vidéos pour la mise en place correcte des écouteurs où je découvre que ceux qui n’ont pas de lunettes peuvent porter le fil au dessus des oreilles, un vrai manuel d'utilisation, la possibilité d'inverser le son gauche / droite et un équalizer spécifique dont celui de Rory merci m'dame mais le son avec que des graves ça sera sans moi. Tiens, y'a un mode "écoute prolongée". Elle est drôlement fancy, l'appli et elle propose des playlists des athlètes sponsorisés par la marque. C'est vrai qu'écouter la même musique que Jesse Thomas va te permettre de boucler un Ironman en moins de 8 heures comme de boire un Monster va te permettre de conduire comme Ken Block. Et cerise sur le cake, elle indique dans la barre de notification le niveau de batterie des écouteurs ; on dirait un gadget mais à l'usage c'est très pratique même si les écouteurs annoncent quand la batterie descend de 10 en 10.

T'as pas encore écouté de musique, là.

Oui, bon, on y va. Après avoir passé quelques minutes en suivant les explications de la vidéo, les écouteurs tiennent parfaitement et sont bien étanches dans mes conduits auditifs qui en ont vu d'autres. Je branche le Flow Deezer et c'est parti pour écouter des trucs que je suis supposé aimer en faisant la vaisselle. Première écoute, le son est absolument excellent, y'a une petite bosse à 17565 hertz et un petit creux à 8432 hertz. Nan, je déconne, comme si ça pouvait avoir une signification quelconque ces idioties audiophiles, comme si chacun avait une audition calibrée comme un sonomètre, écoutait le même type de musique en qualité HD dans le même bruit d'environnement. Je ne parlerai donc pas de spécifications techniques dans la qualité d'écoute mais uniquement de mon ressenti dans mes conditions d'usage.

Les morceaux que je connais sonnent aussi bien que sur l'enceinte Cambridge Audio de la maison et la qualité sonore est infiniment supérieure à mes casques de comparaison. L'equalizer est évidemment efficace même si je préfère plat. Comme tous les intras ils sont plus à l'aise à rendre de l'electro chargée en graves ou du gros viking metal qui tache que le deuxième concerto pour piano de Rachmaninov mais n'oublions pas que ce sont des écouteurs de sport et non des objets pour les amateurs d'amplis Cayin qui s'extasient devant le rendu des guitarz de l'album posthume de Djonialidé. Mention spéciale à l'écoute à bas volume : l'isolation sonore est bonne et le son reste vivant, assez rare pour des intras.

Comme je suis tout seul cette semaine après la vaisselle j'ai des tas de trucs à faire genre le linge, la paperasse, etc. Je me rends compte au bout de deux heures que j'écoute toujours de la musique je vérifie que j'ai bien les écouteurs dans les oreilles (évidemment : oui) parce que je les ai oubliés. Le flow m'a gratifié d'un tas de trucs chouettes (Neurosis, Chelsea Wolfe, Samaris, Pansonic, Dinosaur Jr, Electric Wizard, The XX, Fort Minor) et moins chouettes dont l’éclectisme m'a donné une bonne idée de l'exceptionnel rapport poids / qualité sonore des X4.

Tiens, mon épouse appelle.

Moins de quinze secondes plus tard elle a deviné ce que je suis en train de faire (la cuisine). Soit mon épouse est exceptionnellement maline (c’est le cas) soit le micro est d’une qualité stupéfiante (c’est également le cas) ou une savante combinaison des deux (probablement). Depuis nous avons ensemble affiné le test et elle dit que les bruits environnants sont audibles seulement quand l’interlocuteur se tait mais sans jamais être désagréables ni envahissants. Jaybird a donc inventé l’outil d’espionnage conjugal ultime. Si t’es au PMU et que tu racontes à madame que tu fais un trail, tu vas te faire choper : va donc plutôt courir pour de vrai.

Allez, envoie les news du salon du vélo sur le laptop. Association quinze secondes, qualité sonore toujours impressionnante. J’apprends que les grandes marques sortent toutes des lignes de sacoches de bikepacking, quelle excellente nouvelle.

Le lendemain, journée de test ultime vu que c’est mon seul jour de repos de la semaine. Matin, Orange Bleue : vélo elliptique 45 minutes au total suivie d’une des séances de muscu les plus rudes que j’aie faites cette année, j’avais encore mal partout ce matin. Les écouteurs n’ont pas bougé, c’était un régal de s’entraîner avec Recondite, complètement isolé de la variétoche minable diffusée par l’écran géant du fond. Début d’après midi : course à pied 10 bornes j’appréhendais un peu vu mes expériences avec les autres casques. J’ai passé un peu de temps à bien régler les écouteurs devant un miroir, et l’heure suivante à être motivé par Aphex Twin sans que rien ne bronche d’un millimètre. Fin d’après midi balade gravel d’une quarantaine sur du chemin : je ne mets jamais d’écouteurs quand je roule parce que je trouve ça dangereux, mais c’est un test privé faut donner de sa personne. Je suis toujours aussi bien isolé des bruits de l’environnement en particulier du vent et je passe deux heures dans la nature en compagnie de Marissa Nadler. Je rentre le sourire aux lèvres, la tête pleine de soleil et de mélodie. Vient le soir et je peux dire que la batterie tient bien les huit heures annoncées.

Au total

La première semaine j’ai porté les écouteurs au moins une heure tous les jours et jusqu’à 4 heures d’affilée. J’ai écouté la radio, fait un panorama de presque toutes les musiques que j’aime (tiens j’y pense j’ai pas écouté de free-jazz), regardé des tests de bivy sur TonTioube, mangé avec le GCN show et visionné pour la dixième fois « running on empty » qui raconte le GR20 fait par Rory. Je suis absolument conquis par la qualité d’écoute en particulier à bas volume, le confort en utilisation prolongée, la légèreté, le positionnement parfait dans les oreilles et je peux dire qu’ils remplissent parfaitement, complètement, absolument la mission qui leur est confiée. Tous les défauts que je leur trouve sont marginaux en comparaison et le tarif est parfaitement justifié : bravo Jaybird !



* mis à part cette allusion gratuite à Frozen j’ai bien une cousine qui s’appelle Elsa.

Pour qui ?

A ceux qui écoutent de la musique en faisant du sport et ont l'envie et les moyens d'acheter de la qualité
9/10

Points forts

Qualité d'écoute exceptionnelle quelle que soit la source et le volume d'écoute
Isolation des bruits extérieurs
Légèreté
Autonomie de la batterie
Esthétique et qualité de fabrication
Application certes flashy et volumineuse mais bien pensée et très utile
Jaybird donne des sous à Rory Bosio

Points faibles

Les écouteurs ne font pas le sport à ta place quand t'es fatigué
Tu peux plus raconter de carabistouilles à ta femme quand elle t'appelle
Extinction seulement indiquée par une LED rouge, j'aurais préféré une association à un signal sonore
Pochette de transport trop souple, une rigide vaut moins d'un euro chez Action

5 commentaires

Straight-Down
Statut : Confirmé
inscrit le 01/09/08
Matos : 2 avis
C'est complet, c'est drôle.Ca donnerait envie de réécouter de la musique en courant.
0
DDN
Statut : Expert
inscrit le 01/07/18
Merci ! Depuis que je les ai, je me suis remis à écouter de la musique en courant :-)
0
Le Marcheur et son Chien
Statut : Confirmé
inscrit le 09/10/17
Photos : 1 photos du jour
Je n'écoute pas de musique quand je randonne mais j'ai lu le test jusqu'au bout pour le plaisir de la lecture de ta prose. Merci.
0
DDN
Statut : Expert
inscrit le 01/07/18
Merci à toi !
0
Auré Ca
Statut : Gourou
inscrit le 16/06/18
Activités : 3 avis
Je participe au test aussi et je partage ton avis.Par contre, de mon côté, j’ai un petit son, différent de l’allumage,lorsque j’arrête les écouteurs... bizarre!
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire