Avis Salomon X Alp 3l 2019

1 avis Salomon X Alp 3l.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Belledonne!

Une veste d'alpinisme minimaliste mais perfectible

Avis sélectionné
Profil du testeur : 23 ans | m | Avancé | La Guyonnière
Acheté : 300€ en ligne
Conditions du test : Sorties alpinisme et en trek ou en randonnée depuis 1 an et demi en 4 saisons par tout type de temps (neige, pluie, gros vent etc.)

Points forts

- Confort
- Résistance au vent
- Légère pour une veste alpine
- Durabilité

Points faibles

- Visière
- Manque d’accessoires
- Imperméabilité par temps de pluie forte

J’utilise cette veste X Alp 3L de la marque Salomon sur mes sorties alpinisme et en trek ou en randonnée depuis maintenant 1 an et demi en 4 saisons. Elle a connu tout type de temps (neige, pluie, gros vent etc.). Voici donc mon retour d’expérience.



  • Sur le papier :

Cette veste hardshell est conçue initialement pour faire face au vent et à l’eau tout en étant respirante. Elle est constituée d’une membrane Pertex Light 3 couches (concurrent du Gore-Tex) en polyamide à l’intérieur et en polyester à l’extérieur.

Elle est dotée de 2 grandes poches pouvant accueillir des cartes, gants, sangles etc. et d’aérations latérales.

Sa capuche permet d’accueillir un casque d’alpinisme et est ajustable à l’aide d’un cordon de serrage élastique.

Des réglages à velcro permettent également d’ajuster la taille des manches aux poignets. Des réglages élastiques permettent d’ajuster la ceinture à la taille des hanches.


Imperméabilité annoncée : 20 000 Schmerbers

Respirabilité annoncée : 20 000 g/m²/24h


La coupe est relativement proche du corps, même si ce modèle est un modèle Homme. Je l’ai pesée à 415 grammes en taille S.



  • Passons au test terrain :

A première vue, la veste a un look passe-partout : sobre et efficace à la fois. Le tissu à l’air à la fois robuste et léger.


Confort :

En pratique, la matière est plutôt douce au toucher, contrairement à d’autres vestes hardshell. La coupe est assez ample pour permettre de porter 2 à 3 couches dessous (dont doudoune) : c’est donc une veste amplement pensée pour la haute-montagne. Les mouvements en amplitude extrême sont aussi très facilement réalisables sans que le bas de la veste ne remonte trop. La capuche est large et est dotée d’une très grande visière parfaitement adaptée aux mauvais temps (cela évite la pluie ou la neige dans les yeux). Le col remonte haut, évitant ainsi au vent ou à la pluie de s’engouffrer. Bref, j’ai adoré son confort.


Technicité :

Niveau accessoires et technicité, on peut dire que cette veste est minimaliste tout en restant de qualité. En effet, elle comporte très peu d’accessoires (pas d’aérations sous les bras ou de jupe pare-neige par exemple) : seulement deux aérations latérales, des cordons de réglage à la capuche et aux manches ainsi que deux grandes poches. Par contre, chacun de ces accessoires est de qualité et très robuste.

Les coutures sont quant à elles thermocollées et parfaitement imperméables.


Durabilité :

En termes de durabilité, j’avais quelques craintes quant à la fragilité des tissus utilisés par rapport à leur résistance à l’abrasion… Ces craintes n’ont pas du tout été confirmées : que ce soit au niveau du portage du sac à dos ou en se frottant au rocher (voire même en chutant), la veste n’a pas bronchée ! Le tissu est donc robuste selon moi, c’est une veste à porter sur la durée !


Imperméabilité / Respirabilité :

J’ai trouvé la veste plutôt respirante. Sans non plus l’utiliser pour courir, sa respirabilité (20 000) correspond parfaitement à son usage. En marchant, je n’ai jamais ressenti d’effet sauna comme avec une veste premier prix. Par contre, lorsque l’intensité commence à être plus élevée, des aérations auraient été nécessaires (sous les bras par exemple). Il existe bien des aérations latérales pouvant être relevées mais celles-ci sont très peu pratiques, d’autant qu’on transpire naturellement moins du ventre que des aisselles !

La veste est très protectrice contre le vent. Avec une doudoune portée en-dessous, on se sent comme dans une petite coquille, ce qui est très confortable en altitude ou lors de randonnées glaciaires. Rien à redire sur ce point.

Niveau imperméabilité de la membrane en elle-même, difficile d’évaluer le 20 000 schmerbers annoncé. La veste a connu neige et pluie. Face à la neige et par temps froid, elle résiste parfaitement aux éléments. La membrane fait office de barrière entre l’extérieur et les vêtements. On ne ressent pas ou peu l’humidité. Par contre, par temps de pluie et quand elle commence à durer, les vêtements portés dessous tendent à être humides (voire mouillés sur les manches) lorsque la pluie forte dépasse les 1h30 à 2h. Certes, je connais peu de vestes respirantes qui atteignent ces performances, mais je m’attendais à mieux pour une veste de cette gamme.


Encombrement :

La veste se range facilement dans sa capuche sans prendre trop de place : en fond de sac ou dans une poche filet, elle s’emmène partout. Par contre, la visière de la capuche comporte une sorte de plastique qui n’est pas à mémoire de forme. Résultat, lorsqu’on la range ou qu’on la compresse, la visière se tord sans pouvoir retrouver sa forme initiale, ce qui lui fait perdre une partie de son efficacité : un des points noirs de cette veste.



  • En conclusion :

C’est une veste d’alpinisme minimaliste. Légère, confortable et robuste, elle manque néanmoins d’accessoires (visière à mémoire de forme, aérations sous les bras) et d’imperméabilité pour atteindre le 10/10.


Pour qui ?

Aux alpinistes minimalistes.
8/10

Tests privés

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire