Avis Volkswagen California Confort 2018

Déposez votre avis.

Voyagez en toute flexibilté

Avis sélectionné
Profil du testeur : 38 ans | 1,81m | 76kg | Débutant | Villeurbanne
Acheté : en magasin
Conditions du test : Un week-end de 3 jours dans les Alpes mi-novembre.

Grâce à Outzer et mon ami Concombre qui obtenu le test du Volkswagen California, nous voilà parti pour le test ultime celui de pouvoir nous arrêter où bon nous semble au plus près de la nature tout en profitant d'un certain standing côté confort.

On attendait avec impatience ce test pour découvrir toutes les fonctionnalités de ce genre de véhicule et c'est le week-end du 17 novembre que nous sommes partis sillonner les routes alpines pour nous faire un avis sur ce super concept.


L'accueil à l'agence de Rillieux-la-Pape près de Lyon

Très bon accueil dans cette agence qui loue différents types de véhicules aménagés, de l'utilitaire Candy, au van California en passant par le pick-up 4x4 de chez Isuzu. Les prix varient de 50 à 100 € la journée suivant la période et le modèle sélectionné.

https://www.blacksheep-van.com/reservation/location-van-lyon/

Le prix à l'achat de ce genre de véhicule étant plutôt élevé : dans les 50 000 € pour les versions de base. Donc, si vous souhaitez voyager en toute flexibilité, sans contrainte, au gré de vos envies, la location reste un bon compromis. Nous concernant, grâce à Outzer et la société BlackSheep on a eu droit à 3 jours de test et 600 km gratuits.

Passer les formalités administratives (on s'est rajouté une assurance conducteur supplémentaire pour se partager la conduite au coût de 15 €/jour), on a pu rentrer dans le vif du sujet en se dirigeant vers notre véhicule.

Les véhicules de l'agence de Rillieux la Pape ont tous l'air en bon état, le notre a tout de même quelques rayures et pocs sur la carrosserie mais rien de bien méchant, l'intérieur lui est nickel. Le personnel de l'agence prend bien le temps de faire le tour du véhicule et de bien nous expliquer toutes les fonctionnalités et le fonctionnement de notre van afin que notre séjour soit une parfaite réussite.

Passer cette étape des explications, adieu la grisaille du jour pour aller chercher le soleil en haut des montagnes !


La motorisation et la conduite

Les motorisations et finitions sont multiples, pour notre part on avait le van California 4Motion de Volkswagen de 150 chevaux finition Confort. Malgré les quatre roues motrices, on ne s'est pas trop aventuré sur des chemins. On était de toute façon limité par le bas de caisse.

Modernité oblige, on bénéficie de toutes les aides actuelles à la conduite, comme l’allumage automatique des feux, le détecteur de pluie pour les essuie-glaces, le régulateur de vitesse, l’ABS, l’anti patinage, le rétro électro-chromatique… manquait juste le GPS intégré.

Dans ce type de véhicule, on est légèrement surélevé, on se sent donc bien en sécurité et le confort de conduite est élevé. Contrairement au test relaté par Simon sur le pick-up Isuzu, le van California est très silencieux, aucun bruit d'air ne vient perturber notre trajet, ni même à 130 km/h sur autoroute. On absorbe facilement les kilomètres, que ce soit sur autoroute grâce au régulateur ou bien sur les routes de montagne grâce à sa bonne reprise et sa conduite souple.

On a atteint sans aucune difficulté notre première destination à savoir l'Alpe d'Huez. Les 21 lacets de l'ascension étaient une formalité pour nous, on n'était d'ailleurs pas loin de détrôner le record de Marco Pantani et ce "sans casser des œufs", rien ne s'entrechoque au niveau de la vaisselle, tout est bien ranger. La tenue de route est très rassurante.

Un autre des points fort de ce van, c'est le gabarit, moins de 2 mètres de hauteur, et il est surtout très compact, il permet de passer dans de nombreux parking, et en plus c'est facile de se garer (on a une très bonne visibilité grâce aux nombreuses vitres et on dispose bien entendu de l'aide sonore une fois la marche arrière enclenchée). Notons que sur autoroute on est considéré en classe 1 ce qui évite de payer une blinde.

Coté assise c'est seulement un 4 places, mais les places sont généreuses et confortables même si nous n'avons pas testé les places à l'arrière durant nos trajets.


Les équipements

Un petit boîtier situé au plafonnier à l'avant nous permet notamment de contrôler :

- le chauffage stationnaire (pour lequel on retrouve différents niveaux de chauffage et l'on peut même programmer différentes plages horaires),

- le frigo d’une capacité de 42 litres, est facile d’accès et très pratique, puisqu’il est divisé en 2 bacs,

- et l'ouverture électrique du toit qui ne prend que quelques secondes (attention à bien laisser une porte ouverte lors de son ouverture ou de sa fermeture pour éviter les variations de pression).

Les batteries permettent de tenir quelques jours en complète autonomie, à partir du moment où on fait attention à sa consommation. Le chauffage stationnaire monte très vite en température et malgré des températures quasi négatives lors de notre essai, il n’aura fallu que quelques minutes pour atteindre aisément 20°.

On trouve bien entendu une prise USB pour charger son téléphone et également une prise allume-cigare. J'avoue ne pas avoir fait attention si on avait ou non une prise 220 V à l'intérieur, on n'en a pas eu besoin en tout cas.

Coté cuisine, on peut cuisiner grâce à deux brûleurs au gaz, alimentés par une petite bouteille, on met aisément 2 casseroles et pour faire la vaisselle on a un petit évier qui va puiser dans une réserve de 30 litres d'eau. Pour manger une table coulissante sur un rail s’installe en 2 secondes et une fois rangée, elle ne prend absolument aucune place. C’est vraiment très bien pensé.

Notons qu'au niveau des rangements, on trouve pleins de petits placards et tiroirs, de quoi trouver un emplacement à tous vos objets si vous partez nombreux ou plus d'un week-end.

Les conditions climatiques (un peu trop froid à notre goût) ne nous ont malheureusement pas permis ou du moins ne nous ont pas donner l'envie de déployer le auvent grâce à sa manivelle rangée dans le tiroir de la banquette, ni même de tester la table extérieure camouflée dans la porte latérale, ou encore de sortir les deux sièges pliables cachés dans le hayon. Vous le voyez tout est vraiment très bien pensez dans ce van. On trouve même une douchette à l'arrière du van au niveau du coffre.


La vie à bord

Le passage du mode route au mode repas est relativement rapide, la table se déplie en quelques secondes et il ne reste plus qu'à manipuler les sièges avant pour les positionner dans le bon sens (ceci nécessite tout de même d'ouvrir les portes pour effectuer cette rotation des sièges, pas forcément très agréable quand il pleut ou quand il fait froid, mais une fois qu'on a compris c'est très rapide). Pour un peu plus de confort, lorsque personne n’y dort, le plancher supérieur peut être relevé afin de ménager une hauteur sous plafond suffisante pour tenir debout… une position conseillée pour faire la cuisine.

Coté espace, là on n'était que deux, donc on avait de la marge. On était bien, mais à quatre, il faut sans doute un peu plus d'organisation pour ne pas se marcher dessus et optimiser les rangements. Mais je pense que c'est tout à fait jouable pour un week-end ou plus aisément quand il fait beau et chaud car à 4 sur la table intérieure, il ne faut pas s'imaginer faire un banquet. L'espace est tout même réduit, une fois les 4 assiettes posées, la table est déjà bien garnie.

Au niveau des accessoires extérieurs, on notera la douchette à l’arrière du véhicule, qui n'est pas une douche à proprement parler, à moins d'être naturiste ;). Mais ça permet tout de même de se rincer à l'eau claire après une session de plage quand il fait chaud par exemple. Si vous êtes 4 et que vous voulez profiter de l'extérieur, il vous faudra amener deux autres chaises pliables afin de compléter celles situées dans le hayon du coffre.

Du coup, je dirais qu'au niveau de la vie à bord on se situe entre le camping car et la simple toile de tente, mais beaucoup plus proche du camping tout de même car tout est vraiment très bien pensé, il manque juste des toilettes. Et notons que quelque soit la configuration, route, repas ou nuit, le coffre reste disponible avec un volume assez conséquent.


Le coté nuit

Le California Confort se dote de deux espaces de couchage, le premier au "rez de chaussé" où l'espace couchage se déploie en avançant la banquette arrière et en rabattant son dossier au niveau de la tablette du coffre. Et le second à "l'étage", où il suffit de quelques secondes pour libérer l'espace grâce à l'ouverture électrique du toit (toile de tente) au dessus de l'espace cabine.

Pour avoir tester les deux couchages, en bas le matelas est plus épais mais plus morcelé donc un peu moins confort et c'est un peu moins large qu'en haut car on a l'espace cuisine. En revanche, grâce au chauffage stationnaire, la chaleur est beaucoup plus importante qu'en haut, surtout en hiver car la toile de tente a une moins bonne isolation.

En haut, vous l'aurez compris, l'isolation est un peu juste en hiver, là on était proche des 0 degrés à 2000 mètres d'altitude, il aurait fallu augmenter le chauffage mais on aurait eu un sauna en bas et le bruit nous aurait sans doute déranger. Difficile donc de trouver le bon compromis, si ce n'est de prévoir un bon duvet pour le haut en hiver. Quant au matelas même si il ne paraît pas très épais, il repose sur un sommier à lattes qui se trouve être très confortable. Par contre, pour monter se coucher, il faut un peu de souplesse pour accéder l'espace couchage car on n'a pas d'échelle. On est donc obligé de prendre appui sur les sièges avant.

Une fois les lits installés, la fermeture des stores se fait très simplement puisqu’ils sont intégrés à chaque vitre. L’occultation de la lumière est quasi parfaite même s’il reste quelques ouvertures ici et là. Par ailleurs, des lumières sont parsemées un peu de partout afin de ne pas se cogner au moment du couchage et permettent de lire avant de s’endormir.

Bref, un passage nuit jour qui est donc très rapide et très bien pensé, et détail important, lorsque le lit est déplié en bas, il reste tout de même de la place entre ce dernier et les sièges avant pour permettre de se changer et se déshabiller...


Conclusion

Pour résumer en quelques lignes cet test, le Volkswagen California Confort nous a emballé par son côté pratique, son confort de route et sa facilité d'utilisation. Très compact, il permet de se fondre dans la circulation sans aucune crainte, il peut sans aucun problème devenir "la voiture de tous les jours" et ne pas être qu'une voiture de baroudeur, car le prix à l'achat est très important tout de même ! D'ailleurs, du moins pour cette version, il est dommage qu'il ne soit homologué que 4 places en route.

Bref, si vous souhaitez rester libre et ne dépendre de personne, ce véhicule est fait pour vous. A quatre pour une semaine, il vous faudra être méthodique dans les rangements et trouver des astuces pour vous laver ou aller au WC et partir de préférence quand il fait encore beau et chaud. Sinon à deux pour un week-end, vous pouvez partir où vous voulez par tous types de temps y compris l'hiver.

Pour qui ?

- des globe-trotters qui souhaitent découvrir un pays - des randonneurs qui souhaitent profiter pleinement de leur journée - un couple qui souhaite s’offrir des petits week-ends en amoureux, et même emmener ses enfants
8/10

Points forts

- L’espace cuisine avec deux feux, un frigo et un évier
- L’habitacle ingénieusement pensé
- Le confort de conduite
- La rapidité de passer d'un mode à l'autre (conduite, repas, nuit)
- Son gabarit passe partout

Points faibles

- Le tarif d'achat (se reporter sur de la location)
- Quatre places seulement en mode route (sur notre modèle d’essai)
- L'isolation de la toile de tente (du moins en hiver)

1 commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire