Avis Julbo Fury Reactiv

4 avis Julbo Fury Reactiv.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,8/10
siewicz

Circulez il n'y à rien à voir.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,80m | 64kg | Expert | Aime
Conditions du test : Terrain montagne, tous temps. Activités randonnée, trail et ski
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés d'Outzer permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel de la part de meilleures marques afin de réaliser un test terrain détaillé. Cliquez ici pour participer vous aussi
Test Privé - Lunettes Julbo Fury Reactiv

Points forts

Photochromie 0-3
Grand champs de vision
Poids
Confort
Made in France

Contexte

J'ai reçu les lunettes Julbo Fury Reactiv dans le cadre du test privé Outzer. Un grand merci à Outzer de proposer ces tests. Un grand merci à Julbo de jouer le jeu !

Mon profil : J'habite en montagne. Je sors tous les weekends et mes activités vont de la rando/trail à l'alpinisme/grande voie gentille. Passion ski de rando toute l'année : je commence la rédaction du test le 1er Octobre, j'ai hâte que la neige tombe et aller tester la photochromie dans le brouillard !


Caractéristiques

Si je vous dis qu'en rédigeant ce test, c'est ici que j'ai passé le plus de temps ? Les vraies caractéristiques ne sont pas faciles à trouver. Ce modèle, avec ces verre là est "bientôt disponible" sur le site Julbo. On fini par trouver les vraies infos en allant sur la Fury et en sélectionnant plus bas le verre Reactiv Performance. Infos Julbo ici.

Les sites de revendeurs (ici ou ici si vous voulez vous faire du mal à déchiffrer du bla-bla marketing) quant à eux donnent des pavés d'informations ne tarissant pas de superlatifs et de caractéristiques qui ne correspondent pas au produit (j'y reviens plus bas, section Pinaillement)

Ce qu'il faut retenir :

  • Traitement photochromiques cat. 0 à 3 dans la masse, taux de transmission de la lumière : 12% - 87%
  • Traitement antibuée interne
  • Technologie Non Temperature Sensitive : le verre fonce ou s’éclaircit quelle que soit la température
  • Grand champs de vision
  • Poids : annoncé à 25g, pesé à 26g
  • Made in France & Roumanie


Prise en main

Je l'ai déjà dis, les premières impressions comptent. Et là... Wahou ! Des lunettes transparentes ! 

En lisant le descriptif du produit j'avais compris que les lunettes étaient photochromiques (pour ceux qui ne savent pas : se foncent avec la lumière), mais je n'avais pas réalisé que la plage dynamique va de 0 (verre transparent) à un catégorie 3 (verre solaire).

Je me réjouis déjà des sorties dans le brouillard où le masque de ski cat. 2 est limite en terme de visibilité.


Les autres impressions en vrac :

- Le packaging est aux petits oignons avec boite cartonnée recyclée, étui rigide et étui tissu microfibre.

- Un p'tit coup sur la balance et on tombe sur les bons chiffres. TOP.

- Devant le miroir, c'est un peu déroutant : Transparentes, je trouve le style pas si génial. Par contre une fois les verres fumés c'est la grande classe.

- Le champs de vision est ultra large. Génial.

- Ça passe sous le casque sans problème.

- Les matériaux respirent la qualité. Les verres sont en plastique (le terme technique est TRIVEX), c'est léger et déformable. Pour moi c'est gage de solidité : le verre n'est fixé que sur le pilier nasal et reste en place grâce à des rails en haut et en bas. En cas de déformation de la monture, ça bouge et se remet en place très facilement.

- Les branches sont divisées en deux : une partie rigide en haut et une partie souple (en élastomère) en bas pour le confort. Je sais déjà que je n'aurais rien à redire la dessus tant c'est léger : je l'oublie déjà sur mon nez.


Ai-je réellement besoin de faire le test terrain ? Je suis déjà convaincu !

...

Enfin, bien sur que j'ai envie de les mettre !


Sur le terrain

La première sortie avec c'était une superbe grande voie par 5°C, un temps nuageux sombre et des rafales de Foen à 70km/h. Idéal donc pour un test en conditions. J'en profite pour suggérer à Outzer de proposer des TP de gants mi-saison pour les sorties sur rocher d'octobre. Merci d'avance <3. Signé : mes doigts.


- Le confort du port

La légereté c'est ultra validé, le confort du nez et des branches qui-sont confort-sur-la-peau-mais-qui-n'adhèrent-pas-aux-cheveux, nickel. On l'oublie complètement. Seul bémol : après 5h de port du casque, on le sent un peu derrière les oreilles. C'est mineur et ça me l'a toujours fait avec mes autres lunettes+casque.


- Le confort de la vision

Le must ! Si il y a un point où l'on peut abuser des superlatifs c'est ici. Ces lunettes brillent par le confort de la vision. La clarté et le champs de vision sont spot on. Du côté de l'intensité de la teinte, c'est excellemment bien dosé. Pour tout vous dire, j'ai oublié mes lunettes sur mon nez et ce n'est qu'après 5h sur cette première sortie que je me suis rappelé qu'elle étaient adaptatives à la luminosité. Je vérifie donc que le verre est noir (il l'était), et c'est à partir de là que je me suis dis que la luminosité qui arrivait à mon oeil était parfaite.

La couleur de la teinte est légèrement bleutée. Ça donne des couleurs très naturelles (par rapport à des verres jaunes, magentas ou verts). J'adore.

Petit mot pour les sites de revendeurs qui vantent la photochromie quasi instantanée : la dernière fois que je suis rentré en intérieur, le verre a mis 30 minutes a revenir transparent. 


- Aeration et ventilation

Je ne me suis jamais plaint de manque d'aération sur mes lunettes de soleil (du pauvre, avouons-le : Je n'ai jamais mis le prix dans cet accessoire). En voyant les ouvertures sur le côté du verre, j'ai surtout pensé à des situations de vent latéral, en hiver, qui pourraient venir refroidir le visage.

Pour le moment, les rafales à 5°C ne m'ont pas gêné. Face au vent, rien à signaler et en situation statique d'assurage avec le vent tourbillonnant je ne me suis pas senti refroidi.

A l'inverse, sous le soleil de l'été indien, je trouve que ça protège ce qu'il faut et ça aère ce qu'il faut. Sur ce point on est dans le bon compromis du ni trop, ni trop peu.


- Traitement antibuée

Pas de buée à l'horizon pour l'instant, même avec le col de la goretex qui remonte au dessus du nez !


Mes interrogations restantes

- Visibilité en jour blanc et en brouillard qui peuvent être des jours très lumineux et foncer les verres alors qu'on préfèrerait avoir les verres clairs.

- Limite des aération par temps très froid en ski de rando ?

- L'épreuve de la buée en ski alpin avec des situations changeantes : alternances télécabine, froid, sec et humidité ?

- Que veut dire : Traitement antibuée interne ? Face interne du verre ou dans la masse du verre ?


Pinaillement

Parce que j'ai passé des heures (oui oui) à chercher les specs exactes du modèle -je n'étais pas obligé, mais on m'offre une super paire de lunette alors autant aller au bout des choses- , je pinaille rapidement sur le marketing des sites de revendeurs (liens plus haut) : Les descriptif vantent des mérites inventés tels qu'un traitement oléophobe et hydrophobe, une photochromie quasi instantanée (lol), les chiffres de transmission de la lumière ne sont pas les mêmes partout

Bref, c'est du détail, ça ne change rien au produit dont je salue la qualité de conception et de fabrication !


Conclusion

Je confirme la première impression : Waouh ! 

Je n'avais jamais entendu parlé, ni vu de lunettes photochromique à la dynamique si importante. Et la cerise sur le gâteau c'est loin d'être leur seule qualité. J'ai trouvé une paire unique pour tous les temps !

Côté tarif, on trouve les trouve déjà à 140 au lieu des 175 annoncés. C'est un beau billet mais quand on voit des cat. 3 à plus de 100e, je pense que ça vaut entièrement le coup.

C'est pour moi une aubaine d'avoir été choisi pour ce test privé car il manquait une bonne paire de lunette à ma panoplie. Merci Outzer, merci Julbo : Je pense que je ne pouvais pas rêver mieux !

Pour qui ?

Toutes activités de montagne, les adeptes de la vitesse ou du vent

commentaires

1 commentaire
siewicz
Statut : Confirmé
inscrit le 01/07/20
Matos : 12 avis
Note pour les curieux qui passeraient par ici :
- Jour blanc ça marche pas, trop de luminosité, ça fonce trop le verre. Pas inutilisable mais c'est pas fait pour.
- Les aération en ski : trop froid pour du ski alpin si il fait froid ou il on va vite (mention pour ceux qui vont vite par temps froid).
- La buée peut apparaître en ski alpin avec les différences de température, d'humidité (à l’arrêt avec le buff sur le nez ou dans les cabines)
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire