Avis BRS BRS3000T 2020

2 avis BRS BRS3000T.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8/10
mart!

Petit mais puissant !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 23 ans | m | Avancé | Montaigu
Acheté : 15€ en ligne
Conditions du test : Testé depuis la fin de l'été 2020, en montagne ou non, par des températures allant de 0 à 15°C.

Points forts

- Légèreté
- Compact
- Puissance

Points faibles

- Polyvalence
- Robustesse
- Point chaud centralisé

Contexte :

J’ai voulu essayer ce réchaud BRS 3000t dont tout le monde parle… Je l’ai donc utilisé depuis la fin de l’été et par des températures allant de 0°C à 15°C. Je m’en suis servi avec une popote de 550mL en titane (mauvais conducteur de chaleur) ou avec une grande popote de 1L en aluminium. Voici donc mes impressions.


Quelques caractéristiques pour commencer :

Il s’agit d’un mini-réchaud à gaz en titane de 26g (pesé) acheté sur un site Chinois et livré avec une mini-housse de rangement (1g). On a donc que très peu d’informations sur ses caractéristiques. Selon les données du constructeur, il a tout de même une puissance de 2700W. Il se présente comme la plupart des réchauds à gaz, mais en plus petit (voir photo à côté du réchaud Pocket Rocket de MSR). Il se visse sur n’importe quel type de cartouche à vis (Primus, MSR, Décathlon etc.) et à une dimension de 5X4 cm plié.


Test terrain :

Ce qui frappe à chaque fois que je l’utilise, c’est sa légèreté et son encombrement minimal. Il tient dans le creux de la main et a un poids plume : impressionnant. Je n’ai pas trouvé mieux. Mais ce qui me frappe aussi à chaque fois, c’est la délicatesse avec laquelle il faut le manipuler (pour le prendre comme pour le déplier) : il parait si fragile qu’on a peur de le casser (mais vu son poids et son prix, on ne peut pas en demander trop !).

Une fois déplié, ses ailettes ont un diamètre de 8 cm environ : autant dire qu’il ne faut pas avoir une popote trop grande. Pour la stabilité, il convient très bien à une popote de 10 cm de diamètre mais l’opération devient délicate avec une popote de 25 cm de diamètre par exemple, nous y reviendrons ! Autrement, le robinet est assez court : les doigts sont donc proches des flammes quand il s’agit de régler la force des flammes. Le réglage est tout de même aisé et assez sensible.


Passons maintenant à sa principale utilité : chauffer.

Sa puissance annoncée à 2700W, il se classe vraiment bien comparé à ses célèbres concurrents plus lourds et plus encombrants. Pour comparer, le réchaud MSR Pocket Rocket 2 à une puissance annoncée de 2400W et le réchaud Jetboil MightyMo a une puissance annoncée de 3000W. Cependant, il semble compliqué de vérifier cette puissance en testant notre réchaud et la puissance ne détermine pas à elle seule la vitesse de chauffe du réchaud.

D’autre part, le réchaud ayant un encombrement minimal, sa flamme est très localisée, contrairement aux réchauds plus grands. Cela ne pose aucun problème sur une petite popote (<550mL) mais devient plus problématique lorsque le diamètre de la popote et sa contenance sont plus importants.

N’ayant pas de pare-vent intégré, il résiste aussi moins bien au vent ou aux courants d’air. Il faudra impérativement prévoir un pare-vent pour optimiser ses performances.


En testant le réchaud :

1) Lors d’un test par 0°C avec vent (et pare-vent), avec 400mL d’eau froide.

    Ebullition : BRS 3000t : 3mn45 / MSR Pocket Rocket : 2mn45

2) Lors d’un test par 10°C (sans vent mais avec pare-vent), avec 400mL d’eau froide.

   Ebullition: BRS 3000t : 3mn10 / MSR Pocket Rocket : 2mn40.

Il faut noter que ces tests ont été effectués à 500m d’altitude et dans une popote en titane de 550mL avec de l’eau entre 10 et 15°C. De plus, c’est le réchaud Pocket Rocket qui a été utilisé en comparaison (et non le Pocket Rocket 2).


Pour ce qui est de la consommation de gaz, difficile à évaluer étant donné qu’il faudrait laisser tourner le réchaud pendant plus longtemps en mesurant exactement la quantité de gaz consommée (un travail de labo ;) ). Cependant, ce réchaud n’a pas l’air de consommer plus de gaz que le Pocket Rocket.


En conclusion :

Ce mini-réchaud est idéal pour les adeptes de la randonnée ultra-légère en 2 à 3 saisons qui voyagent seuls ou avec une popote de 550mL ou moins. Sa légèreté, son encombrement minimal (et son prix malgré sa provenance) m’ont bien plu ! Attention toutefois à le manipuler avec précaution pour prolonger sa durée de vie. 

Pour qui ?

Pour les adeptes de la randonnée en mode ultra-light ayant une popote de 550mL ou moins.
8/10

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire