Avis Petzl Bindi 2018

6 avis de lampes frontales Petzl Bindi.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre avis.

Légère, compacte et puissante.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 35 ans | 1,72m | 69kg | Expert | Lyon
Conditions du test : Toutes conditions
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés d'Outzer permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel de la part de meilleures marques afin de réaliser un test terrain détaillé. Cliquez ici pour participer vous aussi
Petzl - Bindi

Cet avis fait suite à ma sélection au test privé d'Outzer, que j'en profite pour remercier, ainsi que Petzl, de m'avoir permis de tester ce produit.

Beaucoup de choses ont déjà été écrites sur la Bindi, ici, ici, ou encore . Il faut dire que nous étions 10 testeurs à avoir été retenus.

Je me retrouve dans beaucoup de remarques qui ont été faites par mes co-testeurs, dont certains sont de véritables stars sur Outzer !! (coucou yrlab !)

Difficile donc, de proposer une approche originale pour ce test, surtout quand tout a déjà été dit.. Je passe donc sur les spécifications techniques et les grandes conclusions pour tenter de dresser le portrait robot de l'utilisateur de la Bindi :


La Petzl Bindi est faite pour toi si :

> Ta priorité est la légèreté

> Tu préfères un run de 2h à un trek sur 3 jours en autonomie

> Tu as accès régulièrement à un port USB

> Le confort lié à la légèreté prime sur le confort de serrage sur ton front

> Tu cherches une frontale de tous les jours pour aller courir de nuit ou pour du vélotaf

> Tu cherches une frontale d'appoint à emporter partout avec toi

> Tu accordes une grande importance à la puissance du faisceau lumineux


La Petzl Bindi n'est pas faite pour toi si :

> Tu envisages un trek en bivouac de plusieurs jours en totale autonomie

> L'accès à un port USB s'avère être plus compliqué que l'accès à 3 piles AAA

> Tu accordes de l'importance au confort de portage sur le front

> Tu préfères l'autonomie à la puissance du faisceau


On est donc clairement sur un produit d'avantage centré sur de l'usage quotidien, voire urbain, et plutôt typé running que sur une frontale de randonnée ou d'alpinisme.

Reste une question sur laquelle je suis partagé. Cette lampe est-elle à conseiller aux MUL, les fameux "marcheurs ultras légers", ces randonneurs chasseurs de grammes dont je fais partie ? De part sa légèreté, on serait tentés de répondre que oui. 34g, ça commence à causer en terme de légèreté, et on peut parfaitement envisager de n'emporter que la Bindi sur un week-end de marche avec une nuit en bivouac. L'autonomie est largement suffisante pour s'éclairer le soir, voire même lire un peu, et conserver de la marge au cas où le retour serait tardif.

En revanche, au delà d'une nuit, il me semble que la sécurité d'une frontale à piles avec une plus grande autonomie (et peut-être même des piles de rechange) prime sur la légèreté de la Bindi.


Pour conclure, la Petzl Bindi est une très bonne lampe, très légère, qui ne bouge pas quand on court. Très puissante (on y voit comme en plein jour sur le mode 3), elle est un must-have dans un fond de sac pour une balade à la journée, en voyage ou en usage quotidien, vélotaf ou running nocturne. Dommage qu'elle n'ait pas plus d'autonomie et que le confort du cordon de serrage soit en deça des standards, sinon, ce serait un sans-faute.


En bonus, des photos qui comparent la Bindi avec ma frontale "historique", une Petzl Tikka plus 2 (de 81g avec les piles tout de même !).

Pour qui ?

Le runner urbain ou le vélotafeur

1 commentaire

Le Marcheur et son Chien
Statut : Confirmé
inscrit le 09/10/17
Photos : 1 photos du jour
Merci pour ce retour. Les survivalistes et adeptes du "prévoir" l'aimeraient donc dans leur "EDC".
1
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire