Avis Salomon Wings Pro 2 2017

11 avis Salomon Wings Pro 2.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,6/10
derriensbuck

Trop raide pour moi pour le trail, je les ai utilisées en randonnée light : très bien

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,82m | 73kg | Avancé | Grenoble
Acheté : 90€ en ligne
Conditions du test : Tout type de météo, tout type de terrain : du sentier forestier à plat au pierrier bien engagé

Points forts

Maintien, amorti, protection, crampons, quick lace efficace

Points faibles

Lourdes pour des chaussures de trail
trop rigides
Drop trop élevé pour mon programme
peu dynamique

Bon, je ne pouvais pas les noter mieux, ce sont elles qui ont été en partie à l'origine de mon TFL au genou droit... J'ai eu deux paires de wings pro 2 similaires à la suite. J'ai couru longtemps avec elles Puis, après ma blessure, je les ai utilisées pour faire des randonnées alpines. 

Lorsque je suis allé dans une grande enseigne de sport pour choisir mes baskets de trail, j'avais plusieurs critères. Je voulais des chaussures :

- Avec un amorti très prononcé pour justement éviter les blessures

- Protectrice : avec un bon maintien du pied, pour ne pas avoir de problèmes de cheville

- Chaussure polyvalente pouvant être utilisée sur de nombreux terrains différents

- Chaussure avec lesquelles je puisse courir sur de longues distance (je croyais à l'époque que les chaussures longue distance permettait d'éviter les blessures, même si on faisait de petites sorties avec)

Les wings pro 2 semblaient répondre à cette problématique. On le voit, la chaussure est taillée pour protéger le pied tout au long des sentiers techniques, le pied est tenu fermement sous la malléole et la hauteur de l'amorti est impressionnant. Le drop est de 10 mm, pour permettre de garder une foulée cohérente même quand on fatigue (on remarque au passage que ceci est bien une caractéristique de chaussure d'ultra). La semelle, avec un châssis rigide (Agile Châssis System) pour bien diriger la chaussure même en terrain technique, est injectée avec une bonne dose d'EVA pour un gros amorti. Les crampons bien dessinés permettent d'accrocher sur un maximum de terrain. Le système de laçage made in Salomon, avec leur fameux Quick Lace permet d'ajuster le serrage facilement même lorsqu'on est fatigué. Le poids de cette chaussure est par contre élevé. On est entre 330 et 350 grammes. 

Sur le terrain, jusqu'à ma blessure, je n'avais pas eu trop de problème. Les chaussures étaient assez polyvalentes grâce à leurs crampons assez espacées. On peut vraiment aller sur tous les sentiers, il faut bien sûr éviter la boue, où les crampons sont trop espacés et pas assez agressifs pour ne pas glisser ! 

On sent le pied vraiment bien maintenu, la partie arrière de la chaussure assez rigide participe à ce maintien et le système quick lace fonctionne bien. La semelle sous le pied est très stable et est donc particulièrement appréciable sur les sentiers engagés et même dans les pierriers. On ne sent pas trop les obstacles.

Je me suis toujours senti assez bien protégé de la pluie. Le revers de la médaille est que je trouve que ces chaussures respirent beaucoup moins que des chaussures de trail plus légères.

Le pare pierre fait le boulot, encore une fois, sur sentier engagé on se sent protégé.

Néanmoins, j'ai trouvé cette chaussure quand même très pataud, pas assez dynamiques et réactives. Je pense que ce n'est vraiment pas leur programme comme décrit ci-dessus. On est en fait plus sur une chaussure d'entrainement ultra, pour un rythme de course lent avec de forts dénivelés. 

Ces chaussures sont également trop rigides pour mon programme, qui est en fait plutôt un programme plaisir basé sur des sentiers de moyenne montagne voir de chemin pour des distance de 10 à 40 km. Ces chaussures ne laissent pas le pied se développer et dérouler librement j'ai trouvé. Le drop trop élevé est également trop directif, le pied ne peut pas compenser les déséquilibre quand on court à allure moyenne. Donc dans mon cas, sans s'en rendre compte, c'est le genou qui compensait cela, ce qui a amené en partie ma blessure. Comme on ne sent pas du tout le terrain en dessous, on ne prête pas attention et le genou tape trop.

J'ai décidé de les recycler dans les randonnées alpines, où tous les défauts précédents se transforment en avantages ! Elles sont en effet plus dynamique que des chaussures tige basse de marche. Leur amorti important, couplé au maintien ajusté du pied permet d'être en confiance et de pouvoir marcher de longues heures sur des sentiers de montagne engagés. Je les utilisais jusqu'à qu'elles soient usées pour toutes mes randonnées à la journée, mais aussi pour des randonnées sur plusieurs jours avec un équipement light.


Pour qui ?

Randonneur sportif pour de longues sorties engagées, ou bien coureur d'ultra pour ses longues sorties d'entrainement
7/10
Confort
Accroche
Solidité
Maintien
Stabilité
Amorti

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire