Avis On Cloudventure Midtop 2018

Déposez votre avis.
Bast03

Des chaussures confortables et dynamiques, grâce à une semelle CoudTec pleine de qualités

Avis sélectionné
Profil du testeur : 37 ans | 1,71m | 74kg | Avancé | Albertville
Acheté : 170€ en magasin
Conditions du test : Un peu plus de 350km sur tout types de terrains : transition route, chemins, forêt, sentiers, montagne, single technique, boue, neige, terrains secs...
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés d'Outzer permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel de la part de meilleures marques afin de réaliser un test terrain détaillé. Cliquez ici pour participer vous aussi
Test Privé - On Cloudventure Midtop

Tout d’abord, un grand merci à Outzer et On Running de m’avoir permis de tester cette chaussure au cours de cet hiver 2018-2019.

On Running est une marque Suisse de chaussure de running crée en 2010 par 3 amis, dont le but est de rendre la course à pied plus agréable. Leur leitmotiv : « des amortis doux et des poussées dynamiques ».

Je me suis inscrit à ce test pour plusieurs raisons :

- je ne connaissais pas du tout la marque

- les caractéristiques de la chaussures correspondent exactement a mon programme : chaussures plutôt légères, faible drop, amorti et dynamisme.

Voyons ce que ça donne dans la vraie vie du trail !


Dès le déballage, on sent tout de suite la Suisse qualität : boite noire sobre mais classe, un petit carton pour enregistrer le produit sur le site, du carton avec le logo de la marque à l’intérieur des chaussures pour en maintenir la forme… Non vraiment, ils font les choses bien les Suisses !

En ce qui concerne le premier contact avec les chaussures, même sentiment : l’ensemble respire la qualité, les finitions sont top, pas un fil de couture qui dépasse, pas de trace de colle qui bave. Les chaussures me semblent assez lourdes, la semelle m’intrigue … vivement le test terrain !


LE CHAUSSANT :

Pour choisir la pointure, je me suis rendu sur le site de On. Il y a un tableau avec les équivalences dans les autres marques. Soit. Je me fie au tableau et je prend du 43, c’est ce que je prend d’habitude. Au 1er essai, je les trouve un peu grande. Mon pied est classique, je m’adapte à pas mal de marque sans problème. Sans doute qu’un 42 1/2 m’aurait plus convenu, mais ca ne m’a pas dérangé plus que ça pour le test. A essayer avant d'acheter si possible !

Mon talon est bien maintenu, la pince talon est agréable, juste ce qu’il faut. Pas de gêne ni frottement La toe box est assez large comme je l’ai dit, mais je préfère ça plutôt qu’être à l’étroit.

Les chaussures sont difficiles à enfiler. Sans déconner, c’est une purge. Version Midtop oblige, je bataille à chaque fois pour les mettre. Le secret, c’est de bien se servir de la petite languette arrière, sans ça, c’est la galère.

Par contre, force est de constater qu’elles sont vraiment confortables. J’aime les chaussures assez épurée et légère, à tendance minimaliste, et cette chaussure est aux antipodes de mes critères de choix. Mais je n’ai vraiment eu aucune gène ni point douloureux depuis les 1ers kilomètres. Le chaussant qui remonte jusqu’aux malléoles est très confortable, il sait se faire oublier. En plus, on gagne en stabilité sur des terrains techniques.

En revanche, 2 points faibles : le laçage et le mesh.

Les lacets : mais bon sang…. Pourquoi avoir fait des lacets de 2km ! Rigides en plus ! Alors, oui, c’est du solide, rien à dire. Par contre, ils sont beaucoup trop longs et le serrage n’est pas optimal. Les passants sont rigides, c’est difficile de trouver un serrage idéal et je m’y reprend souvent en plusieurs fois.

Quant au mesh, il présente quelques signes de fatigue après 300km. Au niveau de la pliure des orteils, là où ça travaille fort, une partie est déchirée sur la chaussure droite et ça commence a bien s’usé sur l’autre. En dehors de ça, il protège plutôt bien de l’eau et il est respirant.


AMORTI / ACCROCHE / DYNAMISME : 

Bon… autant se le dire, la semelle n’est pas commune. La semelle est un brevet déposé par On, le « Cloudtec ». Des coussins en caoutchouc (des « nuages » comme ils disent...) qui parcourent la semelle (11 au total) et des petits picots un peu partout.

Rappelez-vous : amortis doux et poussées dynamiques ! Et bien ca fonctionne. Si si ! Mon point de comparaison ,c’est la techno Everun de chez Saucony. Je suis fan. C’est sensiblement la même chose, avec un confort excellent mais un rendement un peu meilleur! L’amorti sera un peu plus rigide, et ça relance vraiment bien !

Attention, on est sur des chaussures midtop, avec un poids de 363gr/chaussure exactement. Ce ne sont pas des bêtes de vitesse, mais pour leur programme, elles travaillent vraiment bien ! Il faudrait pouvoir les comparer avec d’autres types d’amorti (Hoka/New Balance par ex) pour un avis vraiment détaillé.

En tout cas, j’ai réalisé mon premier trail de plus de 35km/1800d+ avec ces chaussures, sans aucune douleur et dans un confort remarquable, sans fatigue. Le tout après seulement quelques sorties, c’est dire si ces chaussures sont confortables !

Au niveau de l’accroche, c’est un autre point très positif pour moi. Les fameux 35km de l’Hivernale des Templiers se sont déroulés sous la pluie et dans la boue. On est près de 1000 au départ et j’ai pu comparer l’accroche de mes chaussures avec le reste du peloton. Y’a pas à dire, c’est du très très bon. Là où beaucoup glissaient, dérapaient, et tombaient, moi je dévalais. Il n’y a pas de test plus probant que de doubler 10 personnes dans une descente boueuse avec le sourire aux lèvres en regardant le visage crispé des autres.

Concernant l’usure de la semelle, rien à signaler de particulier après 300km sur route, chemins et sentiers divers dans toutes les conditions. Et les petits nuages se portent bien et restent bien attachés.


CONCLUSION :

La question est de savoir si cette semelle Cloudtec est vraiment révolutionnaire ? Avec des études mettant en évidence une fatigue musculaire moins importante avec ces chaussures aux pieds, on peut effectivement se poser la question...

Difficile de dire si j’éprouve moins de fatigue avec ces Cloudventure. Cependant, cette semelle présente de véritables atouts en terme d’amorti et de dynamisme, c’est indéniable. Une fois passée la galère de l’enfilage et du serrage, c’est un vrai plaisir de courir avec ces On Cloudventure aux pieds. Un confort dans le chaussant, un amorti très bien équilibré entre le trop mou / trop rigide et des capacités de relance très efficaces ! Cerise sur le gâteau, une accroche vraiment excellente en toutes circonstances.

Au final, je suis très content d’avoir pu tester cette marque encore un peu confidentielle et j’ai pris beaucoup de plaisir à courir avec ces Cloudventure.

A recommander pour des trails allant jusqu’à 70-80 km, les courses de fin de saison qui demandent de l’accroche et pour tous les trailers qui cherchent amorti et dynamisme sur des chaussures avec un drop assez faible.

Pour qui ?

Traileurs qui cherchent une chaussure dynamique, confortable, avec un drop faible pour des trails plutôt longs en toutes conditions. Un peu lourd pour des couses rapides.
9/10
Confort
Accroche
Solidité
Maintien
Stabilité
Amorti

Points forts

Confort
Amorti
Dynamisme
Usure semelle

Points faibles

Laçage !
Mesh un peu fragile

6 commentaires

Christelle31
Statut : Gourou
inscrit le 04/09/17
Activités : 47 avisMatos : 3 avis
Aïe décidément le mesh est un gros point noir chez un grand nombre de fabricant....en espérant qu'ils vont rectifier le tir car à ce prix là ce n'est pas acceptable !
0
Bast03
Statut : Confirmé
inscrit le 14/10/17
Activités : 1 avisMatos : 1 avisPhotos : 2 photos du jour
Je pense que ca ne doit p
0
Bast03
Statut : Confirmé
inscrit le 14/10/17
Activités : 1 avisMatos : 1 avisPhotos : 2 photos du jour
Je pense que ça ne doit pas être évident de trouver un tissu respirant, souple et confortable qui soit résistant a toutes les contraintes et sollicitations au niveau du pied...le tout dans un prix "contenu". Globalement, n'importe quelle paire de chaussure de trail que j'ai acheté a fini par s’abîmer au niveau du mesh. Le defi est de voir quelle partie lâche en premier : semelle ou mesh? :)
0
Christelle31
Statut : Gourou
inscrit le 04/09/17
Activités : 47 avisMatos : 3 avis
Humm, j'ai une paire de Hélios (Lasportiva) qui me disent le contraire ! ;-)
0
DDN
Statut : Gourou
inscrit le 01/07/18
Activités : 1 avis
Tiens c'est marrant, les miennes ont le même genre de kilométrage et le mesh est nickel mais la semelle beaucoup plus usée ???
0
Bast03
Statut : Confirmé
inscrit le 14/10/17
Activités : 1 avisMatos : 1 avisPhotos : 2 photos du jour
Pour ce qui est des Helios, j'en ai eu une paire aussi. Mesh solide, super chaussure, mais la semelle était rincée après une saison. Amorti et dynamisme complètement à plat.
Pour DDN, je pense que ça dépend du type de terrain qu'on parcourt. Assez peu de route pour moi, attaque medio pied...je pense que ça doit jouer.
Le mesh a reçu de mon côté, mais bcp de montagne et de terrains assez techniques. Je pense que les 35km sur les plateaux du Larzac les ont bien entamées..
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire