Avis Mammut alnasca 2020

1 avis Mammut alnasca.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Un confort étonnant pour une telle légereté

Avis sélectionné
Profil du testeur : 23 ans | 1,80m | 66kg | Avancé | Nancy
Acheté : 60€ en ligne
Conditions du test : Escalade en salle et en extérieur. En moulinette comme sur des projets en tête

Points forts

légèreté
confort
look

Points faibles

le blanc c'est salissant in fine

Après avoir été légèrement déçu du confort de mon petzl Corax, je m'étais mis en tête de le remplacer avec un baudrier un peu plus avancé afin d'être un peu plus à l'aise lors du travail des mes projets.

Mon dévolu s'est posé sur le Mammut Alnasca (modèle femme certes mais ça reste un baudrier au final). Pourquoi ce modèle ? Premièrement parce qu'il était à 60€ au lieu de 120 sur une vente privée, deuxièmement parce que c'est du mammut et donc de la qualité, et troisièmement le modèle femme car j'ai finalement un tour de taille assez fin et que le blanc était une couleur assez intéressante.

On passe au test ?


Visuel et packaging :

  • Visuel :

Comme dit plus haut, le baudrier est majoritairement blanc, ce qui est assez peu commun et donc agréable. Une motif "peau de serpent" noir à écailles blanches se trouve également sur les parties en toile du harnais, ce qui permet de créer des cassures et contrastes.

  • fonctionnalités :

Le baudrier présente 4 porte-matériels. Deux rigides à l'avant et deux boucles en tissu à l'arrière. Les deux premières permettent un accès facile aux dégaines lors de la grimpe tandis que les boucles arrière se chargeront de porter le matériel spécifique à la création du relais.

Le ponté d'assurage est étonnamment fin, mais inspire confiance, et des bagues en plastiques sont placées sur les deux passants afin de limiter l'usure du au frottement textile/textile.

  • packaging :

Le baudrier est livré dans un filet de rangement. Il est somme toute sommaire et moins fonctionnel que ceux proposés par Petzl, mais fait tout à fait son job de sac de rangement.


Utilisation :

  • Confort :

Et oui parce que le point le plus important d'un baudrier, c'est bien son confort. (parce que la sécurité est tacite, s'il n'est pas sécure, il ne peut pas être vendu).

Tout d'abord le confort à la mise en place. L'Alnasca s'enfile comme tout baudrier avec ses boucles de jambes élastiques, et se ferme facilement avec son unique boucle de serrage à la taille. Une fois que cette dernière est ajustée, le baudrier est déjà prêt à vous assuré, pas besoin de passer mille ans à régler les jambes ou la double boucle ventrale. C'est vraiment agréable. Plus qu'à voir le confort en grimpe maintenant.

La dessus, la première prise en main du baudrier m'a fait un peu peur. En effet, étant très léger, il est très fin et assez souple. Je me disais donc qu'un baudrier plus souple que le Corax serait forcement moins agréable à porter et allait encore plus me cisailler les flancs et les cuisses. Que nenni ! (j'adore cette expression). Dès les premières ascension, le baudrier se fait oublier à la montée et vient épouser la morphologie du grimpeur à la chute et la descente. Je suis convaincu que sa souplesse lui permet de répartir la pression sur l'entièreté de la ceinture et donc de limité les point d'inconfort. La dessus c'est un grand oui du coup.
Au niveau de l'assurage, là encore le confort est présent, même si en fonction des position de repos lorsque le 2nd est dans la corde, il est possible de ressentir un inconfort dans les flancs au bout d'un certain temps. Mais là j'ai envie de dire qu'à part un baudrier de travail ou de big wall, il sera difficile d'éviter cet inconfort avec n'importe quel autre harnais.

Enfin, pour ce qui est de la falaise, le chargement de dégaine n'entrave pas le confort comme cela avait pu être le cas avec le corax, où un écrasement de la ceinture ventrale se produisait à cause du poids des dégaines. Donc rien à dire.

  • longévité :

Après un peu plus de 6 mois d'utilisation, certes intensive, il reste difficile de conclure sur une quelconque longévité du produit (par rapport à la durée de vie moyenne d'un baudrier). Néanmoins, il est important de noter qu'aucune trace d'abrasion n'a été notée aux parties sujettes à ce type d'usure, et que tout marche toujours comme au premier jour. 

Le seul petit bémol que j'ai à ce jour ? Une tache d'herbe sur une boucle de jambe après m'être assis sur un caillou verdi de mousse... les inconvénients du blanc après tout.


Conclusion :

Le Mammut Alnasca est un très très bon baudrier d'escalade sportive qui vous apportera légèreté et confort.

Pour qui ?

des grimpeurs cherchant la performance

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire