Avis Wild country Revo 2018

1 avis Wild country Revo.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Presque un simple tube, de luxe avec backup de sécurité

Avis sélectionné
Profil du testeur : 36 ans | 1,70m | 62kg | Avancé | Servoz
Acheté : 127€ en magasin
Conditions du test : Salle et falaise, 1 année d'utilisation en alternance avec des Reverso, MegaJul, GriGri+...

Présentation :

A force d'entendre tout et son contraire sur les différents appareils d'assurage, j'ai entrepris de faire un comparatif, en me laissant le temps de bien les prendre en main pour être fiable, comprenant les suivants : Petzl Reverso, Petzl Grigri+, Edelrid MegaJul et le Wild Country Revo qui nous intéresse ici.

Celui-ci est donc grosso modo un simple système tube à gorges, avec, et c'est bien là la "REVO"lution : une poulie autobloquant en son sein, qui fonctionne sur le même principe que celui de votre ceinture de sécurité.

Au-delà de 4m/s de chute (info fabricant), des cames sortent de la poulie et des ressorts viennent bloquer la corde.

Il suffit de reprendre sec la corde côté main d'assurage, et l'appareil se débloque sans autre manipulation.


Découverte :

Parlons tout de suite des points qui blessent : c'est cher, et c'est lourd.

Cela reste un appareil d'assurage "sportif", donc pour salle et couenne, corde à simple uniquement. Le poids n'est donc finalement pas problématique dans ce cadre.

Par ailleurs, au déballage (le packaging est soigné), la prise en main rassure sur la qualité du produit et la durabilité qui semble en découler.


Utilisation :

Comme indiqué un peu plus avant, l'appareil est réservé aux cordes à simple, de diamètre 8.5 à 11 mm, ce qui couvre une large gamme de cordes.

L'ouverture se fait par un petit cliquet sur le côté, qui permet de passer la corde d'un côté puis de l'autre, autour de la poulie bloquante.

Le gros avantage du système est qu'il n'y a pas de sens : d'un côté ou de l'autre, le fonctionnement est le même !

Lorsque l'on assure, les gestes sont les mêmes qu'avec un tube classique à gorges de freinage : on prend sec, on donne du mou, en serrant la corde contre la gorge le freinage est immédiat et particulièrement efficace.

Rien que du classique finalement.

Le gros point fort selon moi, c'est la poulie : un tirage quasi inexistant, autant pour donner du mou que lorsque le grimpeur en tête tire la corde pour clipper un peu loin de la dégaine, ça roule tout seul.

Les gorges de freinage font parfaitement leur travail : on tient sec une personne avec un doigt contre la gorge, et celle-ci ne descend pas d'un cheveu.

La descente se fait comme avec un tube classique, il ne faut simplement pas laisser filer la corde, car la vitesse de blocage est assez facilement atteinte dans ce cas. 


Bilan :

J'ai longtemps hésité en salle et couenne entre le REVO et le Reverso.

Au final, dans ce cadre, je l'ai choisi pour sa souplesse d'utilisation et son absence de tirage.

On met également souvent un GriGri entre les mains des débutants. 

Je mettrais sans hésiter le REVO dans les mains de faux débutants (ou bien des vrais débutants accompagnés d'un référent) pour qu'ils apprennent les bons gestes d'assurage, car donner du mou ou prendre sec est facile avec cet appareil, et il n'est pas possible de laisser filer la corde pour la descente du grimpeur, sous peine de le voir bloqué : manipulation active avec les deux mains obligatoire.

On garde cependant une sécurité supplémentaire avec le blocage de la poulie, si jamais il devait y avoir une erreur de manipulation (lors d'une chute, il suffit de regarder si l'appareil s'est mis en blocage pour savoir qui de lui ou de l'assureur l'a arrêtée).

Attention : ce produit est bien un appareil d'assurage standard, avec une sécurité additionnelle, ce n'est pas un autobloquant !

J'ai fait des tests de blocage entre un Grigri et le REVO, il faut un peu plus de temps (donc de distance) à ce dernier pour se bloquer, le temps d'atteindre la vitesse de rotation de la poulie nécessaire à la sortie des cames.

Cette distance supplémentaire peut s'avérer très critique lors d'une chute au-dessus d'une vire par exemple, donc il ne faut pas se contenter de cette sécurité pour assurer les yeux fermés !


Pour qui ?

Du débutant accompagné qui apprend à assurer à l'assureur de haut niveau
10/10

Points forts

- Pas de sens de montage
- Quasi absence de tirage
- Impose d'effectuer les bonnes manipulations (notamment à la descente)

Points faibles

- Cher
- Lourd
- La seule limite que je lui voit serait en falaise avec une chute assez haut au-dessus d'un toit : impossible de laisser filer la corde pour faire tomber le grimpeur en-dessous du toit sous peine de blocage

Tests privés

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire