Rando bivouac en autonomie : le contenu du sac à dos
2000*1045px

Rando bivouac en autonomie : le contenu du sac à dos

Une petite check-list pour vous aider à ne rien oublier pour votre prochaine aventure !
Texte alexandre
Une petite check-list pour vous aider à ne rien oublier pour votre prochaine aventure !
Texte alexandre

Tout envoyer ballader le temps d'un week-end, se reconnecter avec son moi intérieur et oser se confronter à cette nature sauvage qui fascine et effraie à la fois. Décidément, partir planter sa tente au fond du jardin, entre l'ombre rassurante de la cabane à outils et le paysage mystique du pot à géranium est une entreprise téméraire qui se doit d'être préparée minutieusement. Et pour les fous qui auraient l'audace de franchir le pas de la porte de leur jardin, ce n'est qu'en chuchotant que l'on murmure leurs exploits, tant leur comportement parait échapper à toute explication rationnelle. On raconte même qu'il est une île lointaine, aux armoiries ornées d'une tête de maure, où les audacieux s'en vont, plusieurs semaines durant, parcourir un sentier connu des initiés sous le nom de GR20. 

Si d'aventure vous souhaitiez à tout prix entreprendre ce genre de voyage intrépide, voici une petite liste qui devrait vous permettre de partir bien équipé, afin de mettre toute les chances de votre côté pour que votre voyage se déroule sans accrocs. 

Si cet avant propos a quelque peu tempéré vos velléités de bivouacs lointains, vous pouvez consulter notre article qui liste le matériel indispensable (mais aussi dispensable) à emporter avec soi pour une randonnée à la journée !

La Tenue

Commençons par les bases, la tenue que vous portez sur vous (nous partons du postulat que vous randonnez habillé, mais n'y voyez aucune injonction de notre part). Celle ci pourra varier selon les conditions rencontrées et les habitudes de chacun évidemment : 


Le sac à dos

Le choix du sac à dos est prépondérant : il doit être confortable et adapté à votre morphologie, car vous allez le porter sur le dos pendant au moins 2 jours, lesté d'environ 12kg de matos en moyenne. Il doit également prévoir un volume vous permettant d'emporter tout le matériel nécessaire. Pour vous aider dans votre choix, vous pouvez consulter notre article qui vous conseille sur le choix du sac à dos ! Généralement, un sac de bivouac a une contenance comprises entre 35L et 55L, selon que vous soyez en autonomie complète (nourriture pour tout le voyage, tente et matériel de couchage), ou que vous dormiez en refuge en demi-pension par exemple. L'idée est ici de vous fournir une liste pour vous permettre d'être autonome en matériel, à vous d'ajuster si vous prévoyez de dormir en refuge ou en cabane.

Le matériel individuel :

  • Un sac à dos : doté d'une housse imperméable, il gardera vos affaires au sec, à défaut, vous pouvez doubler l'intérieur d'un sac poubelle d'un litrage équivalent à votre sac pour ranger vos affaires à l'intérieur et les garder au sec.
  • Matelas : gonflable, autogonflant, ou en mousse, à vous de faire votre choix en fonction de l'encombrement,... et de la prise en compte du risque de crevaison pour les modèles gonflables
  • Sac de couchage : d'une température confort adaptée à l'endroit où vous passez la nuit, consultez notre article qui vous aide à faire votre choix
  • Couteau multifonctions : pour couper le saucisson le soir au bivouac, mais aussi resserrer la vis d'un bâton, ou bricoler une réparation
  • Gourde ou camelbak
  • Batons : pour s'équilibrer et soulager ses genoux fatigués par le poids du sac après plusieurs jours de marche. On a aussi pensé à vous en rédigeant un article qui fait le point sur les différents modèles de bâtons
  • Sifflet : pour signaler sa présence en cas de problème
  • Couverts 
  • Gamelle : la popote et son couvercle peuvent faire office de gamelle et permettre d'économiser poids et volume
  • Brosse à dents et dentifrice : le petit moment beauté pour prendre soin de soi après le dîner
  • Appareil photo : toujours sympa de se rappeler les bons moments au grand air quand vous aurez été muté à la Défense
  • Lunettes de soleil : l'épaisseur de la couche atmosphérique qui absorbe les UV diminue en montagne, protégez vos yeux !
  • Casquette : pour éviter l'insolation qui gâcherait la sortie, et limiter les railleries relatives à vos coups de soleil au retour
  • Bonnet : dès que le soleil est absent, le soir au bivouac ou le matin au réveil, la fraîcheur tombe vite. Il peut aussi être utile la nuit pour éviter d'avoir froid au crâne. Le bonnet et la casquette peuvent être remplacés par un tour de cou traité anti-UV afin de faire à la fois office de protection solaire et de bonnet
  • Chaussette de rechange : pour avoir toujours au moins une paire sèche et éviter les ampoules
  • Tee shirt de rechange : histoire là aussi d'avoir un tee shirt sec le soir après la marche et éviter de prendre froid
  • Veste Gore-Tex : si vous avez le malheur d'être mouillé, à moins d'avoir ensuite un temps radieux, vous risquez d'avoir des difficultés à faire sécher vos vêtements
  • Surpantalon imperméable : idem que pour la  vesteGore-Tex, mais pour protéger le pantalon et les chaussettes
  • Polaire 
  • Doudoune : plume ou synthétique
  • Tour de cou : pour se protéger de la morsure du vent
  • Gants : pour braver la fraîcheur du matin sans crainte
  • Couverture survie : si vous devez attendre les secours dans des conditions difficiles
  • Lampe frontale : pour éclairer le fameux "fil de la tente" dans lequel vous vous prenez les pieds toute la soirée. Avec piles fonctionnelles, les systèmes à batterie sont à utiliser uniquement si la durée de l'aventure n'est pas trop longue, ou qu'il est possible de recharger la batterie en cas de nuit en refuge (si le refuge l'accepte !) ou dans un village étape

Optionnel : 

  • Serviette de bain : pas question d'emporter sa serviette de plage Mickey, les fabricants proposent des modèles microfibres minimalistes pour pouvoir se sécher après une baignade rafraîchissante dans un torrent
  • Collants : pour rester au chaud la nuit, ou mettre sous le pantalon par températures fraîches
  • Un drap de sac : les Vrais disent "sac à viande". Pour grapiller quelques degrés avec un modèle en soie, ou pour limiter la fréquence de lavage de son duvet



Des couverts pliables sont bien pratiques pour un encombrement minimal

Ajoutez des photos (2020px)

Le matériel collectif :

  • Tente : ou tarp selon que vous soyez plutôt du genre palace nocturne ou bien Vendredi ou la vie sauvage. Evitez les modèles de types 2 secondes, qui, s'ils sont pratiques lors du montage et du démontage, ne rentrent pas dans le sac et ont une fâcheuse tendance à pendouiller lorsqu'ils sont accrochés à l'extérieur.
  • Briquet : il serait dommage de passer la soirée à essayer d'allumer le réchaud au silex pour finalement manger des nouilles sèches
  • Rechaud : pour préparer son coq au vin ou pot au feu le soir venu, et ainsi régaler ses convives
  • Cartouche gaz : avec la quantité adaptée au nombres de jours et repas prévus 
  • Popote : la marmite du festin, n'oubliez pas le couvercle pour ne pas gaspiller de gaz
  • PQ : surtout si vous dinez épicé
  • Trousse soin : désinfectant, compresses, strap, compeed, pansements, ciseaux, antidouleurs, pastilles purifiantes,...
  • Carte IGN et éventuellement GPS : emporter un GPS seul vous fait courir le risque de tomber en panne de batterie
  • Sac poubelle : pour remporter vos déchets en vallée
  • Boussole : pratique pour se repérer lorsque la visibilité fait défaut, en forêt, brouillard, ou hors sentiers
  • Crème solaire : indice 50 recommandé en altitude

Optionnel

  • Savon biodégradable : pour faire un brin de toilette matinal

L'alimentation et l'hydratation

L'idée n'est pas ici de formuler une thèse en nutrition, mais simplement de partager quelques tips pour vous donner des idées et évoquer les bases de l'alimentation en randonnée. Pour apporter une vision plus détaillée, c'est un article complet au moins qui serait nécessaire au développement du sujet.

En bivouac, il n'est pas toujours simple de concilier :

  • Plaisir des papilles
  • Equilibre alimentaire pour avoir la super forme le lendemain
  • Volume et poids à porter toute la journée
  • Je n'ai qu'un réchaud et pas de thermomix

L'idée est donc de trouver des aliments qui permettent de trouver le meilleur compromis pour satisfaire à ces différents critères.

En journée, on privilégiera la consommation de vivres de course, types barres de céréales, fruits secs, qui, grâce à leur indice glycémique élevé, libèrent rapidement leur énergie et permettent de s'approvisionner tout au long de la journée. 

Le soir, c'est plutôt la consommation d'aliments à indice glycémique faible qui sera à privilégier. En effet, l'énergie qu'ils libèrent lentement dans le corps permet d'avoir un apport qui dure dans le temps. Idéal pour une consommation au dîner. Les aliments de type pâtes, riz, purée, semoule et plats lyophilisées ont un indice glycémique faible et sont donc particulièrement adaptés. Ils sont faciles à préparer, prennent peu de place et de poids, et s'emballent facilement dans des sachets congélation pour éviter de devoir transporter un paquet complet format familal. C'est plutôt le plaisir des papilles qui est laissé de côté, mais on pourra y agrémenter notre dîner grâce à des astuces simples de chef étoilé : ajout d'épices, de fromages et légumes déshydratées par exemple, pour un transport et un poids toujours optimisé. 

L'hydratation est un point clef également : à vous de bien étudier avant le départ si des sources seront accessibles au cours de votre parcours, afin de faire le plein d'eau, ou si il est nécessaire de partir avec toute l'eau pour plusieurs jours (attention au poids du sac). Ces informations sont présente sur les cartes IGN, et également sur l'excellent refuge.info qu'on ne saurait que vous recommander pour trouver des informations sur les sources et cabanes non gardées entre autre. Les boissons énergisantes sont également un bon apport, car elles contiennent généralement du sodium, et permettent ainsi de compenser les pertes liées à la transpiration. A défaut d'en consommer dans les boissons énergisantes, vous pourrez refaire le plein en mangeant fromage et saucisson par exemple : une excuse toute trouvée pour se faire plaisir.


Si vous êtes un adepte du bivouac ? Partagez vos astuces en commentaire ! On espère que cet article vous aura été utile, et n'hésitez pas à partagez votre avis sur le matos que vous utilisez,  ainsi qu'à partager vos plus belles photos de bivouac ! Bonnes aventures à tous !

1 commentaire

ramzor88
Statut : Confirmé
inscrit le 27/06/18
Très complet ce mémento pour un bivouac idéal ! Merci pour votre savoir et vos conseils :)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.