Avis Nemo Firefly 2P 2020

1 avis Nemo Firefly 2P.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
mart!

Rapport prix / poids / espace habitable parfait !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 24 ans | m | Avancé | Montaigu
Acheté : 330€ en ligne
Conditions du test : Utilisation pendant 1 an sur une trentaine de nuits de bivouac par tous temps ou presque (pluie, vents 80 km/h etc.)

Points forts

- Poids
- Montage et démontage
- Espace habitable
- Prix
- Fiabilité
- Respirabilité

Points faibles

- Parois des absides trop hautes (pour le vent)
- Pas de footprint inclu

A la recherche d’une tente 2 personnes de trekking alliant prix raisonnable / légèreté / habitabilité, j’ai choisi la Firefly de la marque Américaine, Nemo Equipment. Voici maintenant un an que nous l’utilisons en 3 saisons.


Caractéristiques de la tente :

La Firefly à une forme de dôme. C’est une tente autoportante qui comporte 2 entrées latérales et donc 2 absides, d’une surface de 0.8 m² chacune. La tente a quant à elle une superficie de 2.6 m² (223 cm de long sur 127 cm de large) avec une hauteur de 104 cm. Son double-toit est en Nylon Ripstop 15 deniers Siliconé, avec une imperméabilité de 1200 mm, tout comme le sol (qui, lui est en Polyester 68 deniers). Elle est constituée d’arceaux en aluminium et accompagnée de 6 sardines en alu aussi (1 poche pour chaque).

Sa grosse particularité par rapport à ses concurrentes est son double-toit. Celui-ci ne descend pas jusqu’au sol : gain de poids et aération oblige !

Niveau accessoires, on retrouve 2 ventilations au niveau des entrées et 2 filets de rangement en partie haute (qui est constitué de telle manière à ce qu’une frontale placée dedans puisse diffuser la lumière dans la tente).


Test en pratique :


- Montage / Démontage :

Pas grand-chose à redire sur ce point : la tente se monte en moins 5 mn montre en main. Après avoir étalé la tente intérieure au sol, il suffit de monter et clipper ses arceaux. Puis, enfiler le double-toit et le tour est joué ! (voir les photos) Plus qu’à planter les sardines ! Pensez à ajouter 3 sardines si les haubans ont besoin d’être rajoutés.

Le double-toit se fixe via des velcros aux arceaux et s’attache aux 4 coins de la tente grâce à de anneaux. De plus, un système de couleurs permet de ne pas se tromper de sens au montage : très intuitif et ultra-rapide !


- Espace habitable :

C’était l’un des critères principaux pour le choix de la tente. On peut facilement s’y tenir assis côte-à-côte sans se gêner. La hauteur sous plafond est bien plus haute que sur d’autres modèles concurrents. Le système de barre transversale centrale permet en outre d’écarter les parois de la tente pour agrandir l’espace habitable : c’est vraiment appréciable par temps de pluie ou si on doit rester réfugié dans la tente.

Une fois les matelas installés, il y a la place pour deux sacs de 40L au pied des matelas. Les grandes absides permettent d’y stocker du matériel ou d’y faire la cuisine en cas de mauvais temps. On a juste regretté l’espace important entre les parois des absides et le sol : laissant passer les grands courants d’air ou les insectes.

Justement les insectes … je ne sais pas s’il s’agit de la couleur de la tente mais beaucoup d’entre eux viennent souvent se réfugier entre le double toit et la tente intérieure, problème que je n’avais pas souvent eu avec d’autres tentes. Du coup c’est peu pratique quand il s’agit de rentrer/sortir de la tente.


- Imperméabilité / respirabilité / isolation / résistance au vent :

Le point sur lequel la Nemo Firefly se démarque de ses concurrentes, c’est avant tout sa respirabilité. Avec son double toit « coupé » et ses parois qui remontent haut, l’objectif est clairement de favoriser la respirabilité. Nous n’avons ainsi jamais eu de soucis sur ce point : pas ou peu de condensation. C’est pour moi un gros avantage !

Cela peut par contre rendre la tente intérieure humide (où de la condensation peut se former) là où le double toit remonte.

Niveau imperméabilité, après des pluies torrentielles, nous n’avons jusqu’alors pas été confrontés à des fuites ou problèmes d’imperméabilité : à voir sur la durée car l’imperméabilité est aussi moins bonne que sur d’autres tentes (la lightent de Ferrino par exemple).

En ce qui concerne l’isolation, elle tient la route en 3 saisons mais elle n’est clairement pas taillée pour l’hiver : pas de soucis pour bivouaquer dans la neige au printemps mais hors de question de l’utiliser en hiver : la protection n’est pas assez importante.

Pour la résistance au vent, veiller à planter au mieux les sardines des absides. Après avoir subi des vents >80km/h, la tente se déforme de manière étonnante en venant parfois à deux doigts des sacs de couchages ! Par contre, les parois des absides (encore elles) ont tendance à laisser le vent s’engouffrer dessous en faisant parfois céder les points d’ancrage des absides.


- Poids / Robustesse :

Pour 1520 grammes (pesés) tout compris, cette tente fait clairement partie des tentes légères. Pour son transport, la tente peut être rangée en 2 ou 3 parties grâce à plusieurs housses (toile ; piquets ; sardines), ce qui facilite le partage de poids si on voyage à plusieurs.

Sa toile extérieure est relativement fine, tout comme son sol (un footprint est recommandé). Pour l’instant rien n’a cédé, il faudra voir sur la durée…


- Accessoires :

J’ai été conquis par les accessoires proposés par Nemo dans cette tente. Le diffuseur de lumière fonctionne à merveille et s’avère être très pratique. Les deux grands vide-poches permettent d’accueillir ce qu’on veut garder à portée de main pour la nuit. Enfin, les cordons et zips sont tous dotés d’une matière type « bande luminescente de gilet jaune », ce qui permet de les repérer la nuit : très appréciable !



En conclusion :

J’ai été conquis par le rapport prix/poids/espace habitable de cette tente. Cette tente est fiable et extrêmement confortable en 3 saisons : elle m’a suivie lors de chaque bivouac cette année et résiste plutôt bien aux conditions météorologiques qu’on a l’habitude d’avoir en moyenne montagne. Dommage qu’aucun footprint ne soit vendu avec.

Pour qui ?

Aux randonneurs qui veulent une tente avec un excellent rapport prix/poids/espace habitable.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire