Avis Camp Minima 2SL 2019

5 avis Camp Minima 2SL.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Irenearrt

Une tente ultra-compacte presque parfaite

Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,65m | 64kg | Avancé | Strasbourg
Acheté : 175€ en ligne
Conditions du test : Deux semaines sur les terres pluvieuses et venteuses d'Islande

En juillet dernier, je suis partie en Islande avec trois amis, dans l'idée de faire un road-trip camping. J'ai donc eu besoin d'acquérir, pour l'occasion, une tente ultra-compacte, qui rentre dans le sac à dos pour passer en soute sans y prendre toute la place. Après avoir passé plusieurs heures à comparer de nombreux modèles, mon choix s'est finalement porté sur la Minima 2SL de Camp. Plusieurs raisons ont guidé ce choix : une confiance dans la marque (ayant déjà du matériel d'escalade de chez eux dont je suis très contente) ; les conseils d'un ami qui a la version une place et en est satisfait ; et plus généralement, le rapport prix/poids/taille du produit (à défaut de pouvoir connaître à l'avance son rapport qualité/prix). Voici donc mon retour d'expérience sur ces deux semaines.

Description générale

La Minima 2SL est une tente "tunnel" deux places. Elle est composée de deux toiles – une intérieure type moustiquaire, et une extérieure – et de deux arceaux en aluminium. L'avancée est petite, mais suffisante pour y ranger ses bottes.

Elle se monte et se plie plutôt facilement. Une fois rangée, elle tiendra dans un sac cylindrique d'environ 30 x 15 cm, et pèse en tout et pour tout 1,5 kg.

Bien que fine et légère, la toile est de bonne qualité : pas un seul accroc après deux semaines (alors que j'ai facilement déchiré des toiles Quechua plus épaisses, en en faisant une utilisation moins intensive).

Espace et confort

L'espace intérieur est de 125 cm de large sur 220 cm de long. A deux adultes (dans notre cas, deux grimpeurs à larges épaules), c'est forcément cosy, mais ça passe.

Etant relativement petite (1m65), je n'ai eu aucun problème à dormir avec un gros sac à mes pieds. Mon camarade de tente, Max – et ses 1m87 – n'a pas trop souffert non plus. En largeur, on a aussi pu partager l'espace sans se rentrer dedans. Près de la porte, la hauteur de toit (environ 95 cm) est juste suffisante pour s'asseoir, et une fois allongé, ne pas se sentir claustrophobe (avec un matelas gonflable fin).

En revanche, pour des raisons de compacité, l'espace intérieur est très limité pour toute activité autre que bouquiner ou dormir ; et même se changer dans la tente demandera un effort de contortion.

Conditions météo

En Islande, il y a du vent. Beaucoup de vent. Dans tous les sens. Donc même si tu montes ta tente en prenant en compte sa direction, rien ne te garantit qu'une heure plus tard, tu ne te prennes pas les bourrasques en pleine face. C'est peut-être parce qu'elle est relativement basse, mais la Minima 2SL tient bien le coup : elle reste droite, plie légèrement mais sans jamais s'aplatir (ce qui m'est déjà arrivé avec d'autres tentes).

D'autre part, il a plu pendant la quasi-totalité de notre séjour. Fort heureusement pour nous, la tente est bien étanche. Un peu de condensation se retrouvera inévitablement à l'intérieur, et planter sur de l'herbe mouillée rendra obligatoirement le sol humide ; mais à aucun moment nous ne nous sommes retrouvés mouillés. Au premier rayon de soleil, elle sèche aussi très vite, en raison de la légèreté de la toile.

Oui, mais...

La Minima 2SL n'est pourtant pas parfaite. Quelques problèmes de design viennent un peu gâcher l'expérience.

Tout d'abord, la sardine la plus proche de la porte est gênante, et nécessite d'être enlevée et remise à chaque entrée ou sortie de la tente. C'est un détail, certes, mais ça devient réellement frustrant à la longue (on a d'ailleurs fini par perdre/oublier une sardine dans le gazon, parce qu'on ne l'utilisait plus).

Ensuite, la porte ne s'ouvre que d'un côté ; donc si on dort de l'autre (ce qui était mon cas) on ne peut pas rentrer et sortir sans devoir passer au dessus de son compagnon de tente. Mieux vaut donc ne pas se réveiller en plein milieu de la nuit pour aller aux toilettes...

Enfin, l'intérieur de la tente est asymétrique : seul le côté porte bénéficie de petits filets de rangement. Il aurait été préférable d'en avoir un ou deux de chaque côté, toujours dans l'optique de ne pas avoir à déranger son compagnon de tente pour ranger ses affaires.

En prenant conscience de ces petits défauts, on se dit que la Minima 2SL est une version agrandie de la 1SL, mais que les designers ne se sont pas posés les bonnes questions au moment de faire cette adaptation. Dommage, on a frôlé le perfect.

Pour qui ?

Les randonneurs et voyageurs light qui cherchent une tente solide à bon rapport qualité/prix.
7/10

Points forts

Très compacte et légère
Espace suffisant pour être confortable
Bonne étanchéité
Bon rapport qualité/prix

Points faibles

Asymétrie mal pensée (porte, ouverture, rangements...)

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire