Avis Valandre Chill Out 650 2018

Déposez votre avis.
meuric

Un excellent sac de couchage 3 saisons, voir plus!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,72m | 67kg | Avancé
Acheté : 360€ en magasin
Conditions du test : Bivouac en montagne, sous tente, entre -2° et +15°

Contexte de l'achat:

Après une mauvaise expérience suite à un mauvais choix de sac de couchage, car pas assez chaud, je cherchais du matériel plus adapté à mes sorties (3 saisons, entre 2000m et 3000m d'altitude).

Et pour ne pas avoir à subir des nuits dans le froid (le plaisir n'est plus de la partie sans un minimum de confort), j'ai décidé d'investir dans du bon matos, et Valandré me semblait être la marque idéale!


Description et ressenti:

La gamme Chill out est conçue pour les sorties en montagne (3 modèles, le 450, le 650 testé ici, et le 850), avec une construction similaire aux modèles haut de gamme d'expédition, mais en remplaçant le duvet d'oie par du duvet de canard. Ce qui permet d'obtenir un rapport qualité/isolation/masse/tarif assez intéressant.

Ce duvet de canard (canard français utilisé pour l'alimentation, c'est le petit plus "éthique" qui compte pour moi) est de qualité 650+ CUIN (indice de pouvoir gonflant, souvent compris entre 450 et 850, donc la capacité au duvet à retrouver sa forme après compression, plus il est élevé, plus le ratio masse/chaleur est bon), avec un ratio de 90/10 (ce qui signifie que sur 100% de rembourrage, 90% est du duvet, le reste de la plume. Le duvet isole mieux que la plume).

Ce garnissage est compris dans 18 compartiments, l'enveloppe extérieure étant fabriquée en tissus nylon ripstop traité DWR (déperlant).

A première vue, lorsque le sac est sorti de sa housse et a repris son volume, on peut apprécier le gonflant du garnissage. Une fois à l’intérieur, c'est le confort total!

La longueur est parfaire (taille M pour 1.72m), la footbox est assez volumineuse (je peux même y glisser des batteries ou appareils électronique pour les garder au chaud!). La largeur du sarcophage n'est ni trop large ni trop serrée, je peux me tourner pour dormir sur le côté sans problème.

Un détail qui pour moi fait toute la différence, le zip d'ouverture (de bonne facture, du costaud!) descend très bas, idéal pour bien aérer lorsque les températures son clémentes, ou même si on veut se servir du sac de couchage en mode "couette". La capuche est bien enveloppante, avec un réglage de serrage + un scratch, et la collerette est bien dimensionnée, ni trop volumineuse, ni trop petite.

Cette dernière est aussi garnie de duvet, et comporte un réglage de serrage avec embouts clipsables et un scratch. Ce dernier peut néanmoins être gênant car il s'accroche aux vêtements si vous portez une sous-couche... Je verrais bien un système aimanté pour palier à ce petit souci.

Au niveau du confort thermique, on sent assez rapidement la chaleur "remplir" l’intérieur du sac, très agréable. Le ChillOut est donné pour une température confort -4° (le rapport d'essai est même téléchargeable sur le site Valandré), j'ai pu pousser le test jusqu’à -2° dans la tente: aucun souci, j'imagine que je peux descendre à -5° largement.

Il faut toutefois veiller à dormir dans des conditions sèches, le duvet étant plus sensible à l'humidité qu'un garnissage synthétique.

Pour le rangement, le ChillOut est vendu avec un filet de stockage, ainsi qu' un sac de compression qui peut sembler assez volumineux (donné pour 7L), mais j'imagine qu'en comprimant plus, la tenue du duvet dans le temps pourrait en pâtir.

La masse est annoncée à 1.1Kg en taille M, ce qui est pas mal pour du confort -4°.

Pour qui ?

Le randonneur désirant dormir dans un sac de couchage de qualité
9/10

Points forts

La qualité de fabrication
Le confort
La chaleur

Points faibles

Sac de compression un peu encombrant
Scratch gênant

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire