Avis Ortovox Peaklight 40 2020

1 avis Ortovox Peaklight 40.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Rock_n_orne

Un sac à dos d'alpinisme bien pensé et efficace

Avis sélectionné
Profil du testeur : 43 ans | 1,77m | 63kg | Avancé | Clécy
Conditions du test : Testé lors de la saison estivale 2020 à l'issue de la sélection au test privé.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés d'Outzer permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel de la part de meilleures marques afin de réaliser un test terrain détaillé. Cliquez ici pour participer vous aussi
Test Privé - Sac à dos Ortovox Peaklight 40

Points forts

- le système d'ouverture latéral
- la modularité avec la possibilité d'enveler certaines parties
- les sangles avec scratches

Points faibles

- prix mais justifié sur le rapport qualité prix
- vigilance sur le réglage

Ce test a été réalisé à l'occasion d'un test privé Outzer. Au vu du descriptif, j'étais assez impatient de pouvoir mettre en condition ce sac à dos.  Les essais n'ont pas été réalisés en skis, uniquement en alpinisme estival. Après l'hiver, je posterai, en commentaires, mes impressions.


Premières impressions à l'ouverture du colis: c'est beau et soigné

A peine le carton ouvert, on remarque les petits détails qui font penser que l'on a affaire à un sac qui a été réfléchi sans aucune place pour le hasard.

Les larges bretelles sont complétées par une sangle pectorale ajustable en hauteur ainsi qu'un sifflet. Du standard, mais c'est propre. Petit détail judicieux, la bretelle gauche dispose d'une attache pour porter un piolet  afin de se libérer les mains en cas de besoin. 

La ceinture ventrale large se serre facilement. Elle dispose d'une poche sur un coté, assez discrète et de bonne taille, et de l'autre un porte matériel.

Le système de fixation des deux piolets au dos du sac est bon: traditionnel dans la partie inférieure pour les lames et des scratches pour les manches en partie supérieure.

Certaines lanières, notamment les latérales supérieures pour les skis ou la corde, ne trainent pas grâce aux scratches qui les maintiennent. C'est quelque chose que j'avais fortement apprécié sur un de mes vieux sacs à dos, un sphinx de Black diamant qui est resté longtemps ma référence en matière de sac à dos. J'ai été content de revoir ce système sur ce modèle testé. 

Autre bonne surprise, un filet à casque amovible peut se fixer au dos du sac. Il tient bien et protège le casque. il convient néanmoins de ne pas le laisser en place une fois le casque ôté de ce dispositif. Lorsque le filet n'est pas en tension, il pourrait avoir tendance à s'enlever, ce qui a failli m'arriver.


Niveau rangement, le sac est assez bien doté:

- une poche zippée sur le rabat supérieur, avec crochet plastique et carte indiquant les données de secours (infos personnelles, code et numéro d'urgence);

- une poche zippée à l'extérieur du rabat;

A noter que ce rabat peut être enlevé pour faire gagner du poids.

- une pochette  frontale sur le sac, très spacieuse et qui est accessible même avec les piolets fixés.


Le corps principal du sac lui est très accessible grâce à son ingénieux système d'ouverture latéral grâce à un zip renforcé, soit par le bas ou le haut. C'est le poids fort du sac. A l'utilisation, le système d'ouverture latéral offre un confort d'utilisation d'indéniable, au point qu'à l'usage, je privilégie très souvent ce système, notamment aux relais. 

A l'intérieur, grâce à un système de sangles à l'intérieur du sac, une poche à eau peut être adjointe, c'est classique mais propre. Par ailleurs, une sangle élastique est prévue pour installer le dispositif pelle/sonde.

Le volume de cette partie peut-être modulé grâce à une corde de serrage supplémentaire.  Pour ce système de serrage, comme pour celui en haut de sac, on dispose d'un système efficace tant à l'ouverture qu'à la fermeture, pratique même avec des gants.


Et le confort?

Une fois bien réglé, le poids est réparti grâce aux sangles de contrôle de la charge et la sangle ventrale. En fonction de ses préférences, la sangle ventrale peut être allégée, mais on y perd en équipement (pochette et porte matériel).  De la même manière, l'armature métallique peut être enlevée, on gagne du poids mais on perd en rigidité. De la même manière, comme mentionné auparavant  la pochette supérieure est amovible.

Pour mon gabarit, fin avec l'avant des clavicules proéminentes, il a fallu bien régler le sac pour éviter un inconfort sur cette partie. A anticiper, avec une première sortie rapide avant de partir pour quelque chose de plus long.


Sur le terrain?

Lors des marches d'approche, en plein été, le sac est agréable à porter.  Le système SWISSWOOL-TEC-KNIT offre un  dos avec de la laine suisse thermo-pressée. Selon le fabriquant, les pads de laine sont placés de façon stratégique aux points de contact avec le dos et absorbent de grandes quantités d’humidité sans pour autant paraître mouillés. A l'usage, on ressent vraiment cette sensation, tant au portage qu'au séchage.

Par contre, même si les fermetures zippées sont renforcées, la structure globale du sac n'est pas totalement étanche. Prévoir  de quoi le protéger, en cas de forte pluie.


Avec le temps?

J'avais peur de voir un sac s'abimant rapidement. Il n'en est rien. Il a pourtant été testé en escalade rocheuse, avec cheminées, frottements et autres renfougnes. La tenue a été bonne. 

Les fermetures zippées ne se sont pas abimées.

Je n'ai pas pu juger, par contre, de la durée du vie de la fonction déferlante.


En conclusion

Avec ce test, j'ai vraiment l'impression d'avoir un véritable coup de coeur en matière de sac à dos d'alpinisme. C'est, selon moi, une référence dans sa catégorie.

Sa polyvalence est appuyée par la possibilité d'enlever à loisir certains éléments. L'ouverture latérale est très bien pensée et tous les accessoires (systèmes d'attaches, scratches...) sont de très bonne qualité.

Pour qui ?

Pour tout alpiniste exigeant
10/10

commentaires

2 commentaires
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 28/08/17
Activités : 38 avisMatos : 4 avis
Tu as testé pour les piolets ?
0
Rock_n_orne
Statut : Gourou
inscrit le 08/02/20
Activités : 28 avisMatos : 16 avis
oui, avec des gants légers, ça va. Je verrai en hiver avec des plus gros, notamment pour les scratches.
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire