Avis Millet ubic 40 2018

8 avis Millet ubic 40.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8/10

Un sac correct partout mais qui n'excelle nulle part !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 42 ans | 1,80m | 72kg | Avancé | Auzat
Acheté : 120€ en magasin
Conditions du test : Été, Hiver, Mi-saison, pluie, neige, grand beau... A la journée, sur plusieurs jours (3j maxi). Randonnée pédestre, raquettes, ski rando.

Points forts

Polyvalent.
Nombreuses sangles.
Poche inférieure séparée.
Confort de portage suffisant dans la limite d'un poids raisonnable.
Solidité du tissus général.
Nombreuses poches de rangement.

Points faibles

Trop polyvalent.
Trop de sangles sans vraies spécificités.
Sangles latérales différentes d'un côté et de l'autre.
Positionnement des skis et piolets assez peu pratique et limite dangereux pour le piolet.
Fragilité apparente de certaines sangles.
Dos trop peu respirant dès qu'il fait chaud.

Bonjour et bonnes randos !

Comme de nombreux avis, je dirais que ce sac est effectivement polyvalent. Le problème étant qu'il est justement trop "polyvalent" du coup, ce qui le rend, à mon humble avis, finalement très peu pratique dans de nombreuses situations.

Je m'en suis servi 4 années tant en randos estivales que printanières et hivernales (ski rando et raquettes) et en situation de rando quasi "alpine" avec du matériel.

LE gros point faible (comme ça c'est fait) :

Placer son ou ses piolet(s) pointe vers le haut (comme il se doit donc) en plus d'autres choses en hiver n'est juste pas pratique du tout sur ce sac (limite dangereux). Un piolet assez long va beaucoup trop dépasser du sac si l'on utilise l'espèce de (trop) gros anneau solide frontal. Seule façon de le baisser un peu, utiliser les sangles du bas, mais pas pratique et peu ergonomique. Mais surtout, ces sangles ne sont pas destinées à cela, c'est prévu plutôt pour les tentes, matelas ou duvet selon les situations. Les utiliser pour le/les piolet(s) fait perdre un précieux avantage.

Les versions plus récentes de ce modèle semblent avoir vaguement corrigé le tir avec l'apport d'un vrai anneau dédié, mais il a toujours l'air d'être placé trop haut pour y mettre un long piolet...et il n'y en a qu'un seul.


Utilisation :

J'avais opté pour le modèle 40L qui sera pratique été comme hiver pour des randos d'une journée à 2/3 jours maxi.

- En situation estivale, la quantité astronomique de sangles diverses permet de ranger énormément de choses à l'extérieur afin de conserver les 40L intérieurs. Ce gros avantage peut devenir gênant lorsqu'on s'engage sur du cailloux escarpé et qu'on n'a pas grand chose sur les sangles. "Trop de sangles tuent les sangles." Mais ce point est délicat et je ne dirais pas que c'est un point négatif, car vraiment il y a pile poil le nombre de sangles idéal pour un sac polyvalent. A vous de penser à les serrer si elles ne servent pas !

Durée maximale* en autonomie estivale : ~3 jours

- En situation mi-saison, s'il faut crampons piolet, comme précisé plus haut, le piolet va poser un peu soucis, notamment lors de passages bas de plafond (branches en forêt, passages sous roches...etc...), mais bon, pas pire qu'avec des skis de randos sur le sac.

Durée maximale* en autonomie mi-saison : 2/3 jours

- En situation hivernale ski rando, les sangles latérales permettront un portage des skis de part et d'autre, mais seront quand même limite, d'autant qu'elles ne sont pas identique à gauche et à droite. Un peu plus compliqué si l'on souhaite avoir les chaussures fixées aux skis, mais bon, ça se fait. On est quand même limite niveau poids si l'on part pour 2 journées avec tout le matos bivouac et technique. La ceinture ne tiendra pas le choc et il faudra constamment la resserrer.
Impossible de porter les skis en diagonale. Mais ce n'est pas un sac spécialement dédié au ski de rando...

- En situation hivernale raquettes, avec cette profusion de sangles, on se dit qu'on va réussir à placer ses raquettes à coup sûr, et bien oui mais non... mais oui... En fait, aucune sangle ne correspond parfaitement pour les raquettes. Toujours trop juste et on galère à clipper ou serrer comme il faut. Ca passe, mais vraiment c'est limite.

Durée maximale* en autonomie hivernale : 2 jours sans trop charger la mule !

*Durées subjectives à titre purement estimatif, en prenant en compte qu'il y ait des sources de ravitaillement en eau sur le parcours. D'autres personnes arrivent peut être à faire plus, ou moins, en fonction de leur propre matériel.

Confort :

Dans la moyenne des poids je dirais pour un 40L (~1,2kg) son dos "foamlighter" en mousse est assez confortable. L'été s'il fait très chaud, et c'est de plus en plus le cas, je préfère un sac qui soit moins au contact, mais ça passe.

Les bretelles sont réglables, avec un court (mais suffisant) transfert de charge et sont très confortables.

La ceinture va vite montrer sa limite si l'on charge un peu trop la mule. Il faudra resserrer constamment. La limite doit se situer vers ~12kg je dirais.

Sangles :

De bas en haut : 2 sangles réglables sans clip sur le bas. 2 sangles réglables à clip sur l'avant de la poche basse. 2 sangles latérales de part et d'autre du sac (différentes) pour skis de rando, bâtons ou autres.

Des tubes plastiques sont censés protéger les sangles notamment pour les skis de rando, mais en toute franchise, je trouve cela inutile, les carres ne sont jamais au contact sur la zone de ce tube puisque celles-ci vont être coté sac... un élément qui pourrait économiser quelques grammes en le retirant.


Généralités :

40L assez serré et avec de nombreuses poches.

1 principale assez spacieuse + 1 secondaire en bas plus restreinte avec passage troué entre les deux pour y passer manche de pelle et sonde (matériel avalanche) par exemple.
Une poche latérale zipée, une autre latérale élastique pour une petite bouteille d'eau.
Une petite poche zippée frontale pour les petits objets ou mini trousses secours et couverture survie.
Deux poches zippées sur le dessus (extérieur et intérieur) dont une avec crochet pour les clés.
Une petite zip sur la ceinture.
Une poche interne pour camelback avec passage pour tuyau pour ceux qui aiment, sinon peut servir à ranger la pelle d'avalanche.

Tissu non imperméable, le sac dispose en partie basse d'une protection pluie à déballer. Très bien si l'on n'a rien d'encombrant accroché à l’extérieur. Oubliez la si vous avez skis, bâtons, piolets...

Solidité :

Le tissus après + de 4 ans est plus terne, normal, mais pas le moindre trou ni couture qui flanche. Sur ce point, costaud rien à dire, parce que du cailloux bien abrasif et autres plantes à piquants, il en a frotté un paquet !

Fragilité :

Attention aux clips. J'ai cassé une branche du clip de la boucle de ceinture dès la première rando en passant une barrière un poil étroite ^^ Heureusement malgré cette branche en moins, la boucle clippe toujours très bien.

Certaines zones, notamment des sangles, semblent être plutôt fragiles, mais pour l'heure et au bout de 4 années ça tient bien.


En résumé, première expérience chez Millet, ni déçu, ni conquis. Je ne rachèterai pas de sac polyvalent de ce type c'est sûr, je préfère prendre un sac spécifique à chaque pratique et chaque utilisation. C'est l'avantage et l'inconvénient des sacs polyvalents. Un peu comme des pneus "4 saisons", c'est bien mais jamais excellent. On se retrouve vite limité ou encombré selon les situations.

Un sac comme de nombreux sacs polyvalents donc, ni bon, ni mauvais.



Pour qui ?

Randonnée pédestre estivale sur 2/3 jours avec matériel de bivouac, haute montagne estivale sans piolet.

commentaires

2 Commentaires

tidoudou Puree c'est sévère 5 comme note 😅
0
Geronimoze @tidoudou
Bonjour l'ami cairné ^^
Ça peut sembler sévère au regard de ma description, mais j'y ai réfléchi avant de poster cet avis avec cette note. Au départ je voulais mettre un 6, puis au final, j'ai trouvé plus honnête, de ma part en tout cas et de mon expérience personnelle avec ce produit, de ne mettre "que" la moyenne ^^
Après c'est la moyenne, c'est pas pour descendre le produit, ce n'est sûrement pas mon avis qui fera perdre des clients à Millet, enfin ça m'étonnerait franchement ^^
C'était plus pour noter vraiment le côté "mouais bof". J'aurais ptet pu laisser ma note à 6, je ne sais pas. Mais pour moi ce sac ne mérite pas plus.
Voilà voilà ;-)
Bonnes randos l'ami cairné (hihihi)
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire