Avis Gregory Alpinisto 35 2021

2 avis Gregory Alpinisto 35.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9/10
yrlab

Pour marcher longtemps et monter haut !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 41 ans | 1,90m | 85kg | Expert
Conditions du test : Une quinzaine de journées de rando/ski/alpi blubird
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés d'Outzer permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel de la part de meilleures marques afin de réaliser un test terrain détaillé. Cliquez ici pour participer vous aussi
Test Privé - Sac à dos Gregory Alpinisto 35

Points forts

Confort de portage, ventilation dorsale, qualité des accessoires, modularité du volume principale, ouverture latérale rapide, poche porte-crampons, maintien impeccable, clips innovants et pratiques, possibilités d’alléger le sac

Points faibles

Mousses s’usant prématurément, boucle principale, absence porte-casque

Après avoir bien éprouvé un sac d’alpinisme de la marque Simond se positionnant dans l’entrée de gamme, j’étais fortement intéressé par un modèle plus qualitatif et sûrement plus confort. Je remercie Outzer pour m’avoir sélectionné afin de tester un type de sac indispensable pour les grandes aventures sommitales. Retour sur cet Alpinisto 35 de chez Gregory.


Caractéristiques techniques/spécifications :

  • Matériel de sac à dos : 210D nylon haute ténacité, nylon haute densité 630D
  • Matériau du fond du sac à dos : Nylon haute densité 630D, 210D couche de renfort en nylon
  • Doublure en matériau : Nylon 210D gaufré, 135D Polyester haute densité
  • Coussin bivouac amovible, cadre détachable pour faciliter les ascensions
  • Couvercle en deux parties pour un rangement facile du casque, boucle de câble et boucles d'attelage trois points
  • Fermeture à glissière latérale sur toute la longueur avec glissières de verrouillage
  • Pochette de crampon escamotable en TPU à deux couches, plaques de base renforcées
  • Suspension Fusion Flex : La plaque arrière en PEHD estampée en aluminium 7075-T6 offre des caractéristiques d'usure idéales et une transmission de puissance optimale. Le rembourrage conique à double densité des bretelles maximise la liberté de mouvement.
  • La ceinture de hanche High-cut Dual-Density peut être portée avec un harnais d'escalade. Les coussins de la ceinture de hanche peuvent être enlevés pour réduire le poids.
  • La paroi arrière thermoformée s'adapte parfaitement à l'arrière.Les coussinets lombaires antidérapants répartissent correctement le poids sur les hanches.
  • Dimensions : 78.7cm x 35.6cm x 24.1cm Longueur du dos testée : L = 51 cm - 56 cm,
  • Poids : avec mousse et cadre 1,7 kg : poids pesé à la maison 1600 g et 1000 g sans le pad, le cadre, et la mousse de ceinture de hanche
  • Charge maximale : 20 kg


Mon expérience


Conditions de tests

Arrivé début février directement à la maison, il fut sur mon dos en suivant pour les sorties de ski de rando. A ce jour, je l’ai testé sur une quinzaine de journée en ski de randonnée/alpi et randonnée (environ 8000 D+) avec un chargement allant de 6 à 16 kg selon le programme de la journée. Le sac a porté des skis de 186 cm avec une largeur de 100 mm au patin.


Confort/Maintien

  • Le shape du coussin dorsal fait que le contact sur le bas du dos est minime et laisse passer l’air juste au-dessus des reins. Après 2 h de bonne montée, on observe que la transpiration se concentre sur le haut de la mousse dorsale du sac plaquant bien le porteur (cf photo). Le design atypique du panneau dorsal n’agrippe pas la neige même si on ne pose rarement le sac sur ce côté.
  • En mode rando, avec tous les accessoires essentiels pour les passages exposés, je suis arrivé à des chargements arrivant à 16 kilogrammes pendant les phases de portage avec les skis. Les brettelles à « rembourrage conique » ne sont pas épaisses visuellement mais fournissent une très bonne répartition de charge sur l’ensemble du dos. J’ai fait notamment des portages avec ski et chaussures sur le sac sur 450 m de D+ sur certaines journées et mes trapèzes s’en sont rappelés dès le lendemain. Certes, cela faisait quelques mois que je n’avais pas fait la mule alors forcément les trapèzes souffrent au bout de 2h de portage lourd. Cela dit, c’est un sac d’alpinisme fait pour être relativement léger mais peut être que des bretelles encore plus élargies au niveau des trapèzes pourrait apporter plus de confort de portage au muletier. Le confort est donc pas tout à fait aussi bon qu’à vide mais le maintien est exceptionnel. En même temps quand c’est lourd, on finit par souffrir un peu !
  • Une fois les sangles bien serrées et même chargé avec les skis, la mousse dorsale a un amorti parfait et une ergonomie qui n’est pas en contact total avec le porteur. J’apprécie la sangle de serrage pectorale qui, une fois réglée dans un intervalle de sangle cousue, ne peut plus remonter comme sur beaucoup de sac de montagne.
  • La ceinture de hanche est très agréable et efficace pour le maintien lors des passages exposés ainsi que pour les descentes à ski : on oublie le sac, on a une très bonne liberté de mouvement pour les bras. Je n’ai jamais testé cette sangle sans les coussins vu que je ne suis pas à courir à l’économie de poids absolue. J’ai apprécié également le positionnement haut de la ceinture ne gênant pas pour le port d’un harnais et ça c’est un bon point essentiel.
  • Chargé au minimum avec une poche à eau, la pelle, la sonde et un ou deux accessoires, les journées de ski de randonnée ont été très agréable avec ce sac. Une fois les brettelles et sangle abdominale bien réglées et clippées, on a une très bonne liberté de mouvements de bras. Le sac ne bouge pas d’un iota, le maintien tout comme le confort sont irréprochables.


Modularité

Le compartiment principal avec son grand soufflet impose par son volume, on a l’impression d’avoir plutôt un 40 litres. Le double zip latéral permet des rangements et accès rapide à toute accessoire idéalement rangé. Les anses rigides et rondes des tirettes autorisent des manipulations avec des gants de ski. L’originalité du sac est notamment cette poche porte-crampons sécurisée avec la fermeture centrale du grand compartiment. Elle ne manque pas d’espace puisque j’arrive à y loger mes crampons en acier réglés pour des chaussures de 295 mm (pointure 46).

A l’intérieur du compartiment principal, on trouve une classique mini-sangle à clip pour suspendre une poche à eau protégée par le grand soufflet vert qui permet de protéger du matériel fragile comme séparer certains petits accessoires. On peut aussi ouvrir une poche scratchée afin de retirer le cadre de rigidité en aluminium si on veut gagner des grammes. Le pad situé juste au-dessus est bien pratique pour isoler du froid et permet de caser jusqu'à deux paires de fesses !

Le haut flottant et réglable du sac comporte deux poches zippées bien spacieuses. Celle de l’intérieur comporte un leash pour accrocher les clefs. Une fois bien chargé avec les skis comprimant le sac, on a encore facilement la poche supérieure pour y placer tous les petits accessoires devant rester accessibles.

La poche de la ceinture permet de loger facilement un grand téléphone et quelques glucides.Le coté gauche de la ceinture offre un bon porte-matériel facile d’accès. Le nombre et le volume des différentes poches permettent de moduler le chargement facilement.

Avec ce volume de 35 litres autant dire que je n’ai pas manqué de place pour toutes mes journées de ski de randonnée mais il faut bien cela quand on part pour de grosses ascensions comportant du portage. Avec le haut du sac réglable, on peut même envisager sans soucis de rajouter le nécessaire pour dormir en altitude dans un refuge. On pourrait juste réclamer un filet porte-casque additionnel pour avoir plus de modularité quand on porte les skis.


Manipulations, accroches et accessoires

Les fermetures de cet Alpinisto sont plutôt atypiques avec l’ensemble des clips qui ont une ouverture à l’opposé des clips traditionnels : il faut appuyer de chaque côté de la partie femelle pour libérer la partie mâle. Ce système est tout fait pratique avec les gants de ski puisque qu’on a plus de surface d’appui.

La fermeture centrale interpelle avec cette boucle en aluminium anodisé. Elle se règle rapidement s’adapte à tous les volumes de chargement et peut se manipuler avec les gants. Une fois bien en tension, il suffit juste de tirer verticalement sur le bas de la boucle. Ce choix technique se comprend pour la durabilité et fonctionne bien mais un gros clip comme les autres du sac aurait été encore mieux avec des gants de ski.

L’ouverture latérale avec les deux curseurs à glissière sont parfaits pour accéder en un éclair aux accessoires idéalement placés. C’est un des gros points forts pour les manipulations.

Les systèmes d’accroches m’ont vraiment enchanté sur ce sac avec notamment ceux destinés au piolets. Le passage pour les lames est bien proportionné et les sangles additionnées de barrettes aluminium assurent un bon maintien d’une bonne variété d’outils à glace.

Une grosse sangle fixe et rembourrée additionnée deux autres sangles réglables sur chaque côté du sac autorisent de très bons portages. Le portage latéral des skis implique de les fixer au plus haut et de solidariser les spatules afin de ne pas recevoir des coups de talons de skis dans les mollets !

Coté hydratation, sur le haut du baluchon, le passage de la pipette peut se faire à gauche ou droite selon sa bretelle préférée et un passant à sangle fixe cale la pipette pour l’avoir toujours à disposition.

Sur le haut du compartiment principal, un double soufflet permet d’adapter le serrage à tout type de chargement et de loger sur le dessus n’importe quelque casque. Une sangle verticale avec clip est utile pour attacher la corde ou encore un vêtement pour un accès rapide (cf photo)

Etanchéité/solidité

Les zips sont très costauds et la conception des tirettes semble être durable jusqu’à ce jour. Les zips sont bien étanches et évitent certains désagréments. Je n’ai pas testé le sac sous la pluie mais dans la neige de printemps bien détrempée et rien ne passe. Il faut voir sous une bonne pluie.

Après plus de 15 jours d’utilisation (cf photo), j’ai quelques traces légères de frottement sur les côtés qui ont supporté les skis mais cela reste vraiment superficiel. Cela dit, le tissu semble donc ultra résistant à l’abrasion et c’est tant mieux pour la longévité du précieux. En revanche, la mousse dorsale commence déjà à boulocher et c’est surprenant voire décevant pour un sac de ce niveau de gamme.

Qualité/prix

L’accessoirisation, le confort, la qualité des matériaux sont au rendez-vous du budget demandé et heureusement au vu du positionnement de gamme. Seule la qualité des mousses/tissus composant la dorsale et la ceinture interroge sur la durabilité au vu de l’usure prématurée. Pour un tel prix, on aimerait aussi une fabrication un tantinet respectueuse de l’environnement mais rien n’est dit à ce sujet donc les matières recyclées ne font pas parties du process Alpinisto a priori.


Verdict ?!

Malgré quelques petits doutes sur la durabilité des mousses, ce sac est pour moi le parfait compagnon pour emmener tout le matériel nécessaire aux ascensions de sommet durant les quatre saisons. D’un confort dorsal exceptionnel, il offre suffisamment de ventilation au porteur qui peut le moduler en enlevant un tiers de son poids. Les accroches et attaches sont de haute qualité et permettent des manipulations agréables jusque dans les endroits les plus exposés. Alpinistes ou pyrénéistes, vous pouvez compter sur cet Alpinisto 35 pour presque toutes les aventures. Sa polyvalence permet aussi de ne pas l’oublier pour les simples randonnées pédestres.



Pour qui ?

Skieur, alpiniste, randonneur

commentaires

4 commentaires
NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 01/06/17
Matos : 3 avis
Super avis :D Super photos :P
Il me faut le même sac, il me paraît parfait pour les randos alpi à la journée :)
0
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 28/08/17
Activités : 38 avisMatos : 4 avis
Merci cher ami des sommets ! Je peux te le prêter!
1
nico_be
Statut : Gourou
inscrit le 16/05/18
Activités : 19 avisMatos : 101 avis
vraiment dommage pour l'usure rapide du dos (confirmé par ChristopheHvd) sinon il avait l'air parfait! Je crois que je vais rester chez Ortovox pour mon prochain ;)
0
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 28/08/17
Activités : 38 avisMatos : 4 avis
Après faut voir cette usure dans le temps, si ça reste que des bouloches...
1
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire