Avis Sea to Summit Ether Light XT Insulated 2021

Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
XavKerv1

La Rolls du matelas de bivouac !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 19 ans | 1,82m | 60kg | Avancé
Acheté : 180€
Conditions du test : Trek de 4 jours dans l'Oberland bernois, nuits fraîches
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés d'Outzer permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel de la part de meilleures marques afin de réaliser un test terrain détaillé. Cliquez ici pour participer vous aussi
Test Privé - Matelas Sea to Summit Ether Light XT

Points forts

Confort
Légèreté
Valve super pratique
Compacité

Points faibles

RAS

       Bonjour,

Dans le cadre du programme de tests privés d'Outzer, j'ai eu la chance de recevoir à tester un matelas de chez Sea to Summit, et pas n'importe lequel : le tout nouveau modèle Ether Light XT, en version "isolée thermiquement" (Insulated) et en taille regular (183 cm). Grand amateur de bivouacs en montagne ou à vélo, j'ai attendu de pouvoir éprouver ce matelas lors d'un récent trek dans l'Oberland bernois avant de vous livrer mon ressenti. Après une description honnête du produit, je tâcherai de le comparer aux matelas que j'utilisais jusqu'à présent et depuis des années : le NeoAir Camper et le Trekker de chez ThermARest.


Sea To Summit ? Quezako ?

Si cela fait longtemps que j'entends parler de cette marque australienne, je n'avais encore jamais eu l'occasion de tester l'un de leurs produits. Plus particulièrement, la marque s'est spécialisée dans le matériel de bivouac outdoor (matelas, oreillers, sacs de couchage, cuisine, sacs étanches, etc.) et est aujourd'hui reconnue comme l'une des plus fiables du secteur. Sur leur site internet, ils mentionnent l'évasion comme fil conducteur principal de leurs innovations. J'en avais l'image d'une marque qui propose des produits légers et fontionnels... je n'ai pas été déçu, bien au contraire ! J'ai même été surpris par le grand nombre de qualités du matelas que j'ai reçu et même si je n'ai pas de grande expérience avec cette marque, je la recommande vivement à présent.


Le matelas : présentation & chiffres clés

Comme mentionné précédemment, le matelas de mon test est en taille regular, ce qui correspond à 183 cm (largement suffisant pour mes 182 cm). Il existe aussi en taille small (168 cm) ou large (198 cm) et est aussi décliné en forme rectangulaire (regular wide & large). Il y a donc de fortes chances que vous trouviez le matelas qui vous convient.

Selon le fabricant, le modèle testé fait 55 cm de largeur, 10 d'épaisseur, 183 de longueur, le tout pour un poids annoncé de 490g et un cylindre de 12x24 cm une fois roulé (cf. photo 3). Pour ma part, j'ai pesé le produit à 550g chez moi. Les 60g de différence ne me gênent aucunement mais sont à prendre en compte si vous cherchez le matériel le plus léger qui soit. SeaToSummit vend d'ailleurs son produit comme leur matelas le plus léger et le plus épais doté de la technologie «Air Sprung Cell™» et isolé du froid, ce qui en fait selon eux le matelas le plus confortable du moment, rien que ça ! Voici plus en détail les tailles principales disponibles à la vente :

  • SMALL | Dimensions: 168 x 55 cm, Taille roulé: ø 11 x 24 cm, Poids annoncé : 400 g
  • REGULAR | Dimensions: 183 x 55 cm, Taille roulé: ø 11 x 24 cm, Poids annoncé : 490 g
  • LARGE | Dimensions: 198 x 64 cm, Taille roulé: ø 12 x 28 cm, Poids annoncé : 560 g

Il faut bien reconnaître que côté confort, les équipes de STS ne se sont pas trompées : le matelas est idéal pour dormir sur le côté car son épaisseur permet de ne jamais toucher le sol. Je trouve ça super pratique lors des nuits fraîches en altitude où on a vite envie de se recroqueviller sur le côté pour gagner en chaleur. Il s'impose donc comme super matelas 4 saisons a priori. Je n'ai en revanche pas encore testé l'isolation du froid en hiver ou autre, et je dois confesser qu'il m'est difficile de juger de si ce fut un "plus" pendant ces dernières nuits de Septembre par rapport à mon ancien matelas non-isolé.

La technologie «Air Sprung Cell™» mentionnée précédemment consiste en des cellules d’air (cf. photo 4) d’une plus grande capacité que la moyenne grâce à des cloisons maillées en TPU. Cette conception en cloison maillée permet de mieux écarter les deux côtés du matelas en créant des poches d’air plus volumineuses une fois gonflées tout en utilisant moins de tissu. C'est la première fois que je dormais sur un matelas avec une telle construction en cellules, les matelas que j'utilisais jusqu'à présent ayant souvent une construction en "barreaux" (cf. photo 10, matelas Trekker de TAR). J'ai l'impression que le matelas épouse mieux la forme de mon dos et permet surtout de moins glisser la nuit quand le terrain n'est pas très à plat.

Côté compacité une fois replié, je n'ai rien à redire non plus. Par rapport au NeoAir Confort de chez ThermARest (sac bleu clair) qui est vendu comme le matelas le plus confortable de TAR, le STS semble un poil plus compact et s'avère plus léger : 550 contre 656g. Il est aussi plus large (55 contre 50 cm) et plus épais (10 contre 6,35 cm). Certes le NeoAir que j'ai est un modèle plus ancien, mais il faut reconnaître que STS a frappé fort avec l'Ether Light !

Le matelas est fabriqué en tissu en nylon 30/40D léger, silencieux et adhérent qui semble également facile à réparer sur le terrain grâce aux rustines autocollantes fournies à l'achat du sac. Il est aussi recouvert d'un traitement antimicrobien Ultra-Fresh® appliqué sur le TPU afin d’éviter toute moisissure à l’intérieur.

Côté gonflage, STS a opté pour une valve multifonctionnelle à haut-débit qui est super pratique. Nul besoin de s'époumoner après une dure journée de randonnée, il suffit de connecter le sac de rangement du matelas à la valve, le l'agiter 4 à 6 fois pour le remplir d'air et de le rouler pour transférer dans le matelas. (cf. photo 5) On gagne en rapidité de gonflage, en facilité et on évite aussi n'avoir trop de condensation dans le sac par temps froid. C'était une découverte pour moi aussi, je valide encore une fois ! Au moment de vider le matelas pour le ranger, on ouvre complètement la valve et on peut le plier en deux temps trois mouvements. Quelle facilité d'utilisation !

Pour finir, et afin de pouvoir avoir encore plus de confort, le sac dispose d'une attache PillowLockTM qui permet de fixer un oreiller AerosTM à votre matelas pour le tenir en place toute la nuit (cf. photo 6). Je n'ai pas encore essayé ce système mais c'est un plus pour celles et ceux qui souhaitent gagner encore en confort lors de leurs aventures !


Bilan

Vous l'aurez compris, je suis comblé par ce nouveau matelas. Par rapport au NeoAir comfort de TAR, j'ai gagné en confort et perdu en poids. Quant au Trekker de TAR, je ne l'utilise plus depuis quelques années suite à un défaut de fabrication (couture thermocollée qui s'est défaite au niveau du pli pour le rangement). C'était à l'époque un matelas ultralight de TAR avec ses 538g, force est de constater qu'ajourd'hui STS met à disposition avec l'Ether Light un matelas qui excelle dans tous les domaines ! Il a l'air robuste et durable dans le temps, parfait pour tous mes projets futurs.

Je tiens naturellement à remercier Outzer pour cette super opportunité de test !

En bref : Je recommande le matelas à 200%.


En espérant que cet avis vous aura été utile,


Xavier

Pour qui ?

Pour celles et ceux qui cherchent le matelas ultime pour les aventures les plus folles tout en confort !

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire