Avis Sea to Summit COMFORT PLUS INSULATED 2018

1 avis Sea to Summit COMFORT PLUS INSULATED.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Trunet

Un matelas très isolant et confortable

Avis sélectionné
Profil du testeur : 41 ans | 1,77m | Expert | Labenne
Acheté : 160€ en ligne
Conditions du test : Bivouac hivernal

MATELAS COMFORT PLUS INSULATED  de Sea to Summit

Sans parler du confort que cela apporte, lors de bivouac en ambiance froides, un matelas insolant et vite nécessaire. En effet le poids du corp va compresser le duvet et l’isolant ne jouera plus son rôle.

Le problème est le même que l’on dorme par terre ou dans un hamac, on va vite avoir des remontées de frigories.

Pour essayer de s’y repérer dans les capacités isolantes des matelas, les fabriquant utilisent le système de R-value. En gros plus ce chiffre est élevé plus le matelas est isolant.

J’utilise depuis plusieurs mois le matelas Comfort plus Insulated de Sea to Summit.

C’est le plus isolant de la gamme. C’est également le plus lourds avec ces 1037g (sur ma balance)  avec son sac de rangement et la poche de gonflage et accessoirement le plus cher à un prix approchant les 160€.

Un matelas vraiment isolant

Plus d’un kilo en plus dans le sac et un budget déjà conséquent, cela vaut-il le coup ? Je dirai que oui, assez clairement. Il possède un R-value de 5, ce qui le classe parmi les matelas les plus isolants. Avec ces 6.3 cm d’épaisseur, une fois gonflé il est très confortable.

Alors évidement pour passer une nuit au camping au mois d’août, il est clairement surdimensionné. Je pense que l’on commence à sentir la différence vers les 0°C ou en température négatives. Sur des bivouacs à la belle étoile par -10°C dans la neige, cela permettra de passer une nuit au chaud, pour peut que l’on possède un duvet sérieux. (cf photos)

Facile à gonfler

Sea to Summit livre son matelas avec un système de gonflage remarquable. C’est une simple poche que l’on gonfle et que l’on comprime pour gonfler le sac. Je mets en pièce jointe le schéma du fabriquant, c’est bien plus parlant. Une fois que l’on à pris le coup c’est très efficace. Sur le terrain je gonfle mon matelas en 1min 08s (chronométré par mon compagnon de cordée). A ce sujet le matelas dispose de deux valves, bien étudiées, une sur chaque face qui gonflent chacune un compartiment du sac. Simple, efficace et sur le terrain même avec beaucoup de vent on y arrive bien.

Je suis crevé !

Non pas moi, le matelas !! Lors de mes premiers bivouacs je me réveillais le matin avec le matelas à moitié dégonflé. J’ai dans un premier temps pensé que c’était les valves qui ne fonctionnaient pas parfaitement et qu’avec la pression du poids du corps le matelas se dégonflait un peu. Sauf que certains de mes compagnons ne rencontrent pas le problème.

En fait à un endroit la soudure des bords du matelas fuitait un peu. Pour moi cela relève du SAV, mais comme j’avais une sortie de prévue, je me suis lancé dans la réparation avec les patchs vendus avec le matelas. Ça fonctionne très bien. (cf photos)

La loi de Murphy (dites de l’emmer… maximum) s’est abattu sur moi et j’ai percé un compartiment du matelas en plein bivouac. Bivouac en face Nord, en hivernale par -18°C, génial … Alors sauf si c’est franchement percé, trouver la fuite sur le terrain relève du défi. Il faut attendre de revenir chez soi et de passer le matelas dans une baignoire et regarder à quel niveau ça fait des bulles. J’ai donc passé une nuit sur un seul compartiment, et j’ai très vite vu la différence. Ça isole beaucoup moins bien et la nuit a été très fraîche, malgré un très bon duvet. Un matelas percé est aussi efficace qu'une bouée crevée.

Autant dire que cela m’a rendu un minimum maniaque sur l’endroit ou je pose le matelas.

Idéalement sur la neige, pas de problème, mais quand c’est sur des cailloux et en sous-bois, je fais très attention. On doit pouvoir le protéger avec une bâche, mais ça fait encore un truc à porter. Depuis j’ai passé une quinzaine de bivouacs sans problème et avec un matelas parfaitement gonflé le matin au réveil.

Donc quand tout va bien, le confort de ce matelas est exceptionnel. Le poids du corps est bien répartis en on ne sent absolument pas le sol ou les petits cailloux.

Attention quand même avec son kilo ça vole bien quand il y a du vent !!

Bilan :

Alors, certes il faut être un peu soigneux, on évite les crampons par exemple (ne rigolez pas, certains se reconnaîtront) !! Ceci étant acquis, avec un R-value de 5 il isole très bien du sol, même sur sol gelé, dans la neige et par température franchement négatives. Les 6 cm d’épaisseurs apportent un confort remarquable. C’est un équipement de premier ordre pour passer de bonnes nuits lorsque les conditions de bivouacs se durcissent. En période estivale l’isolation ne sera pas utile, mais son confort lui restera un bel atout.


Pour qui ?

Alpinisme / Randonneur / Campeur
8/10

Points forts

Isolation R-value=5
Confort

Points faibles

Poids
Prix

Tests privés

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.