Avis CoSiRoc Escalade aux Fauvettes - le topoguide 2019

Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
MXR
Par MXR

Topo très clair en image pour naviguer sur le site. Quelques incohérances sans impact.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,77m | 69kg
Acheté : 14€ en magasin
Conditions du test : Toute condition qui permet de grimper

Points forts

Des croquis clair pour se repérer sur site et sur les piliers du site

Points faibles

Quelques incohérences sur le descriptif des voies

Si vous êtes basés en Île de France, vous avez probablement fait un tour au Viaduc des Fauvettes pour grimper le temps d’un week-end sans partir très loin. 11 grands piliers avec des voies creusées à même la meulière. De longues voies verticales pour mettre à rude épreuve les bras ! 


Description commerciale

Le viaduc des Fauvettes est un excellent terrain de jeu pour les grimpeurs mais aussi pour les fédérations, associations, clubs, spéléologues et techniciens du risque qui viennent régulièrement s'exercer sur ses piliers ! Située à moins de 30km de Paris, c'est une excellente destination pour une sortie rando, grimpe, barbecue pour les franciliens le temps d'un week-end. Ses 11 piliers et contreforts sont équipés pour l'escalade sportive - de 10m à 36m de hauteur maximum - et sont également un lieu idéal pour appréhender ou réviser des manœuvres de rappels. On remercie le COSIROC pour cette nouvelle édition où plus de 40 itinéraires ont été créés et ajoutés.


Un topo mais pas que ...

Avant d’entrer dans le vif des voies, le topo proposent différents éléments pour comprendre le lieu ou l’on s’apprête à grimper : 

- L’histoire de cette ouvrage d’art : de 1879 à 2020, toute l’histoire de ce lieu de la construction pour agrandir le réseau de chemins de fer national, la fin de la construction en 1913, la destruction partielle et affaiblissement de la structure pendant la seconde guerre mondiale ... Puis la réhabilitation au début des années 2000 pour finalement devenir un lieu d’escalade à partir de 2008 et voir annuellement son nombre de voies augmenter d’année en année. Un brin d’histoire à contempler et grimper !

- Un peu de géologie : pour les amoureux qui aiment connaître l’origine des roches !

- La vie du viaduc : un peu de tout : le fléau des graffitis, le règlement du viaduc, l’entretien des voies et articles sur les association qui entretiennent le viaduc et ses abords (CoSiRoc, Les amis du Viaduc).

- Parking et accès au site : le viaduc est très ouvert et lié à différentes ville. Il y a forcément un parking et un accès pour vous arranger. 

- Consignes de sécurité, contacts sécurité et conseils pour les débutants avec des propositions de premières voies

- Autres activités du lieu : trail, spéléologie, on nous dit tout sur les différents usages du viaduc si vous n’avez pas que l’escalade dans votre vie !

Ces lectures sont intéressantes et éclairantes. Elles occuperont un grimpeur dans l’attente d’une voie ! C’est l’occasion de mieux s’imprégner du lieu et d’en comprendre la constante évolution (vous connaîtrez même les passages du viaduc à la télévision !). 


Le topo en lui même

Le topo est assez simple, il balaie du nord au sud le viaduc en attribuant des numéros à chaque pilier de 1 à 11. Les 4 faces étant équipées, chaque pilier est ainsi décrit sur deux doubles pages : versant Ouest / Sud  et versant Est / Nord :

- A gauche (haut) : pilier surligné sur un croquis global du viaduc >> ce schéma se répète sur chaque double-pages et permet donc de se répéter rapidement sur site et trouver un pilier. 

- A gauche (bas) : le croquis des deux faces du pilier. C’est la un grand point fort du topo ! Tracés des voies, cotations, relais, autres éléments caractéristiques : en un regard vous pouvez trouver une voie, comprendre son cheminement et son niveau. Pratique lors de vos premières visites et pour ne pas tourner en rond !

- A droite : descriptif des voies avec nom, cotation, longueur et nombre de spit + relais et description. Ces dernières sont plus ou moins littéraires, humoristiques ou descriptives ! Au petit bonheur la chance ! Dans tous les cas, les infos importantes sont présentes et cela est très pratique. 

- Code couleur récurrent pour les difficultés : bleu (4a/5c+), rouge (6a/6b) et noir (6b+/7b). Toujours pratique pour naviguer entre les difficultés. 

Cohérence, véracité des infos ? Dans l’ensemble oui ! Mais il y a quelques éléments qui ne sont pas tout à fait exacts : 

- Quelques tracés de voie sont un peu libre sur le guide

- Incohérences de couleur dans les niveaux (j’ai trouvé des 6a bleues, rouges ou noires) 

- Différence de cotation sur une double page pour une même voie (6b d’un côté, 6a de l’autre)

- Nombre de spit pour certaines voies (mais toujours évalué à la hausse sur le guide). 1 ou 2 points de différence

Mais le topo reste pertinent et clair. Il s’agit de détails qui ne nuisent pas. 


- Listing des voies de tout le site sous forme de tableau par pilier en fin de topo.

Ecrire sur le topo ? Pas de soucis mais vous n'avez pas beaucoup d'espace pour vous exprimer pour commenter les voies.


Evolution du topo

Les voies évoluant tous les ans, le topo évolue aussi. Il vous manquera donc forcément quelques voies plus votre topo sera vieux.


Bilan :

C’est le topo de la plus haute falaise de l’île de France : clair, détaillé et mis à jour tous les ans, c’est un très bon topo complet par rapport à d’autres que j’ai pu lire. Mais plus qu’un topo c’est un petit recueil de la vie de ce lieu qu’il fait plaisir de lire. Avec les éditons futures, on peut espérer que les petites incohérences du topo soient corrigées. 


Pour qui ?

Tout grimpeur
8/10

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire