Avis Vaude Trail Spacer 28 2021

1 avis Vaude Trail Spacer 28.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
mart!

Un sac éco-conçu pour les grandes randonnées à la journée ou les trails de plusieurs jours

Avis sélectionné
Profil du testeur : 24 ans | m | Avancé | Montaigu
Acheté : 180€ en ligne
Conditions du test : Utilisation sur une nuit de bivouac en mode « minimaliste » et sur des sorties randonnée à la journée par tout type de temps (du grand ciel bleu à la pluie battante).
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés d'Outzer permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel de la part de meilleures marques afin de réaliser un test terrain détaillé. Cliquez ici pour participer vous aussi
Test Privé - Sac à dos Vaude Trail Spacer 28

Points forts

- Confort de portage
- Sac écolo et durable
- Modularité du litrage
- Polyvalence d'utilisation

Points faibles

- Rabat supérieur peu couvrant
- Non-imperméable
- Manque de rangements sécurisés

J’ai testé ce sac Vaude Trail Spacer 28 litres dans le cadre d’un test privé. Je tiens donc à remercier Outzer et Vaude pour la sélection.

J’ai donc pu tester le sac sur une nuit de bivouac en mode « minimaliste » ainsi que sur des sorties randonnée à la journée. Le sac à connu tout type de temps (du grand ciel bleu à la pluie battante). J’ai donc pu me faire une idée bien précise de ses avantages et inconvénients (à mon goût).. !


Caractéristiques du sac :

Ce sac fait partie des sacs à dos légers pour les (très) longues randonnées à la journée ou les sorties trail. Il pèse 860 grammes annoncés (822 grammes pesés) pour un litrage de 28L (62X31X24cm), légèrement plus lourd que les sacs de trail à litrage équivalent, comme le Fastpack 25 de Ultimate Direction (à 555 grammes) ou le XA 25 Set de Salomon (à 510 grammes). Cependant, celui-ci est doté d’un dos semi-rigide constitué d’une plaque dorsale ergonomique censée stabiliser la charge. La charge conseillée ne doit d’ailleurs pas excéder 8 kg.


Niveau accessoires, le sac est constitué d’une grande poche, contenant elle-même une plus petite (type vide-poche), un emplacement pour poche à eau est aussi prévu le long de la plaque dorsale. 

Sur le sac, on retrouve deux poches stretch latérales ainsi qu’une grande poche stretch frontale. Enfin, sur la bretelle droite, une poche filet est prévue pour accueillir divers accessoires. Il existe également deux systèmes de portage de bâtons : un « rapide », sous le bras ainsi qu’un « classique » sur le sac, pouvant aussi servir pour accrocher piolet ou autre.


Il est aussi intéressant de remarquer que la matière principale légère est composée à 61 % de polyamide d’origine biologique, et que le sac est dénué de PFC : toujours aussi appréciable chez Vaude !

Pour plus d’informations, on retrouve un descriptif complet sur le site de Vaude : https://www.vaude.com/fr-FR/Equipement/Sacs-a-dos/Sacs-a-dos-leger/Trail-Spacer-28-Sac-a-dos-leger



Prise en main :

Voulant utiliser le sac en marchant, mais également en courant, j’avais quelques inquiétudes sur le « ballottement » du sac pendant la course (le sac n’ayant pas une construction de type « gilet » englobant… J’avais aussi quelques inquiétudes par rapport à l’utilisation du sac par mauvais temps (pluies etc.). Mes inquiétudes ont été confirmées ou infirmées, j’y reviendrai.


En ce qui concerne mes premières impressions, j’ai été agréablement surpris par la qualité du sac : celui-ci est bien fini, et les coutures et le tissu ont l’air d’être de qualité. La poche principale est spacieuse et peut être ouverte et fermée grâce à une seule main très rapidement. Il faut néanmoins un temps d’habituation pour prendre en main le système de fermeture du sac (et son rabat en « mousse »). Il est d’ailleurs étonnant que le rabat ne recouvre pas intégralement l’ouverture par cordon… Cette même fermeture permet de tendre l’élastique de la poche stretch frontale : étonnant comme système…

D’autre part, les poches stretch me semblent aussi être de bonne qualité : assez stretch tout en reprenant leur forme quand elles ne sont pas chargées.


Pour le portage du sac, il a été d’emblée confortable : le sac semble tenir en place tout en épousant la forme du dos. Le réglage se fait aisément et la sangle pectorale tient bien en place. Elle est d’ailleurs constituée d’un ingénieux système d’élastique en boucle (jamais vu sur d’autres sacs) qui permet de garder la respiration confortable (quand le thorax gonfle) tout en maintenant le sac en place.

Quant au système d’attache rapide pour bâtons, il se manipule facilement et permet de ranger momentanément ses bâtons sans enlever le sac dans les passages délicats notamment.



Sur le terrain :

Ce sac est pour moi parfait pour les longues randonnées à la journée ou pour les trails de quelques jours en autonomie. Le poids de portage préconisé est pour moi parfait : il ne faut pas dépasser 8 kg de portage, sac inclus. Voici donc les principaux points positifs et négatifs (ou plutôt, les pistes d’amélioration) qui me semblent importants.



Points positifs :


Confort de portage :

C’est pour moi le plus gros avantage de ce sac. Grace aux bretelles confortables, à la ceinture qui fait porter une partie du poids du sac sur les hanches et au dos cousu « en 3-D » par-dessus le panneau dorsal semi-rigide, le sac est confortable quelle que soit l’activité. J’ai été conquis par sa stabilité sur le dos, même pendant la course ! Les cordelettes de compression latérales permettent au poids du sac d’être maintenu et au plus proche du dos. Le sac suit donc tous nos mouvements : une vraie réussite !

De même, pas besoin de desserrer la sangle pectorale pour pouvoir mieux respirer en montée, le système d’élastique permet au sac d’être maintenu tout en laissant le thorax pouvoir se gonfler.


- Litrage (+ compression sac) :

Par rapport à d’autres sacs 28L, le litrage est comparable. C’est le volume idéal pour les treks en mode « minimaliste » ou les journées ultra-longes en randonnée. J’y emmène tout le nécessaire de bivouac avec tarp et la nourriture pour 3 jours ou simplement le pique-nique et le nécessaire pour se couvrir en montagne sur une journée.

En plus, le volume est relativement modulable avec les cordelettes de compression latérales qui s’utilisent assez facilement.


- Robustesse (pour un sac light) :

C’est également une réussite de Vaude : concevoir un sac écolo et durable. Les matières utilisées ont, somme toute, l’air robustes, tout comme les zips et les finitions. Cela se fait bien sûr au détriment du poids du sac, qui reste comme nous l’avons dit plus haut, plus lourd que ses concurrents. C'est un point qu'il faudra confirmer sur la durée. 




Pistes d’amélioration :


- Imperméablilité :

C’est pour moi un des deux gros points noirs du sac. Lorsqu’on part sur des journées très longues ou sur plusieurs jours, on peut s’exposer à quelques averses ou à de fortes pluies. Le tissu utilisé était censé être recouvert d’un traitement déperlant. Après avoir utilisé le sac par tous temps (ou presque), j’ai pu m’apercevoir que le sac est bien déperlant (il n’absorbe pas chaque goutte d’humidité). En revanche, il ne résiste pas du tout à une pluie fine qui dure la journée (et encore moins à la pluie battante). L’eau est vite absorbée par le rabat en mousse et s’infiltre rapidement dans le sac par le dessus. La raincover est donc obligatoire...et non fournie.


- Accessoires (porte flasque, raincover) :

Tout comme la raincover non-fournie, j’aurais apprécié un porte flasque sur une des bretelles, comme la plupart des sacs conçus pour les sorties actives. Il y a bien une poche en mesh sur une des bretelles, mais impossible d’y glisser une flasque pour pouvoir s’hydrater. J’y glisse donc des barres. Un sifflet de sécurité aurait aussi pu être ajouté sur la sangle pectorale : cela n’ajoute pas de poids et ça évite d’en prévoir un.


- Rangements :

Le sac manque pour moi cruellement de rangements sécurisés. A l’extérieur, on retrouve les poches en mesh et celles à la ceinture, mais à l’intérieur, seules deux poches sont prévues : une principale (celle de 28L) et un « vide poches ». Celui-ci est muni d’un crochet pour les clés mais la poche est située…en fond de sac. Elle est donc difficilement accessible : peu pratique lorsqu’on veut accéder aux clés ou autre pendant au début ou à la fin de la sortie.



En conclusion :

Un sac léger, robuste et ultra-confortable à utiliser sans restriction en marchant ou en courant pour les grandes randonnées à la journée ou sur plusieurs jours en mode « minimaliste ». Il est qui plus est éco-conçu ! Pensez néanmoins à prévoir une raincover en cas de pluie.. !

Pour qui ?

Aux traileurs sur plusieurs jours ou aux randonneurs amateurs de sorties ultra-longues.
8/10

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire