Avis RaidLight Responsiv 12L femme 2023

1 avis RaidLight Responsiv 12L femme.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
DanaD-B

Le compagnon idéal pour vos sorties trail !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 22 ans | 1,59m | 63kg | Avancé
Acheté : 150€ en ligne
Conditions du test : En automne par temps sec et humide. Sur terrain accidenté et montagneux (formats trails courts de 20km et 800m de D+) notamment.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés d'Outzer permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel de la part de meilleures marques afin de réaliser un test terrain détaillé. Cliquez ici pour participer vous aussi
Sac à dos RaidLight Responsiv 12L

Points forts

Sac léger, fonctionnel avec toutes ses poches.
Porte bâtons sur le devant très pratique
Fournis avec flasks (2x 600mL)
Bon maintien tout au long de la course

Points faibles

Système de serrage par boucle micrométrique fragile.
Durabilité du système de serrage sur la poitrine ?? (tissu élastique)
Traileur avec buste placé

Le sac a été utilisé en Trail (formats courts de 20km, 800m de D+), course à pied, randonnée courte (avec mon jeune chien ^^) et randonnée à cheval (du début octobre au début décembre). Pas de trace d'usure notable au bout de 3 mois.

Confort :

Peu importe l’activité pratiquée, le sac est léger (230g), a une coupe ajustée et confortable qui n’entrave pas nos mouvement (notamment les bretelles sont coupées pour les femmes avec une courbure adaptée à la poitrine). L’automne obligeant, je ne l’ai pas essayer en débardeur donc n’ai pas de retour à faire sur d’éventuel problème de frottements vers les épaules/aisselles… vu la matière du sac, je ne pense pas que cela soit un problème pour une femme avec une petite poitrine… ??

Le système de « serrage »/réglage de maintien du sac se fait par une roulette de chaque côté au niveau de nos côtes flottantes. Ce système permet de conserver le réglage tout au long de notre pratique et d’une séance à l’autre. Le serrage est facile, par contre, le déterrage l’est beaucoup moins… or, à l’approche de l’hiver, on met plus de couche et il est nécessaire de revoir l’ajustement du sac mais on a du mal… ça bloque, personnellement, au bruit et à la sensation de blocage, je craignais d’endommager le mécanisme car il faut forcer pour desserrer. Je crains sa durabilité...

Sur le devant du sac, il y a deux crochets qui relient les deux bretelles entre elles et contribuent au maintient du sac et à sa répartition de son poids sur le buste. La matière est un genre de tissu élastique qu’il est facile à ajuster. Je n’ai le sac que depuis 3 mois donc pas assez de recul pour estimer de la durabilité de la matière dans le temps (au-delà d’une année).

Ce format de sac, petit, qui se porte sur le buste, doit être utilisé je crois par des coureurs placés techniquement car j’ai trouvé que, si l’on ne fait pas attention, on a tendance accentuer notre lordose lombaire en courant dans les côtes. En fait, le poids du sac étant sur le haut dos/épaules, tend à nous pousser à nous redresser, or, si on a une faiblesse au niveau des abdos, le bas du dos se creuse et les douleurs arrivent. (Je l'ai ressenti dans une pente à 30%)


Rangements :

Concernant l’aspect pratique du sac, on peut dire qu’il fait le job. Il a une capacité de 1,2L d’eau grâce à deux gourdes à bec de 600mL chacune sur le devant. Les gourdes sont à mettre dans deux poches et le bec est maintenu par deux lanières en tissu élastique également. Le format des poches et le tissu élastique permettent tous les deux d’avoir des gourdes assez droites pour boire quand on court. La longueur de la tige des gourdes permet de boire en courant confortablement, sans avoir à les chercher. De plus, leur forme est pensée pour que les gourdes ne descendent pas dans leur poche quand elles se vident grâce à une forme conique.

Ensuite, il y a une poche dorsale où l’on peut glisser aisément une tenue de rechange ou même une poche d’eau ? (Je n’ai pas eu l’occasion d’essayer). La coupe de cette poche dorsale ne permet pas, néanmoins, d’attraper son contenu en course. Cette poche fait 11L. Sa forme permet de maintenir son contenu lors de la course.

En dessous de cette grande poche dorsale, il y a de petites poches où l’on peut mettre une lampe frontale et une couverture de survie sans problème. Leur coupe permet de bien maintenir le contenu pour ne pas qu’il gêne lors de la course mais aussi de les attraper en courant.

Sur le devant du sac, il y a plusieurs poches où l’on peut facilement mettre un cache-cou ou oreille, un téléphone portable type iPhone Mini, une barre de céréale ou gourde, … L’une des poches possède une fermeture éclair avec à l’intérieur un mousqueton en plastique afin de pouvoir accrocher des clés (nouveauté!).

Au niveau des rangements, le sac est pensé pour que l’on puisse mettre tout le nécessaire pour partir en Trail et répondre aux exigences des règlements de course !


Supports des bâtons :

La grande nouveauté annoncée de ce sac : le support de bâton ! Sur le carton, il est annoncé deux types de supports : un à l’arrière du sac et un sur le devant. Personnellement, le support arrière, je ne l’ai pas trouvé. Peut-être que Raidlight suggère de glisser les bâtons dans la poche dorsale ?. Concernant le support de bâton avant, je suis dubitative… Pour les hommes de corpulence « fine ou moyenne », c’est très bien ! On peut les prendre, remettre sans problème en courant grâce aux deux petits supports élastiques (durabilité ?). Lors de la course, les bâtons sont bien maintenus, ils ne bougent pas et leur poids n’est pas gênant. Par contre, pour les hommes en surpoids ou les femmes, c’est autre chose puisqu’il y a le problème de la poitrine… J’ai une petite poitrine (bonnet A) donc ça va, les bâtons se placent assez rapidement et spontanément quand on les attache. Par contre, le temps qu’ils se placent, les bâtons appuient sur la poitrine et entraînent une gêne. J’aimerais avoir le retour d’une femme avec une poitrine important (> D par exemple) pour savoir si les bâtons gênent les mouvements de bras lors de la course et s’ils appuient sur la poitrine ou non.


Sinon, ... Pratique : le sifflet intégré à la sangle de poitrine


En résumé, un sac de Trail qui fait le job et répond à toutes les attentes des traileurs sur la majorité des formats de course ! (Coupe ajustée, tissu respirant, poches nombreuses, …) Néanmoins, un système d’ajustement à revoir pour que le désserrage soit plus aisé. Un support de bâton sur le devant qui est ingénieux pour les hommes et les femmes avec une petite poitrine permettant d’accrocher et décrocher rapidement les bâtons en course. A voir la durée des sangles en tissu élastique dans le temps.

Pour qui ?

Hommes et de façon certaine : toutes les femmes ayant une poitrine petite ou moyenne. Pour les femmes avec une grosse poitrine à voir...
9/10

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire