Avis Simond Naja Light 2019

3 avis Simond Naja Light.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,7/10
Stéphan26

Parfait pour débuter en randonnée glaciaire et ski de rando

Avis sélectionné
Profil du testeur : 43 ans | 1,76m | 85kg | Avancé
Acheté : 80€ en magasin
Conditions du test : principalement en ski alpinisme et alpinisme léger

Points forts

Prix, poids, disponible en deux longueurs et en panne ou marteau

Points faibles

hauteur de lame, forme du manche au centre

N'étant pas un alpiniste de l'extrême, je cherchais un piolet unique me permettant de partir sereinement aussi bien en ski de rando qu'en alpinisme qualifié de léger. Un passe partout en somme. La marque SIMOND proposant pas mal de matos  correspondant souvent  à mes attentes, c'est tout naturellement que je suis aller lorgner sur ce qu'il faisait en terme de piolets. Le fabriquant proposant plusieurs modèle de piolets d'alpinisme et de cascade, mon choix s'est porté sur le NAJ LIGHT version "panne". Il se veut correct au niveau tarif et aussi efficace en randonnée glaciaire qu'en alpinisme plus technique. Je suis séduit. 

Au niveau du look, on a quelque chose de jolie et sobre, même si je regrette un peu les touches de orange de l'ancien modèle qui amenaient un peu plus de peps. 

 Sur le papier:

taille : 54 ou 60 cm

poids : 445g en 54 cm et 460g en 60cm

composition : Lame : 100.0% Acier Poignée : 100.0% Aluminium Parties complémentaires : 100.0% Polyamide 6 Rivet :                                 100.0% Acier inoxydable Grip : 100.0% Caoutchouc synthétique

A l'usage : 

Pour commencer, le poids place ce piolet dans la catégorie "poids plume. On ne le sent vraiment pas sur le sac et on a pas l'impression de se servir d'une masse quand on s'en sert.

Le Naja light est un piolet très sobre et qui se veut polyvalent. Disponible en deux tailles et en version panne ou marteau, cela permet d'avoir le piolet qui correspond le plus à notre besoin. Pour ma part, j'ai plus besoin de ses capacités en neige que celles nécessaires pour planter des pitons, c'est tout naturellement que je me suis orienté vers le modèle avec la panne et en 54 cm. Cela peut semble un peu court sur le plat mais parfait dans les devers et divers pentes prises de face. De toute façon sur le plat, il n'y a pas besoin du piolet. il peut sagement rester ranger sous la bretelle du sac. 

Equipé d'une lame banane faite pour la neige, celle ci est tout à fait utilisable en glace de manière occasionnelle. On est quand même pas en présence d'un piolet de cascade de glace. Simond a fait le choix de ne pas rendre cette lame interchangeable. Peut être pour garder un tarif plutôt contenu. 

La panne est, je trouve, bien proportionnée. Ni trop grande, ni trop petite. Par contre, la forme de la lame est un peu trop haute à mon goût. La prise en main en piolet-canne s'en trouve moins agréable. Mais rien de bien méchant. Il n'y aura, je pense que les très petites mains qui pourront vraiment être gênées dans ce cas là. L'ouverture dans la lame est bien volumineuse et permet l'utilisation de n'importe quel mousqueton sans problème lors de l'utilisation du piolet en ancrage de fortune. 

Détail intéressant sur ce piolet, c'est la forme de la pique en bas du manche. En effet, cette partie possède un déport qui permet de se servir du piolet en traction. Ce n'est pas le top au niveau confort mais ça dépanne bien dans pas mal de situations où la pente se redresse de manière significative. De plus, cet ergot ne gène absolument pas la pénétration dans la neige, même dure. Les couloir de neige ombragés peuvent s'envisager sereinement. 

Regardons un peu ce qu'il se passe au niveau du manche. 

Celui ci est légèrement courbé et, couplé à la forme de la lame et son affûtage, je trouve ce piolet relativement très précis. Sur sa partie basse, le manche est recouvert d'un revêtement rugueux sensé éviter à la main de glisser lors de l'utilisation en traction. Ca marche mais c'est quand même moins efficace et agréable qu'une surface en caoutchouc surtout en conditions humides. Par contre, le poids, lui, s'en trouve préservé au maximum. Aucun soucis non plus de décollement de ce revêtement pour le moment. La courbure du manche ainsi que la nervure présente en son centre est, selon la marque chamoniarde, censée réduire les vibrations quand on plante le piolet dans des surfaces dures. N'utilisant ce piolet qu'en condition de neige, ce n'est pas là que les éventuelles vibrations sont présentes alors difficile, voire impossible pour moi de me prononcer sur les bienfaits de cette conception du manche. Ce que je peux dire tout de même, c'est que cette forme affine le manche et rend sa préhension un peu moins ferme. 

Au final, avec son poids contenu, son prix raisonnable et son ergot bien utile dans certaines situations, Le NAJA LIGHT de chez SIMOND me paraît être le piolet technique parfait pour débuter et aller se faire plaisir dans des niveaux supérieurs. 

Pour qui ?

ceux qui veulent débuter ou qui veulent un produit fiable, bien pensé sans se ruiner.
8/10

Tests privés

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire