Avis Petzl Summit EVO

1 avis Petzl Summit EVO.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Way to Everest

Piolet glacier et un peu plus ...!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 31 ans | 1,84m | 71kg | Avancé
Acheté : 140€ en ligne
Conditions du test : En course de neige : évolution sur glacier, neige fraiche et molle, course d'arête (type Cosmiques, Aiguilles de Rochefort, ...)

Points forts

- Poids,
- Galbe du manche pour manœuvre techniques,
- Lame affuté et très robuste pour course sur rocher,

Points faibles

- Le vernis de la lame s’écaille,
- Décolore légèrement,
- Embouts de protection lame et pointe non fournis,

Pratiquant l’alpinisme essentiellement en courses de neige, marche sur glacier et plus ponctuellement en courses d’arêtes, j’ai choisi ce piolet avant tout pour ses qualités de glaciers mais pas que … histoire d’aller plus loin.

Sous ses airs techniques, ce piolet est avant tout conçu pour la progression type glacier. On remarque un manche de type B, un grip, une denture de lame agressive, une panne, qui en fait un excellent hybride dans 90% des courses cotées PD à D+ sans passage de cascade.


La lame en acier trempé en forme d’arc de cercle simple est pourvue de denture prononcée et agressive. Le bout de la lame est particulièrement affuté, ce qui permet, en course mixte sur rocher d’agripper de faibles gratons. 
  • Fine de 3 mm, sa pénétration dans la neige est vraiment bonne. Les manœuvres de cramponnage en face de pente ou de réchappe avec piolet sont aisées. 
  • La panne est large de 40 mm à son extrémité : le taillage marches ou l’enfouissement d’un corps mort est facile. 
  • L’acier trempée, inoxydable, est recouverte d’un épais vernis de protection. Après plusieurs mois utilisation, ce vernis s’écaille en bout de lame. Pas de point de rouille détecté.
La partie centrale de la lame est évidée permettant l’utilisation d’une dragonne.


Le manche est en alu 7075, hydro-formé en profil B. C’est à lui que l’on doit la légèreté de ce piolet. On notera la forme d’une légère arête sur les flancs de la courbe lui conférant un air de modernité. 

  • La courbure en B forme une flèche de 45 mm par rapport aux extrémités du manche. 
  • Flèche très astucieuse pour les manœuvres d’escalade sur paroi positive et lors du cramponnage verticale le long d’une paroi glacée : une fois la lame plantée et la pointe du manche en appui, ce galbe sert de parfaite poignée.
  • Un grip caoutchouc recouvre le manche sur 12 cm. En polymère souple, cette matière est très agrippante : efficace en poignée / traction. Un bémol : en évolution sur glacier, sur neige, le piolet est porté en canne, et sert régulièrement à débotter les crampons pour évacuer la neige accumulée. C’est le grip qui tape contre les crampons et/ou la chaussure et s’use prématurément. Le grip de mon piolet est complètement recouvert de coupures dues aux pointes.


Ce piolet est proposé en 3 longueurs : 52 cm, 59 cm ou 66 cm.

Mesurant 184 cm, j’ai choisi le modèle long de 59 cm : un bon compromis pour l’utilisation en canne et le rangement sans gros dépassement d’un sac de 30L (pas d’antenne lors du portage).

L’extrémité du manche est équipe d’un pique en acier très affuté. Le plantage du manche se fait comme dans du beurre. Attention lors du portage sur sac, il y a un fort risque d’éborgnage si aucune protection n’est apporté à ce pique. Je regrette que Petzl n’est pas fournie d’embout de protection (proposé en accessoire supplémentaire).


Le poids est de 417g sur la balance. Dès la première prise en main, sa légèreté frappe : on n’a pas l’impression de saisir un marteau ! C’est un gros atout pour son portage. La forme du manche, bien que galbé, et celle de la lame est parfaitement compatible avec tout les systèmes portes-piolet qui équipent nos sacs d’alpinisme ou de rando.


En synthèse

Avant tout utilisé pour la progression sur glacier, il m’accompagne désormais également sur toutes les courses d’arêtes, en mixte glace / rocher, son champ d’action est très large et varié (inclu ski de randonnée). C’est un piolet glacier « plus plus » :

  • Marche et évolution sur glacier,
  • Piolet canne,
  • En appuie sur tête,
  • En piolet ancre,
  • En piolet rampe,
  • En piolet ramasse,
  • Pour le taillage de marche,
  • Pour le cramponnage,
  • En cas de réchappe : préhension escellente et instinctive,
  • En piolet traction (hors cascade de glace),
  • Pour enfouissement (corps mort pour moufflage par exemple),

Dommage que sa couleur orange Petzl sur son manche en aluminium anodisé passe légèrement avec le temps … !

Pour qui ?

Alpinisme (inclus passages d'escalade) hors cascade de glace, ski de randonnée

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire