Avis Black Diamond Sabretooth 2019

1 avis Black Diamond Sabretooth.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Way to Everest

Costauds, polyvalents, techniques, ... ils passent partout

Avis sélectionné
Profil du testeur : 31 ans | 1,84m | 71kg | Avancé
Acheté : 145€ en ligne
Conditions du test : Utilisés depuis 1 an sur toutes mes courses d'alpinisme: en traversé, en arête, en mixte, sur glacier

Les crampons les plus polyvalents de la gamme Black Diamond, c’est l’argument qui m’a fait choisir ce modèle. Il est le concurrent direct des Petzl Sarken. Mais las de suprématie de la marque alsacienne, et très confiant en la réputation de la marque américaine, ces crampons sont une référence.


Version Pro, les fixations sont de type Automatiques.

Essentiellement portés avec des chaussures Millet Brenva GTX, Grepon GTX et La Sportiva Nepal Cube GTX.


  • Poids la paire : 890 g
  • Matières : Acier inoxydable


Construction redessinée en acier inox, résiste au bottage et à la corrosion : autant dire que le facture et les finitions de ces crampons sont d’une robustesse sans faille. Dès qu’on les prend en main, c’est bien la première impression qui vous vient. Robustes et massifs, les ajustements entre les parties avant et arrières, via la barette de réglage de la pointure, sont francs, pas de quincaillerie.


Un réglage fin de la pointure et de l’ajustement en quatre points : qui permet un ajustement parfait à la chaussure.

  • La barrette centrale permet d’ajuster la distance entre la partie avant et arrière du crampon. Son profil est dit standard Flex Center Bar : c’est-à-dire légèrement courbée pour épouser les semelles des chaussures d’alpinisme. Elle est dotée de 17 positions, bien plus qu’il n’en faut pour couvrir des pointures allant du 35 au 49 … Cette Flex Bar est rigide, adaptée aux grosses chaussures d’alpinisme hivernal qui n’ont que peu de souplesse au niveau de la semelle.
  • 3 positions de l’arceau avant : pour ajuster la longueur et régler en fonction de la prononciation plus ou moins marqué du débord en fonction des chaussures utilisées. Pour ma part, la position intermédiaire est très adaptée pour les chaussures Millet et La Sportiva qui ont un bout de chaussure pointu faiblement prononcé.
  • 3 positions de l’arceau de talonnière : permet également l’ajustement de la longueur, à régler de façon à ce que les rebords du talon arrière s’ajustent parfaitement au débord de la chaussure une fois la talonnière clippée.
  • La talonnière à réglage micrométrique : à l’image d’une chaussure de ski, la molette permet un réglage très fin de cette talonnière. Je n’hésite pas à visser pour un ajustement « dur » des crampons à la chaussure. Sur la voie, ces crampons sont votre vie ! La talonnière et sa vis de réglage a un encombrement réduit : en position fermée, elle épouse et s’applique bien le long du talon chaussure. Il faut tout de même un peu de doigté pour effectuer le réglage et là, il est préférable de le prévoir avant de se mettre dans du terrain difficile et dans le froid.


Pointes avant horizontales et pointes auxiliaires techniques. Il y en a 14 ! C’est là que la polyvalence de ces Sabretooth se révèle ! Les pointes avant permettent d’évoluer sur la glace dure, verticale, très utiles pour les passages de rimayes, de failles, l’escalade de seracs, de crevasses. Les pointes auxiliaires sont longues, affutées et très saillantes : tenue assurée en cramponnage, en descente, en piolet rampe, en position 10h10 chacune mord la glace très facilement, nul besoin d’insister sur chaque pas de tout son poids pour s’assurer de la pénétration. La diversité des pointes et leur robustesse en font une paire de crampons très à l’aise en évolution sur rochers : passage de moraines, course d’arêtes, en mixte. Les pointes avant accrochent le moindre graton sur les voies.


Inclut des antibottes ABS bi-densité avant et arrière : ils rejettent les accumulations de neige grâce à leur structure souple. Efficaces, sur une journée en progressions sur neige collante et molle, je ne botte que 2 à 3 fois. Bon, ça n’exclu pas le petit reflexe du coup de piolet régulier lors d’un pas facile. Mais c’est un vrai gage de sécurité, jamais je n’ai fait de glissade non contrôlée à cause d’un trop-plein de neige tassé entre la chaussure et le crampon.


A la différence des crampons Black Diamond Serac, la deuxième rangées des pointes avant est plus prononcées, les pointes sont plus longues et plus agressives, les rendants encore plus performantes sur parois glacées et escalades de glace.
Le modèle Black Diamond Snaggletooth Pro est un modèle très proche mais à mono-pointe avant, doublée d'une pointe auxiliaire plus petite.



Pour quelle utilisation

Robustes, en acier, dotés de 14 pointes horizontales pour l’avant et techniques pour les 12 autres et rigides, ces crampons sont très adaptés pour les aventures techniques sur neige et sur glace, en escalade, en cascade de glace modérées.

Ils permettent de gravir :

  • des pentes de neige raide (au delà des 45%),
  • de vrais passages en glace dure,
  • de mixte sérieux,
  • un peu de cascade de glace,


Leurs qualités et terrains d’aisances :

  • Accrocheurs en neige soufflée ou en neige profonde,
  • Parfaits en traversée et dans les descentes.
  • Stablent en pentes raides > 40%
  • Très bons en pente de neige raide jusqu’à 55%,
  • Les pointes avant plus dimensionnées sont confortables, surtout en passage de glace et dans des goulottes ou des couloirs de plus de 60% (comme le couloir Zsigmondy en face nord de la Meije).
  • Très bonne accroche bonne en glace noire,
  • Une stabilité qui permet l’enchainement sur du technique,


On regrettera

  • Le poids : c’est un poids moyen dans cette catégorie de crampons, intégralement conçus en acier inoxydable, entre la robuste et la légèreté, il faut choisir. Les Petzl Sarken son plus lourds de 60g.
  • L’apparition, au bout de 1,5 ans d’utilisation, d’un micro point de rouille entre le crochet de l’arc de la talonnière et son trou de fixation arrière. L’acier de l’arc de talonnière ne doit pas aimer le cisaillement.
  • Défaut vu sur toutes les paires essayées : la sangle de sécurité, qui une fois serrée à la cheville est trop longue et qui a tendance à se dénouer et entraver la marche,
  • Pas de housse de rangement fournie : les pointes aigues font mal au sac … ! A acheter séparément  :-( .


En conclusion

Polyvalence asbolue, robustesse et finitions très bonnes. Les terrains de jeux sont immense avec ce modèle Black Diamond Sabretooth. Depuis l’évolution sur glacier jusqu’à la cascade de glace (modérée), je suis très satisfait d’avoir choisi ce modèle comme uniques crampons. Ils m’accompagnent partout, sur mixte, sur arêtes, etc … Le poids est à la hauteur de leur robustesse. Ils ne bougent pas dans le temps.

Dorénavant, je cherche à m’alléger notamment pour les courses d’alpinisme estivale et l’évolution sur glaciers, les courses demandant pas d’habilité particulière d’escalade ou de longs passages techniques sur rochers.

Pour qui ?

Pour ceux qui recherche des crampons polyvalents mais qui permettent d'aller loin sur du technique aussi : glaciers, roches, glace dure, cascades modérées ! Super complet.
9/10

Points forts

- Polyvalence,
- Robustesse : en acier inox complets, les pointes ne bougent pas de le temps,
- Réglages précis et nombreux,
- Antibottes très efficaces,
Stables,
Techniques,

Points faibles

- Poids

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire