Avis Saucony Switchback ISO 2020

1 avis Saucony Switchback ISO.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
@lex63

Le fast & light par excellence

Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,80m | 70kg | Expert | Beaufort
Acheté : 140€ en magasin
Conditions du test : Chemins plus ou moins techniques, sec, gras

Points forts

Minimalisme, dynamisme, serrage BOA

Points faibles

Tenue de pied

Au premier coup d’ œil à cette petite nouvelle chez Saucony, on a compris à quoi elle est destinée. Avec son look racé et son poids contenu, on se doute bien que c’est une chaussure de trail pour courir vite.

Le BOA en trail!

Sur le papier, la Switchback se caractérise principalement par le serrage BOA. Déjà bien en vogue sur les chaussures de ski de randonnée ou de VTT, le voilà qu’il débarque dans l’univers de la course à pied. Si cela permet surtout une simplicité d’utilisation et d’aller vite dès l’enfilage des chaussures, ce système permet aussi un serrage homogène de la chaussure sur le pied.

La Switchback ISO dispose aussi de la technologie Everun, une semelle intermédiaire pour améliorer l’amorti.

La semelle PWRTrac est composée de tout petits crampons rapprochés, clairement destinée aux conditions sèches. La finesse du textile confirme cela, on est en présence d’une chaussure légère...mais ça doit sécher vite pour le coup !

En course

Sur le terrain, on est pas déçu. Le premier constat est le grand confort de cette chaussure. On a quand même bien l’impression d’enfiler des chaussons. Le serrage BOA accentue cette impression de confort et laisse même une impression de flottement dans la chaussure. Il est préférable de prendre la chaussure bien ajustée sous peine de flotter une peu dedans. Par contre, il faut avoir les pieds fins car ça frotte à l’avant et il m’a fallut quelques sorties pour que mon pied se fasse à la chaussure.

Les sensations

Aux premières foulées, le poids réduit de la chaussure donne des ailes et on a tout de suite envie d’aller vite. Cette sensation de dynamisme est aussi peut être liée à la double semelle Everun.

Dans tous les cas cette technologie apporte un grand amorti à cette chaussure et c’est une chaussure très confortable, pour peu que son pied se soit fait à la chaussure. Attention, quand on parle de confort, cela reste relatif et ça reste léger et avec un faible drop (4 mm). La Switchback ISO est bien une chaussure exigeante. C’est d’autant plus vrai que la protection est assez limitée avec un pare pierre vraiment fin. Elle n’est pas faite pour courir dans les pierriers.

J’ai couru un peu plus de 20 000 m de dénivelée avec cette chaussure sur des sorties entre 45 mn et 2 h. J’ai rencontré un peu toutes les conditions, souvent du sec, mais aussi la pluie et la boue, voir la neige (au sol). Comme pressenti, attention dès que c’est humide. La semelle donne une accroche irréprochable sur le sec mais dès que ça glisse c’est patinoire.

Sur les chemins techniques, elle est précise mais ne pardonne pas la faute avec une tenue assez souple.

Bilan

En bref, c’est une chaussures pour courir vite, voir pour la compétition. Il est bien d’avoir une seconde paire pour les sorties longues car la Switchback est tout de même exigeante. C'est aussi une chaussures pour les coureurs ayant une foulée propre avec une attaque médio-pied pour éviter les blessures liée à son minimalisme.

Pour qui ?

Pour courtes distances sur terrain sec.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire