Avis Altra Lone peak 5.0 2021

1 avis Altra Lone peak 5.0.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Légères souples qui n'aiment pas l'attaque talon !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 55 ans | 1,70m | 65kg | Avancé | Bouillargues
Acheté : 150€ en ligne
Conditions du test : sec et passage à gué de sorties en garigues 40 km au total

Points forts

dynamisme, légèreté, souplesse, DROP 0

Points faibles

stabilité, protection, elle n'aiment pas les attaques TALON

Après être venu à bout d'une paire de Lone Peak 4 en seulement 400 km et une vingtaine de sorties j'ai préféré me tourner vers des Olympus dont j' utilise toujours ma première paire qui compte 550km pour 23 sorties.

La longévité de mes premières lone peak 4 m'a effectivement un peu déçu, certes mon terrain d'entraînement, le garigue et le calcaire n'est pas de tout repos pour les chaussures. Pour autant,  les crampons limés, la chaussure qui semblait avoir perdue toute tenue et surtout l'amorti qui avait fortement diminué rapidement, ne m'avait pas incité à continuer avec ce modèle.

D'autant que je cherchais un modèle confortable pour des distances de 50 à 80 km.

Les Olympus me procurent le confort recherché et j'en suis pleinement satisfait sur les sorties longues, mais il faut bien reconnaître que je regrettais un peu le dynamisme de Lone-peak sur mes sorties plus courtes.

Cette année Altra annonce justement avoir amélioré, la longévité de la mousse, le confort avec plus protection tout en gardant le côté dynamique .... de quoi se laisser tenter !!!

Add to cart , donc ! mes Lone-peak seront rouge en taille 9, 42.5.

Premières impressions au déballage :

Légereté, sur la balance mais aussi dans l'apparence, la ligne est fluide. Evidemment ceux qui ne sont pas habitués au concept de box large "footshape" trouveront sans doute les chaussures moins racées qu'une paire "standard" quand ils les regarderont de dessus. Mais moi qui me suis habitué aux Olympus qu''il faut bien le reconnaître, sont assez lourdes et mastocs, les Lone Peak me donnent une impression visuelle de dynanisme.

Sérieux ! Mes LP4.0 était jaune, la couleur , la décoration mais aussi les multiples découpes de-ci de-là de l'empiècement en cuir, donnaient un sentiment de recherche de gain de poids et un peu d'extravagance, là ou la 5.0 joue maintenant la carte de la sobriété et de la simplicité ! la pièce en cuir est beaucoup moins découpée et par endroit complétée par une matière  qui semble être du daim synthétique  ?? Les motifs imprimés donnent aussi dans la sobriété et sont je pense réfléchissants !

 Quelques évolutions techniques bienvenues ! Une pièce de cuir sur le haut de la languette apportera sans doute un vrai plus au confort, un double œillet permettra à ceux qui en sont adeptes de bloquer efficacement  le laçage. Des points de couture viennent renforcer le collage du "bec" avant, qui avait la fâcheuse tendance à se décoller ! (En plus d'être moche c'est nickel pour accrocher une racine ou un arrête saillante  !) exit donc le bout de la chaussure qui baille !   

L'ensemble de la chaussure respire le sérieux, elle reste souple (dans l'esprit des 4.0) , les crampons sont généreux, espacés et disposés à la mode ALTRA ,  de deux coloris et duretés différents, ils ne semblent pas avoir beaucoup évolués. Cette semelle ne bénéficie pas encore du VIBRAM, le terrain agressif des gorges du gardon va sans doute les mettre à rudes épreuves !

On remarquera des petites ouvertures qui doivent permettre d'évacuer l'eau rapidement, le mesh ressemble beaucoup à celui des 4.0 doit sécher très vite après un passage à gué, c'était déjà une qualité des 4.0 !

L'invisible que seul l'essai pourra révéler ! Deux choses étaient reprochées aux 4.0, le manque de protection du dessous du pied , certes sentir les cailloux et les aspérités permet de garder le contrôle, mais point trop n'en faut  !!! et sur les 4.0 on était à la limite du trop, surtout après 50 km en garrigues ! et la mousse intermédiaire qui perdait rapidement de ses qualités.

Altra nous annonce avoir amélioré ces deux points en utilisant la mousse Altra EGO, à la fois plus résistante et plus légère !! Oui bon ok on verra à l'usage ! 

Je n'ai rien dit sur la semelle de propreté !!! parce que je n'ai rien a en dire  !!!! si ce n'est qu'elles semblent moins "évoluées" technologiquement que celles des Olympus !!!

Premier enfilage dans le séjour ! Houa !!!! YEEEEsSSSSS !!Tooop !!! des chaussons  !!!! oui elles sont confortables, légères, souple et agréable à porter dans la maison ...Mais bon c'est pas le but !!!! donc place à ........

L'action !

Une première sortie que l'on qualifiera de vallonée, sur de la piste en gravats et un peu de monotrace, pas spécialement technique; 12.5 km 470m de D+, 1h20 histoire de prendre la température.

Je suis de Nîmes, ici c'est du calcaire, il y a toujours un bout de cailloux qui dépasse, avoir des chaussures qui "isolent" bien du terrain est essentiel pour moi et mon confort ! 

Altra classe les Lone Peak dans la catégorie des chaussures à amorti "modéré" , je confirme, par rapport aux Olympus qui te donnent l'impression d'être sur coussin d'air, là tu as intérêt à être attentif à tes appuis !

La chaussure est précise, stable, sur cette petite sortie j'ai senti le terrain sans que cela ne devienne inconfortable.

Par contre, il est évident que ces chaussures n'aiment pas la réception sur les talons ! là où des Olympus et leurs 33mm de mousse te pardonneront beaucoup de fantaisie,  les 25 mm de tes Lone peak ne t'autorisent pas à t' affaisser sur tes appuis ! La Lone-Peak adore la foulée dynamique et maitrisée ! Par contre si le talon touche en premier le sol , l'information parviendra sans peine à tes genoux !!!

La question est donc de savoir combien de temps tu es capable de tenir une foulée dynamique ! dans ce cas la lone-peak fera merveille ! 

Encore quelques sorties un peu plus longues , plus engagées et techniques pour pouvoir dire si la 5.0 est capable de me faire oublier les inconvénients de la 4.0  ...

Une sortie de plus à leur actif avec deux traversées à gué du Gardon en prime, histoire de vérifier leur capacité à évacuer l'eau. Pas de soucis de ce côté, on oublie très vite que l'on a mis les pieds dans l'eau. Par contre cette sortie a confirmé que les Lone-peak 5.0, bien que plus protectrices que les modèles précédents demeurent des chaussures dynamiques qui "exigent" une bonne tenue du pied , des chevilles solides et ne pas craindre les aspérités du terrain! Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit , elles sont confortables, mais personnellement je ne les utiliserai sur des sorties de plus de 30km surtout techniques. A partir de cette distance ma foulée se "tasse" un peu , et je supporte beaucoup moins bien quand une aspérité vient heurter le métatarsiens du gros orteils !!!!  

Quand on ne maitrise pas totalement l'appui, le talon peut parfois glisser un poil dans la chaussure renforçant ainsi la nécessité de parfaitement poser le pied!

Quand le terrain devient  moins technique et caillouteux, que la foulée peut à nouveau s'allonger,  les lone-peak  redeviennent de véritables chaussons qui donnent envie de pousser un peu plus !!!

Au final , je pense que sur terrain souple, ou avec peu d'aspérités , elles feront merveilles ! 





Pour qui ?

Le traileur qui maitrise sa foulée et ses appuis sur l'avant pied, qui cherche du confort et du dynamisme
8/10
Confort
Accroche
Solidité
Maintien
Stabilité
Amorti

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire