[DEBUTANT] Bien débuter en via ferrata

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

[DEBUTANT] Bien débuter en via ferrata

Misanthrope
Texte :
Photos :
Minisanthrope
Cet article est issu du mag communautaire Outzer, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

INTRODUCTION

Bonjour à tous,


Pourquoi un tel sujet? Et pourquoi pas? ;-)


La via ferrata bien que très accessible, n'en reste pas moins une activité dangereuse, bien plus que l'escalade à mon sens....

Cet article est là pour tenter de répondre à un maximum de questions pour les débutants... Si tu es un Ferratiste aguerri alors tu pourrais passer ton chemin, mais peut être trouveras tu quelques astuces utiles ou te rendre compte que tu ne fais pas tout bien ;-)


Risques, équipements, sites... on va essayer de survoler largement le sujet.


En tout cas sachez que:

Rien ne remplacera jamais l'accompagnement et la pédagogie d'un guide

C'est parti!

1- Les risques

Ha ben tant que j'ai toute votre attention, j'en profite pour taper dans la fourmilière d'un grand coup !

Et oui, facile d'accès, ne veut pas dire sans risque, bien au contraire.... La Via Ferrata en est l'exemple type.


Le facteur de chute élevé:

"Oulala?!!! mais de quoi il me parle lui ???!!!!! "

Effectivement, on va aborder un peu de technique, mais c'est une notion qui me semble essentielle pour comprendre les autres risques et l'investissement matériel nécessaire.... Mais je ne suis pas un mécréant, alors je vous laisse aller écouter Jamy qui explique le facteur de chute en escalade ;-)

Bien, ça c'est pour l'escalade. En escalade, le facteur de chute "2" est le facteur de chute le plus élevé.


Il se calcule donc de la façon suivante:

La Hauteur de chute divisée par la longueur de corde amortissant la chute.

C'est pourquoi en escalade, on ne dépasse pas le facteur de chute "2"...

Maintenant, dans le sujet qui nous intéresse, la via ferrata (pour ceux qui dorment au fond....) on peut arriver à des facteurs de chutes beaucoup plus élevés. On arrive actuellement à un facteur de chute "5" maximum, si l'on a un équipement minimum adapté, c'est TRÈS élevé... C'est un choc très violent qui peut remuer pas mal de choses, notamment pour la gente masculine dans le baudrier si quelque chose se place mal..... Oui, si l'on a un équipement adapté, car, si comme on peut le voir encore si souvent, vous avez une longe de 30 cm en corde dynamique, mais sans absorbeur on peut arriver à un facteur de chute encore plus élevé

Exemple:

5 mètres de chute pour 0.3m d'amorti = 16,666

En bref, LA MORT, le décès de la personne, Ad patres.....

on verra plus tard le matériel nécessaire pour éviter ce dernier petit écueil ;-)

Et là je ne parle que d'une simple chose, la chute qui se passe bien, sans rien toucher...


Les différents équipements de via ferrata:

Pour évoluer beaucoup plus facilement sur les parois qu'en escalade, de gentils guides ont eu l'idée d'équipés des endroits à l'aide d’échelons, de marches, de câbles, de passerelles, de pont de singe... Tout autant d'éléments que votre petit corps fragile sera amené à rencontré lors de la chute en plus d'encaisser le facteur de chute élevé.... Et c'est donc en cela que je juge la via ferrata bien plus dangereuse que l'escalade.


La faune et le terrain

On évolue dans un milieu naturel à dominante verticale... Bien souvent, au dessus de nous durant l'activité, une faune vit, chamois, bouquetins, humains.... Ces individus, sont donc amenés, régulièrement, à gentiment nous "caillasser", et donc on risque de prendre des chutes de pierres (pas de personnes dont c'est le prénom bon sang !!!) sur la tête, ce qui pourrait nous amener à devoir encaisser le risque numéro 1 ;-)


Le facteur humain

Alors oui, direz-vous, vu mon pseudonyme, peu de chances que je dise du bien de cet élément là.... Et vous avez RAISON !

Le facteur humain est très certainement le risque le plus imprévisible qui existe... Irrespect des règles de base, mise en danger volontaire ou involontaire, manque de connaissances, individualisme, mauvaise utilisation de matériels... etc...

C'est celui qui multiplie le plus les risques de par son comportement... La majorité des accidents (environ 95%) sont dû à une erreur humaine... C'est donc à ne pas négliger...


La météo

Et oui, hors de question de se risquer à parcourir une via ferrata si la météo n'est pas bonne... Outre la pluie qui peut rendre le terrain glissant, on peut retrouver un élément non négligeable, l'orage, dont la foudre qui le compose.... A moins que vous soyez fan de Claude François, je ne vois aucune raison valable de se promener à flanc de montagne totalement relié à un câble métallique les pieds dans l'eau...

2- Règles de base

Avant de parler de l'équipement à acquérir, j'aimerais vous parler de quelques règles de base, elles sont sensées "couler de source", mais le bon sens semble avoir légèrement disparu depuis quelques temps....


  • 1- Soyez conscient de vos capacités

Ne vous engagez pas dans des itinéraires inadaptés à votre niveau physique et technique... Commencez doucement, testez vous petit à petit en augmentant la difficulté pas à pas.... Vous aurez bien le temps de vous dépasser physiquement lorsque vous maitriserez le maniement du matériels et l'évolution en via parfaitement...

En cas de doute, prenez un guide, il n'y a pas de honte à avoir.


  • 2- Respectez les consignes affichées sur les panneaux de départ

Malheureusement, beaucoup de personnes ne respectent pas les règles énoncées, et mettent en danger les autres à cause de ce type de comportement... Soyez patient, si quelqu'un évolue plus lentement, alors attendez de pouvoir dépasser en sécurité sur des zones horizontales...

Lors des déplacements verticaux, essayez autant que possible de laisser au minimum une section de câble libre entre vous et votre prédécesseur.... En cas de chute, de ce dernier, ça évitera qu'il vous tombe lourdement dessus.... En clair, laissez, idéalement, 2 ancrages entre vous et le premier... Cependant, il est obligatoire de laisser au minimum 1 ancrage entre chaque personne afin qu'il n'y ait toujours qu'une seule personne par section de câble.

Je conseille plus effectivement, pour le fait relaté ci-dessus...

  • 3- Renseignez vous sur le matériel nécessaire et obligatoire d'où vous allez vous engager
Certains parcours demandent un matériel adapté en fonction des éléments le constituant. Casque, longe, encordement, poulies, gants....

3- Matériels de base

Allez on passe au matériel à acquérir... Comme dans mon article concernant l'escalade, je vais essayer de lister le matériel par ordre de priorité d'acquisition.... Pas simple, car pour la base, il faudra un peu de matériels tout de même alors on va commencer tout de suite...


  • 1- Casque, baudrier.

Et oui, d'entrée de jeu, il faudra investir dans 3 matériels totalement indispensable.

  • Le casque, Le "Meteor" de Petzl est selon moi le meilleur rapport qualité/prix sur le marché. Il en existe cependant pleins d'autres. Il est obligatoire et de toute façon indispensable de par la nature même du terrain pratiqué et tout ce que l'on a évoqué dans les risques....
  • Le baudrier, le même qu'en escalade... Si vous n'en avez pas:
      • une seule façon de choisir, il faut ESSAYER son baudrier, c'est la règle numéro 1, c'est pas une fois pendu comme un saucisson ou après la première chute qu'il faut te rendre compte que le baudrier te fait mal, donc essaie le en magasin avant d'acheter! (bien sûr, tu achètes là où tu as essayé ;-) )

        Comment essayer? Ben il faut un magasin équipé d'une corde permettant de se suspendre dans le baudrier, et prends le temps de rester suspendu pour essayer d'identifier les points qui peuvent devenir douloureux à la longue.

      • Pour la via ferrata, j'opterais pour un baudrier polyvalent, réglable aux cuisses et équipé de 4 portes matériels.
  • (Petite astuce, si vous choisissez la corde, n'hésitez pas à acheter 2 ou 3 dégaines d'escalade qui vous serviront pour vous vacher en cas de coup de fatigue à un échelon. )

1'- Corde ou longe?

Alors là j'avoue être extrêmement partagé... L'idéal étant d'avoir les 2!

Mais mon choix numéro 1 se porterait sur une corde, dynamique d'environ 20/30 mètres. Elle impose de partir à 2 mais réduit très grandement le facteur de chute pour le leader pour peu que vous respectiez bien le principe de la corde tendue.

La corde tendue en via ferrata est très simple, le leader part et à chaque "queue de cochon" qu'il voit, il y fait passer son brin de corde. Cela implique au départ une attention très particulière du leader pour éviter la chute. Le second part ensuite lorsque la corde commence à être tendue et progresse en rythme avec le leader (oui, d'où son nom de corde tendue)


MAIS:

La corde implique une certaine compétence dans son maniement et n'est pas idéal dans toutes les situations. Il faut donc apprendre à s'en servir pour en tirer tous les bénéfices sécuritaires, d'où l'intérêt de débuter avec un guide.

Mon choix numéro 2 se porte donc sur la longe de via ferrata... Elle permet d'être plus autonome, pouvoir partir seul....


C'est une longe permettant d'absorber l'énergie cinétique généré par la chute et son facteur de chute élevé afin d'éviter la rupture du matériel et/ou le décès de la personne....

Elles sont actuellement toute conçues de façon identique concernant l'absorption du choc, par une sangle "explosive". Cette sangle est cousue de façon à ce que certains points de coutures cèdent lors d'un choc afin d'absorber l'énergie cinétique générée par la chute.

On appelle ces longes, "longe en Y" car leur conception ressemble à la lettre. Elles sont équipées de mousquetons spécifique à la via-ferrata accrochés chacun à une sangle reliée au système d'absorption, lui même relié à un anneau venant se fixer sur le pontet matériel du baudrier.

  • Principe de base de la longe de via ferrata:

Si une longe est équipée de 2 accroches, ce n'est pas pour rien! Ces 2 mousquetons vous permettent de passer les queues de cochons en restant toujours accroché. Il suffit simplement d'avoir toujours les 2 mousquetons reliés au câble. Lors du passage d'une section de câble à une autre, il suffit de décrocher un premier mousqueton, le passer après la queue de cochon sur le câble et une fois le premier mousqueton sécurisé sur la nouvelle section, on fait passer l'autre. C'est très simple, mais beaucoup de gens font l'erreur de décrocher les 2 à la fois et se mettent en danger tout en mettant les autres en danger...


  • Choix:

J'apprécie pour son rapport qualité-prix la longe "Vitalink" de Simond disponible chez Decathlon. (mon test est à venir prochainement ;-) ) notamment parce qu'ils font confiance à Camp pour leurs mousquetons de via.

Malgré tout, le choix de la longe doit se faire en essayant les différents mousquetons existant pour voir avec lequel on se sent le plus à l'aise, car il n'y a pas de règles absolues dans la conception et ils sont tous de formes, ouverture et tailles différentes.

  • 2- Gants et poulies.

Oui, j'intègre les 2 à la fois à nouveau. Si vous devez acheter une poulie pour parcourir une via équipée de tyrolienne, alors achetez aussi une paire de gants en cuir.  (Les "Cordex" de Petzl sont franchement sympa)


ATTENTION !!! NE PRATIQUEZ JAMAIS DE TYROLIENNE OU ASSIMILÉE SUR UN SIMPLE MOUSQUETON !

Les frottements générés vont sectionnés le mousqueton


Prenez bien une poulie spécifique à la via ferrata, une poulie spécialement dédiée aux câbles. "Tandem" ou "tandem speed" de Petzl, (attention la speed va plus vite et est interdite sur certaines via ferrata) ou la "Wing 2" de Camp qui me semble très bien aussi

4- Trucs et astuces

Je vais encore en rajouter une couche, mais pour votre première, n'hésitez pas à avoir recours à un guide pour vous former, ce sera bien plus rapide et pédagogue que se souvenir des conseils d'un "gugusse" sur Outzer....

N'oubliez pas les essentiels d'une sortie à la journée (pharmacie, en cas, hydratation, vêtements...) et surtout de porter une tenue adaptée.


Surtout restez TOUJOURS attaché à la ligne de vie quoiqu'il arrive!


  1. Quand vous achetez un matériel, ne jetez pas le mode d'emploi, mais lisez le et conservez le!
  2. Ayez toujours une dégaine avec vous ou de quoi vous "vacher" à un échelon pour pouvoir vous reposer en cas de "coup de mou" dans une section plus difficile.
  3. Dans les sections verticales, gardez les bras tendus, vous vous fatiguerez moins vite.
  4. En cas de difficulté, attrapez un des échelons avec l'intérieur du coude, ça vous permettra de vous vacher tranquillement avec l'astuce n°1 pour pouvoir souffler tranquillement et reprendre ses esprits.
  5. En cas de doute, prenez les échappatoires souvent présents sur les parcours.
  6. Si vous avez pris un guide, excellent choix, n'hésitez pas à lui demander de vous expliquer les manipulations de cordes de bases en via ferrata pour évoluer en sécurité lors de vos prochaines bambées.
  7. Restez humble.... Un coup de fatigue est vite arrivé quand on débute...


Je comprends qu'on soit attiré par la location de ce matériel pour essayer, mais je n'aime pas ça du tout... Les magasins ne sont pas derrière les clients pour voir ce qu'ils font avec, la location d'EPI de ce type me semble être une ineptie tellement il y a de choses à prendre en compte.... Quand on a son matériel on en prend soin et on sait ce qu'on a fait avec, en cas de doute on sait qu'il vaut mieux en changer.

5- Sites et topos

On arrive à trouver de nombreuses via ferrata en France. Nombres de communes s'en dotent et les topos sont souvent accessible sur les sites de municipalités ou des offices du tourisme.


Le site viaferrata-fr référence aussi normalement toutes les vias de France y compris celles qui ont fermées (et sont bien indiquées fermées)... N'hésitez toutefois pas à vous rendre sur le site de la municipalité concernée avant de vous engager pour vérifier qu'il n'y a pas d'interdiction temporaire ou à certaines périodes comme c'est par exemple le cas lors de la période de reproduction d'une espèce d'oiseau spécifique nichant dans la paroi ou une interdiction suite à un éboulement...

Conclusion

Petit article pour essayer de vous faire réfléchir à la bonne utilisation et au bon comportement à adopter sur les via ferrata... Je vois trop de gens faire n'importe quoi et à qui on ne peut rien dire sous pretexte "qu'il savent"....

Bref, voilà, J'ai essayé de traiter au mieux les points primordiaux, mais je ne suis pas parole d'évangile et n'oubliez pas que:


Rien ne remplacera jamais l'accompagnement et la pédagogie d'un guide

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.