Avis Patagonia Down Sweater Jacket 2017

1 avis Patagonia Down Sweater Jacket.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
DDN
Par DDN

Une expérience en demi-teinte

Avis sélectionné
Profil du testeur : 50 ans | 1,80m | 77kg | Débutant | Rochefort
Acheté : 80€ d'occasion
Conditions du test : 1 an d'utilisation régulière dans tous mes domaines d'activité

La veste duvet Patagonia, le Down Sweater Jacket pour les intimes, c'est une sorte de légende. La première veste "multisport portable tous les jours" avec un rembourrage duvet-qui-tient-chaud-dans-370g. C'était la première chronologiquement, avant que JOTT ne s'empare du machin et ne le transforme en phénomène de mode.

Bon, t'en as besoin d'une, vraiment ?

Sur le papier, tout le monde en a besoin d'une. Imagine : 370g pour être au chaud avec juste un sous vêtement thermique et un manches longues technique quand tu marches / randonnes, tu peux l'utiliser sous ta veste de vélo avec juste un sous vêtement thermique, tu peux la mettre en ville pour faire staïle t'es baroudeur, et comble de l'excellence si tu mets une veste shell fine par dessus t'es en plus protégé de la pluie, pour genre 700g au total. 

Sur le papier, le duvet est respectueux des zwa, elles ont juste été trucidées sans être gavées et plumées une fois mortes. Par opposition au duvet issu des élevages de foie gras et ceux ou on plume les zwa avant de leur tordre le cou. En plus c'est même pas fait en Chine, c'est fait au Bengladesh. Qu'est-ce qu'on ferait pas pour se donner bonne conscience.

En plus la veste est super compressible, elle rentre dans sa poche de poitrine, comme le K-Way de ton enfance, donc tu peux la mettre dans ta sacoche de bikepacking où elle prend pas de place, dans la poche extérieure de ton sac de rando où elle en prend pas non plus, dans ta boite à gants ou dans ton abri anti-atomique si t'es l'ancêtre de la collapsologie.

La vache, le tarif ça pique les yeux rien que de le regarder !

Genre 230 balles, 1€60 le gramme, le prix du caviar. Ceci dit je sais pas si t'as essayé de faire une veste avec du caviar mais vu le machin ça m'étonnerait que ça marche. Bref, c'est cher quoi.

Allez, c'est les soldes. 'tain, 130 balles quand même, quand tu penses que t'as trouvé une veste duvet à capuche Odlo pour ta femme à 30 chez Noz*, ça fait mal au nez quoi.

Alors, d'occase it is. 80€ une veste d'occase ça reste cher mais acceptable. T'es vraiment radin, quand même.

Bon tu l'as reçue, comme d'hab' tu l'essaies dans la cuisine.

Taille grand, le M est presque trop grand pour moi. Je comprends que j'ai un physique de brindille par rapport à un pratiquant de Spartan Race mais normalement je fais du L.

Super confortable en statique, ça tombe bien c'est l'usage auquel je la destine. La longueur est optimale, le zip remonte jusqu'en haut des boudins de col, les manches sont juste bonnes pour ma morphologie et l'élastique qui permet de les serrer aux poignets permet de bloquer des gants fins en dessous sans problème, le cordon de serrage en bas permet de mouler la taille de guèpe si vous en avez une et d'empêcher l'entrée intempestive du glagla par le dessous.

Se range dans sa poche de poitrine mais celle ci est très grosse et la veste est très loin d'y être compressée de façon optimale, une fois repliée dedans elle prend la même place que mon quilt Cumulus garni comme son nom l'indique de 250 g de duvet 850 CuIn, alors qu'on peut faire sans problème descendre le volume à celui d'une bouteille de 750 ml en utilisant un simple sac à vrac en coton ou en l'écrabouillant sauvage dans la susdite sacoche de bikepacking ou la poche latérale du sac à dos comme indiqué sur la photo. 

Super qualité de fabrication : la mienne avait deux ans quand je l'ai achetée l'an dernier, elle a l'air neuve, pas de trou, pas de fuite intempestive de duvet, les zip YKK sont impeccables et munis de tirettes pour les manipuler avec des gants épais. Le zip ne se coince jamais dans le tissu, pas comme le gilet duvet D4 que j'étais allé essayer en magasin et qu'il m'a fallu 2 vendeuses pour en sortir vu que le zip était coincé et que j'aime bien les gilets serrés pour mettre sous ma veste de vélo.

Sent le renard mort. Houla, le précédent propriétaire était un Troll des cavernes à l'odeur corporelle prononcée et il a omis de m'en informer : pas grave ça se lave. Lavage, avec les précautions habituelles pour le duvet : cycle court, lessive spéciale laine, séjour dans le sèche linge avec des balles programme délicat entrecoupé de phases de séchage à l'air libre. Elle est à présent moins odoriférante mais cette expérience de lavage / séchage m'a permis de constater que contrairement à un duvet destiné au couchage, cette veste est constituée de boudins aux cloisons fermées qui favorisent les ponts thermiques. Tant que vous n'envisagez pas de vous en servir pour y dormir combinée avec un pied d'éléphant, rien de grave et si vous mettez un coupe-vent par dessus cette veste je pense que l'effet des ponts thermiques sera négligeable**.

Essai à la montagnette.

Je suis allé en vacances de Noël en Haute-Loire (oui, je sais) et j'ai fait de la montagnette 1300m avec une balade de deux heures aux Estables en  la portant avec un sous vêtement thermique, mon manche longue technique Odlo habituel par dessous et une veste shell légère Icepeak par dessus, puis une autre heure de bon vieux statique en attendant que les filles aient fini leur(s) tour(s) de luge sur rails. J'ai fait aussi du monte là haut pour voir si c'est joli plusieurs fois, cette fois toujours moins d'une heure mais toujours avec des températures comprises entre -5 et 1°. Je suis très frileux et la combinaison Down Sweater / Buff par dessus le col / veste shell encore par dessus fonctionne à merveille. Le col est duveté et remonte bien haut, c'est chouette pour les cous de poulet comme moi. Plusieurs sessions statiques les jours suivants à attendre lors des autres tours de luges des filles en plein vent m'ont convaincu que je n'aurai pas froid si je la prends en rando.J'ai essayé 5' en courant, effet sauna, arrêt.

Pour la course, nada. Pour la balade et le statique, check.

Essai en vélo normal.

Je me doutais bien que ça allait être une étuve vu l'épisode précédent d'essai en courant mais j'ai essayé quand même. Promenade de moins d'une heure avec le vélo de rando de mon épouse sans pouvoir me retenir de pousser un peu parce que j'aime bien : rapidement dégoulinant de transpikipu et congelé à l'arrivée vu que tout était humide et collé à ma peau. Et au passage, avoir transpiré dedans a réactivé l'odeur de Troll. Beuark.

Une vingtaine d'essais en vélotaf environ 20' quand il fait vraiment froid : comme je roule cool, ça va pas mal et ça isole complètement du vent, c'est un peu court derrière mais ça ne m'a pas gêné sur un trajet de cette durée. Et c'est nettement plus classe qu'une veste de vélo, même ma Cube super belle ou une Rapha Brevet.

Pour la rando un brin sportive, nan. Pour le vélotaf tranquille, check.

Essai dans la rue.

Pour aller au marché, tu tapes carrément trop top la classe et t'es au chaud. M'approche pas, je sens le Troll. Mais le Troll qu'a trop top de la classe. En plus elle est noire.

Pour le casual, check. Pour la frime, check.

Essai en bikepacking.

Ah quand même, ça a mis longtemps a venir. D'abord, j'insiste à nouveau sur le volume compressé qui est microscopique, ça tient dans ma sacoche de selle de route destinée au matériel de réparation, ça tient dans toutes les poches arrières de mes tenues de vélo. C'est de très loin le meilleur rapport isolation du froid / encombrement que j'aie vu. Elle peut se porter sous une veste imperméable (pas trop racefit quand même sinon ça écrase le duvet qui du coup ne sert plus à rien) s'il pleut et qu'il fait très froid (pourquoi t'es allé randonner dans ces conditions, on se le demande), ou toute seule quand tu descends de la montagne à cheval après l'avoir montée à bicyclette. Elle est vaguement déperlante mais vaut vraiment mieux avoir une veste shell fine ou une membrane par dessus vu que quand le duvet est mouillé il isole rien du tout. Mais comme entre cette veste et celle de dessus ça respire zéro, sitôt que tu forces tu es mouillé de dedans en dehors au lieu de dehors en dedans.

Sa vraie fonction réside dans le "te garder au chaud quand tu viens de t'arrêter et qu'il fait froid en statique" et le "ton sac de couchage est trop juste, ça te fait une couche supplémentaire pour le haut".

Au total, mon opinion est mitigée cochon d'Inde sur cette utilisation. Si vous êtes du côté course longue en autonomie en vélo de route version BTR / TCR ça va pas d'aller, prenez plutôt du spécifique vélo genre Rapha. Si vous êtes du côté rando longue en autonomie en VTT version voyage, ça va sans doute aller très bien et vous servir à de multiples usages y compris vous balader en ville sans vous faire jeter des cailloux.

Tu conclus, ou tu continue à flirter ?

Mon impression globale est en demi-teinte comme le titre l'indique. D'un côté je suis emballé par l'esthétique, la qualité de fabrication et la polyvalence. D'un autre, je suis un peu rebuté par la déperlance inutile dès qu'il mouille vraiment, l'absence totale de respirabilité et le prix.

Honnêtement, je ne sais pas si je vous conseille de l'acheter, en tout cas moi je ne l'ai pas encore revendue.


* 30 balles la veste à capuche duvet Odlo, authentique, si, si, je t'assure, c'est celle là.

** Si vous voulez un peu d'onanisme intellectuel sur le concept "veste en duvet cloisons en H ou coutures traversantes", il y en a ici - comme souvent sur RL beaucoup de blabla, beaucoup d'avis péremptoires et peu d'informations pertinentes.

Pour qui ?

Je ne sais pas, honnêtement.
5/10

Points forts

Tape la classe
Excellente qualité de fabrication
Rapport isolation thermique / poids / compressibilité fantastique

Points faibles

Prix, prix, prix
Déperlance très vite prise en défaut et ensuite : effet frigo
Non respirante

Tests privés

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire