Avis FREETIME Nanopak 400D 2019

1 avis FREETIME Nanopak 400D.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Ultra-léger, mais peu polyvalent

Avis sélectionné
Profil du testeur : 23 ans | m | Avancé | La Guyonnière
Acheté : 70€ en magasin
Conditions du test : Utilisation pendant un an en bivouac estival en montagne.

Points forts

- Légèreté
- Matière douce au toucher
- Compact

Points faibles

- Polyvalence
- Provenance et éthique?
- Qualité de fabrication

J’ai trouvé ce sac de couchage Freetime nanopak 400D chez Go-sport. Ultra-léger et 2 saisons, j’ai été intriguée par son prix de 99€ (70€ en réduction), plutôt faible pour cette gamme. Je l’ai donc essayé et voici maintenant un an que je l’ai.


Caractéristiques :

Freetime est une marque dont on a du mal à trouver l’origine sur internet. Elle propose des produits à petit prix pour la randonnée et le camping.

Ce sac de couchage pèse exactement 367 grammes pour une dimension de 210x78x50 cm. Il est rempli de 180 grammes de duvet de canard 90/10 pour un pouvoir gonflant de 700 cuin (norme européenne et plumes traitées hydrophobes). Il est donc donné pour une température confort de 11°C.

Sa construction est dite « en nid d’abeille » pour que le duvet se répartisse adéquatement.

Son tissu extérieur est en Polyamide 15 deniers.

Il possède aussi une fermeture au niveau des pieds et son zip principal est très court (47 cm).


Sur le terrain :

Effectivement, c’est vraiment confortable d’avoir un sac de couchage aussi léger, j’ai vraiment l’impression de ne rien avoir à porter dans le sac ! La matière est assez douce au toucher et il n’est pas désagréable de se glisser dedans. Prévoyez simplement de l’enfiler comme une chaussette (sa fermeture est vraiment courte : 48 cm).

Ne comptez pas non plus sur d’autres accessoires (pas de collerette anti-froid par exemple) le poids est réduit au minimum.

Les dimensions du sac sont parfaites pour mon 1m70, ni trop large, ni trop serré : cela permet une aisance de mouvements relative. Je ne vois par contre pas vraiment l’intérêt de la fermeture au niveau des pieds (peut être dans le cas d’une transpiration excessive ?)

Pour le transport, il se range vraiment facilement dans sa housse pour ne prendre pas plus de place qu’une bouteille.

Enfin, niveau températures, je ne l’ai pas utilisé sous 8°C, mais pour une température limite confort de 7°C et avec mon expérience, je me vois difficilement l’utiliser sous 12 – 13 °C bien couverte avec un bon matelas.

Cela est sans doute dû à sa fabrication assez approximative (coutures, répartition des plumes etc.) : on sent que ça n’est pas un sac de couchage de top qualité ! On n’a non plus aucune information sur la provenance des plumes, comment elles ont été prélevées etc. (mais "made in china")


Pour conclure :

Ce sac de couchage est avant tout un sac 1 saison, par des températures clémentes ou pour dormir en refuge. Ne comptez pas sur lui pour des nuits fraiches ou à la belle étoile. Pour 70€, il peut dépanner, et sa légèreté lui confère un avantage notable ! Combiné à un sursac de couchage, on peut imaginer l’utiliser toute la saison d’été. 

Pour qui ?

Les randonneurs qui dorment en refuge ou par des températures > 12 - 13°C
7/10

Tests privés

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire