Avis Osprey Kestrel 48 homme 2016

1 avis Osprey Kestrel 48 homme.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Drcr
Par Drcr

Un sac pratique, solide et confortable

Avis sélectionné
Profil du testeur : 47 ans | 1,77m | 80kg | Avancé | Pessac
Acheté : 150€ en magasin
Conditions du test : Toutes conditions météos et terrain montagne (Alpes et Pyrénées)

Points forts

Polyvalence, Rangements, Confort, Solidité

Points faibles

Poids

Introduction 

Le sac a dos est un élément essentiel de l'attirail du randonneur car, au même titre que les chaussures, il peut vous pourrir une sortie s'il n'est pas adapté !

Lorsqu'on pense sac a dos il y a des critères qui viennent immédiatement a l'esprit :

  • le poids
  • le volume de chargement 
  • le confort de portage
  • le nombre de poche

Mais il existe d'autres critères qui peuvent améliorer le quotidien avec le sac et améliorer l'expérience utilisateur, et dans ce domaine la marque Osprey est souvent aux avants postes et propose généralement des sacs bien pensés et particulièrement opérationnels.

Lorsque j'ai acheté ce Kestrel 48L j'ai effectivement pris en considération les critères ci-dessus, et comme je recherchais un sac pour des sorties allant de 2 à 10 jours il me fallait un volume entre 45 et 50L.


Condition du test :

J'ai utilisé ce sac pour toutes mes sorties de Randonnée montagne allant de la grosse journée au trek d'une semaine de refuge en refuge (exemple sur le GR 738) en passant par des weekend en refuge dans les Pyrénées pour aller se faire un  sommet.

Pour des sessions plus longues et surtout en autonomie nécessitant plus de volume pour la tente et les vivres j'utilisait plutôt un sac de 65L mais ça c'est une autre histoire :) !

Et pour les petites sorties a la journée ou sur un weekend light (ski rando) j'utilise un 35L plus compact.

Avec ce sac j'ai rencontré toutes les conditions météo : de la chaleur lors de sortie estivale, de la neige lors de trek hivernal, de la pluie et de gros orages. 

A minima le sac permettait d'emporter mes vêtements de rechange et affaires du refuge (sac a viande, toilette), les vivres minimale, les accessoires indispensables (bonnet, frontale, couvert et couteau, matériel de réparation et de secours, ...) et en fonction des sorties les accessoires complémentaires (piolet, crampons, arva, sonde, pelle, corde, casque, baudrier, ....).


Résultat du Test :

Sur le critère du poids avec plus de 1700g le Kestrel n'est pas le modèle le plus léger de la gamme Osprey mais cela reste acceptable pour la ratio poids/solidité. 

En effet dans le domaine de la solidité le Kestrel est plutôt bien placé : malgré les  nombreux contacts avec les parois rocheuses, malgré des chargements souvent excessif et des traitements assez rude, le sac n'a jamais montré de signe de faiblesse et même après 5 ans de bon et loyaux service, le sac est pleinement opérationnel et aucune déchire n'est a déplorer même au niveau des filets.

Le litrage des sacs semble parfois étrange et à volume équivalent on va avoir l'impression qu'un sac est beaucoup plus compact qu'un autre, en fonction de sa forme, des compartiments externes le ressenti et la facilité de d'exploitation du volume sera différente.

Les 48L de ce Kestrel sont parfaitement exploitables et il vous permettra d'amener effectivement tous le matériel nécessaire en utilisant les nombreux compartiments de rangement.

- il y a déjà les deux grandes poches latérale fermantes par zip et recouvertes par un filet permettant de placer une gourde par exemple. Si vous remplissez les poches, la gourde sera impossible a mettre.

- sur la capuche du sac on trouve 2 grandes poches sur le dessus permettant d'y accéder sans ouvrir le sac, ce qui est pratique pour y mettre les cartes, les bonnets, et autres affaires facilement accessible. Sous le rabat de la capuche, on trouve en plus une poche en filet fermé par zip permettant de mettre des affaires mieux protégé des intempéries (par rapport aux poche du dessus) et toujours facilement accessible (papier, frontale, papier toilette).

- sur le devant du sac un grand filet permet de mettre un vêtement (polaire, coupe vent) facilement accessible.

- Le compartiment principal est coupé en 2 parties avec un espèce de plancher intermédiaire (amovible) permettant de séparer vos affaires. En plus le sac dispose d'un accès par zip par le bas du sac pour disposer des affaires stockées tout en bas. Personnellement je m'en sert pour y mettre mes tong et ma gore tex en cas de besoin.

- enfin on retrouve des poches sur la ceinture du sac pour mettre de petits objets accessibles sans descendre le sac(mouchoir, barres, clés, ...)

Le sac est bien sûr équipé d'un "sur-sac" rangé dans sa poche dédié (sur le devant) et retenu au sac par une petit sangle scratch bien pratique en cas de vent violent pour éviter que le sur-sac ne vous échappe et s'envole. Le sur sac fournit est très efficace puisque même sous de gros orages (pendant plus de  2h non stop)  je n'ai jamais retrouvé mes affaires mouillées.

Parmi les originalités des sac Kestrel, on retrouve un système de réglage de la hauteur de la structure dorsale du sac : en gros en fonction de vos mensurations (mesurés a la mains ou avec leur application mobile) vous obtenez un réglage a appliquer sur le sac pour optimiser le confort de portage en fonction de votre morphologie. Bien sur en complément on retrouve toutes les sangles de réglage fin sur les bretelles, et la ceinture afin de finaliser  l'adaptation.

Justement du côté du portage et du confort, le sac est très bien, même chargé avec plus de 12 Kg le portage reste confortable et je n'ai jamais ressenti de douleur liée au port du sac à dos (et pourtant je suis assez sensible du dos). 

Le système de ventilation est plutôt efficace et permet lors des sorties estivales de ne pas se retrouver avec un torrent dans le dos.


Pour fixer tous les accessoires nécessaires le sac ne manque pas de sangles : on retrouve 2 sangles de chaque côté du sac pouvant également servir à compresser le contenu du sac, ces sangles sont complétées par deux sangles sur le devant du sac pouvant également se coupler avec celles sur les côtés ce qui permet d'obtenir plein de configurations différentes en fonction du type d'accessoire (raquettes, piolet, mousses, cordes, casque, crampons, ...).

Pour le piolet on dispose bien évidemment des boucles en bas de sac pour bloquer la tête, et on trouve des petites sangles sous le fond du sac très pratiques pour fixer la sacoche à crampon, ou une tente / tapis mousse.

Enfin un système très pratique permet de fixer ses bâtons de marche sans enlever son sac en utilisant un boucle latéral et un élastique avec système de serrage sur la bretelle du même côté. Cela permet de se libérer les main lorsqu'on arrive sur des passages un peu technique nécessitant de mettre les main sur la parois.


Durabilité :

Comme je l'indiquais juste au dessus, après 5 ans d'utilisations régulières, le sac ne montre aucun signe de faiblesse ou d'usure anormale.

Les Osprey n'ont pas toujours la réputation de sacs solides et durables mais en tout cas, ces Kestrel sont d'excellent sacs sur ce critère.


Conclusion :

Mon test reflète mon utilisation de ce sac Osprey Kestrel 48, et en complément j'ai eu l'occasion d'en discuter avec d'autres membres de mon club montagne disposant de ce modèle ou de modèle d'autres marques, et il semble que mon avis soit partagé par les autres propriétaires de ce modèle.

Au final le Kestrel est un excellent sac pour les randonnées de 1 à 10 jours. Ce n'est pas le modèle le plus léger mais ses qualités et sa polyvalence dans tous les domaines en font un excellent choix.


Pour qui ?

Tous les randonneurs effectuant des sorties montagne de 1 à 10 jours et cherchant un sac polyvalent et confortable.
9/10

Tests privés

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire