Avis Ortovox Haute Route 40 2018

1 avis Ortovox Haute Route 40.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
klyxt

Le sac que j'attendais

Avis sélectionné
Profil du testeur : 34 ans | 1,90m | 80kg | Expert
Acheté : 189€ en magasin
Conditions du test : Test effectué depuis sa date d'achat fin octobre 2018 - Ski, randonnée à ski, freeride, randonée - Soleil, pluie, neige, déluge, vent

Points forts

Son étanchéité
Son ergonomie avec un bon confort et bonne tenue sur le dos et les épaules
Sa grande poche dorsale

Points faibles

Sa fermeture éclaire que je trouve parfois un peu faible quand le sac est surchargé

Je possède un sac Ortovox Haute Route 32, malheureusement dans ma pratique de la randonnée et de la randonnée à ski il devient très vite limite en terme de grandeur. Du coup lorsque j'ai appris que son grand frère allait sortir, je n'ai pas hésité une seule seconde!

Sur le papier le sac donne envie avec une grande poche dorsale avec deux accès (par le haut et par le dos) avec son emplacement pour la poche à eau, un poche pour le matériel de sécurité, un compartiment à carte, une poche sur le sac avec un crochet pour les clés et une autre poche dans la sangle ventrale. Un sifflet se trouve également sur la sangle poitrine. Le tout pour un poids d'environ 1.5kg. Ce qui reste assez léger je trouve.

Comme son petit frère, il s'agit d'un sac O-Flex-Frame qui est développé par des médecins de la Clinique du dos à Munich. Grâce à leur expertise, la charge est répartie de manière équilibré tout le long du dos.

Dès son achat, je n'ai pas été tendre avec lui, je l'ai directement baigné dans une rivière durant plus de 30 minutes. L'étanchéité de la matière et au niveau des fermetures éclaires sont impeccable, pas une goutte d'eau à l'intérieur!

La saison d'hiver est arrivée. Il s'est rapidement imposé comme mon sac principal pour la randonnée à ski. La grande poche dorsale permet de mettre tout ce que je prends pour la journée (t-shirt, pull, veste de ski, gants, appareil photo, poche à eau, couteaux, bonnet, nourriture pour les principaux). Dans la poche avant le pelle et la sonde ont une place qui est pratique et rapide d'accès si nécessaire. D'ailleurs le couleur rouge permet de se souvenir où se trouve le matériel en cas de stress intense!

Pour la pratique du freeride et du ski alpin, le sac tiens bien au dos mais je trouve qu'il reste un peu gros quand même, surtout sur le télésiège. Du coup pour ces activités je reste sur le 35l bien plus compact (j'ai aussi bien moins d'affaires qu'en rando!)

Sur certains compétitions freeride, j'utilise ce sac pour y mettre tout mon matériel photo (du grand angle au gros téléobjectif). Avec un peu de réflexion, le tout passe assez facilement avec la matériel de randonnée pour passer la journée dans la face.

Du point de vue extérieur, il est possible de crocher les skis de manière latérale ou de chaque côté du sac. Les fixations sont assez hautes pour que le bas des skis ne viennent pas taper dans les mollets. Il est encore possible d'y placer un piolet et un casque de manière complètement pratique et ergonomique. Toutes les sangles se trouvent dans le sac, elles sont fixes donc pas de risque de les oublier à la maison. A la descente, le piolet ne bouge pas d'un millimètre. Le filet quand à lui est fixe, il se range dans une petite poche à la base du sac. Ce qui est très pratique car il est toujours à portée de main si nécessaire.

Au printemps et en automne je l'ai principalement utilisé pour y mettre mon matériel photo - le même que les compétitions freeride - même si ce n'est pas son but premier. Avec un t-shirt entre les objectifs ceux-ci ne bougent pas. Malgré le poids du matériel, pas loin de 10-12kg, le poids est très bien réparti sur l'ensemble du dos, ce qui est agréable le soir après une longue journée de marche. Les sangles latérales permettent d'y crocher mon trépied sans soucis.

En été, je l'ai utilisé pour le bivouac. Avec un peu d'organisation et de tetris, il est possible de mettre des habits chaud, à boire et à manger, la tente, le sac de couchage, le petit matelas, le trépied, le le matériel photo et les jumelles. Il est parfois un peu petit mais en étant rigoureux au moment de le préparer, tout passe. C'est parfois un peu plus compliqué au retour lorsque la tente et le sac de couchage sont encore humide et qu'ils prennent un peu plus de place que la veille.

Pour la randonnée simple, sans appareil photo ou matériel de bivouac, il est vite très grand et encombrant. J'utilise donc le 32l

En résumé, ce sac est parfait pour être utilisé toute l'année et par n'importe quel temps. Il est grand, pratique avec ses nombreuses poches et très fonctionnels avec son filet et ses sangles extérieures. Il tient bien sur le dos et son poids et très bien répartis.

Pour qui ?

Pour tous les fans de randonnée, de randonnée à ski, de photographie et de bivouac
10/10

Tests privés

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire