Avis Terra Hiker Terra hiker 2017

1 avis de réchauds Terra Hiker Terra hiker.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre avis.

Pas cher, efficace et pratique

Avis sélectionné
Profil du testeur : 45 ans | 1,69m | 60kg | Avancé
Acheté : en ligne
Conditions du test : Hiver 2017/2018 et printemps 2018 dans les Hautes Vosges entre - 10° et 25° parfois avec du vent

1 Caractéristiques

Marque : Terra hiker, marque chinoise.

Puissance 2600 Watt mais parfois présenté à plus de 3000 Watt

Poids dans sa boîte : 290 gr

Poids sans la boîte : 238 gr

Matières: alliage inox et aluminium

Prix entre 16,99 e et 26,99 e

Combustible: Propane et isobutane


2 Présentation : photos 1 et 5

Réchaud pliant transportable dans une boite rouge vif, il fonctionne avec des bonbonnes de gaz de toutes tailles munies d'un pas de vis. Les bonbonnes ne se fixent pas directement sous le brûleur mais y sont raccordées via un flexible.

L'ensemble est bien ajusté, les matériaux semblent solides.

L'allumage est un système piezo. Les popotes et bouilloires reposent sur une plate-forme crantée les empêchant de glisser.

La boîte est en plastique d'un rouge bien visible, le réchaud y est bien calé donc aucun bruit désagréable lors du transport. Au fond de la boîte, on remarque un petit trou qui permet d'évacuer toute humidité potentielle. Est ce fait exprès ou est ce un reste de moulage ? Vu la taille du trou, j'ai tendance à penser que c'est volontaire. Photo 2


3 Tests :

Les tests ont été réalisé par une température ambiante de 20° sans vent.

Le volume d'eau choisi pour ce test est 500 ml. Ce choix est justifié par le fait qu'il s'agit de la quantité d'eau la plus souvent nécessaire et suffisante pour réhydrater un plat lyophilisé ou des pâtes chinoises et préparer une boisson chaude. Bref de quoi manger et boire chaud le temps d'une pause.

Pour plus de précision j'ai effectué trois tests de chauffe chacun avec un récipient différent. correspondant aux deux configurations que j'emporte en randonnée.

Les configurations sont prises en photo à côté d'une bouteille de 1 litre et devant un sac à dos 30 litres, ce qui donne une idée de l'encombrement.

Première configuration.

Le réchaud + une popote (800 ml) aluminium anodisé équipé d'un diffuseur de chaleur et son couvercle + un torchon de vaisselle (70 gr) + bonbonne de gaz 230 gr * pleine.

Poids de l'ensemble : 1122 gr (sans la bonbonne 743gr)

Encombrement voir photo 3

Temps pour arriver à ébullition avec le couvercle, puissance maximum: 1 mn 35s


Deuxième configuration

Le réchaud + une popote inox 600 ml et son couvercle + une bouilloire inox 500 ml + un torchon (70 gr) + bonbonne de gaz 230 g * pleine.

Poids de l'ensemble : 1159 gr (sans la bonbonne 780gr)

Encombrement voir photo 4

Temps pour arriver à ébullition avec la popote et son couvercle, puissance au ¾ **: 1 mn 50 s

Temps pour arriver à ébullition avec la bouilloire, puissance au ¾**: 2 mn

*Une bonbonne 230 pleine pèse en fait 379 gr.

** Puissance au ¾ étant donné que la flamme dépasserait de la base du récipient à puissance maximum et rendrait l'utilisation du réchaud plus dangereuse.


Observations :

Complètement déployées, les pattes offrent un diamètre de plate-forme de 18 cm photo 5 mais si la surface de pose plane n'est pas suffisante on peut les déployer à seulement 45° du réchaud et l'ensemble restera très stable même avec une bouilloire de 1,5 litre posée dessus. Photo 6.

On comprend bien qu'avec ce réchaud, peu importe la taille et la forme de la bonbonne utilisée, il sera toujours stable et sans avoir besoin d'une surface plane très grande. De même la large plate-forme de 18 cm de diamètre permet d’accueillir de larges popotes et bouilloires avec très peu de risques de bascule.

Les pattes sont un peu raides à déployer même après de multiples utilisations.

Le réchaud est nerveux et à l'allumage avec le système piezo qui fonctionne parfaitement bien, il faut faire attention à ne pas se faire attraper la main par la flamme. L'ouverture de la vanne au départ doit donc être très faible. Je ne conseille pas la pleine puissance sur le popotes et bouilloires dont les bases sont de diamètres inférieurs à la plate-forme.

La bonbonne de gaz est éloignée du réchaud quand il fonctionne et l'ouverture de la vanne donc la puissance se règle au niveau de la bonbonne, c'est une sécurité appréciable quand il s'agit de régler la puissance. La main est loin de la flamme et en cas de coup de vent ou de faux mouvement, genre la bloblote avant l'apéro, on ne risque pas de voir la popote se renverser sur la main. On notera quand même que la flamme se tient plutôt bien au vent et que sa puissance se règle très bien grâce à un bouton de vanne agréable et fluide même avec l'onglée aux doigts.

Le flexible reliant la bonbonne au réchaud est solide et entouré d'une fibre métallique ne fondant pas au premier coup de chaud avec le réchaud à pleine puissance et la flamme énervée dans le cas où il se trouverait sur le chemin de cette dernière. Il faut donc faire attention tout de même à la position du flexible lors du fonctionnement.

Le réchaud refroidit vite vous pourrez le ranger dans sa boîte bien avant la fin de votre repas.


Question consommation

Difficile de faire une moyenne étant donné que je l'ai utilisé par températures hivernales en dessous de 0° et températures printanières au dessus de 20°. Pour donner une idée sur un trek en Bretagne en juin avec une moyenne de 20° avec une bonbonne Primus230 gr, eau portée à ébullition puissance ¾

Lundi soir : 2 repas soit 600 ml                                  Mardi matin : 2 petits déjeuners soit 500 ml

Mardi soir : 2 repas soit 600 ml                                  Mercredi matin : 2 petits déjeuners soit 500 ml

Mercredi midi : 2 repas soit 700 ml                             Mercredi soir : deux infusions 500 ml

Jeudi matin : 2 petits déjeuners soit 500 ml                Jeudi midi : 2 repas soit 600 ml.

Vendredi matin : 2 petits déjeuners soit 500 ml.

Au retour du trek, j'ai encore fait bouillir 2 litres d'eau.

Total : environ 7 litres d'eau avec moins de la moitié d'une cartouche 230 gr.



Pour qui ?

Randonneurs ayant besoin d'un réchaud stable comme par exemple dans les régions à fort risque de feu de forêt. Randonneurs en groupe mutualisant leur équipement puisqu'il peut s'attaquer à de grosses popotes. Randonneurs ayant un petit budget cherchant tout de même de solidité et de la performance. A éviter pour les adeptes de la MUL ou pour ceux qui n'ont qu'un quart à poser dessus, il ne serait pas efficient par rapport à un réchaud plus léger et plus petit.
9/10

Points forts

Petit prix.
Puissant.
Très stable.
Accueille une multitude de popotes.
S'adapte à de nombreuses marques de bonbonnes de gaz (sauf Camping gaz.

Points faibles

L'Encombrement.
Le poids.
La flamme enveloppe les petites popotes à pleine puissance.

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire