Avis Geonaute ONmove 500 HRM 2017

Déposez votre avis.

Le bom compromis qualité/prix

Avis sélectionné
Profil du testeur : 28 ans | 1,79m | 65kg | Avancé | Antibes
Acheté : 100€ en magasin
Conditions du test : Toutes météo !

Quelques semaines après avoir acheté ma première montre GPS à Décathlon (ONmove 220), le nouveau modèle ONmove 500 fait son apparition dans les rayons. Je demande alors gentiment au magasin si je peux échanger mon achat tout récent contre ce modèle, rajoutant quelques modestes euros pour disposer du cardio au poignet directement !

Cette montre propose plusieurs modes : Marche, Running, Vélo ou Randonnée, avec pour chacun des informations pertinentes à l'écran (vitesse, vitesse moyenne, allure, allure moyenne, heure, cardio, dénivelé, temps d'activité, distance...). Mais surtout il est possible de customiser chacun de ces écrans avec les informations que chacun trouvera pertinente pour son propre cas d'usage !

En autonomie en mode GPS, je l'ai poussée jusqu'à 8h30, ce qui reste faible. En mode montre/date, son autonomie est d'environ 12 jours. Elle a une mémoire d'environ 80 heures d'activités, ce qui est bien plus que suffisant !

Le transfert des séances se fait via USB ou Bluetooth via l'application Geonaute ONconnect. On peut par la suite récupérer les GPX pour faire les synchros avec toutes les applications usuelles (Strava, Endomondo, Runtastic...).

Geonaute propose une bonne analyse des séances, avec notamment son bilan cardio.

La montre propose également un mode entraînement, soit fractionné, soit en se fixant un objectif.

Évidemment elle ne propose pas de fonctions avancées telles que cartes, profils ou boussole mais pour le prix on ne peut pas en demander autant.

Utilisée systématiquement pour l'entraînement et les courses jusqu'à 50km, elle reste un super compromis pour le sportif a budget réduit !

Pour qui ?

Trailer/runner/cycliste dont l'effort ne dépasse pas les 8h et qui n'a besoin que des informations de bases.
7/10

Points forts

Rapport qualité/prix.
Cardio au poignet (Philips).

Points faibles

Autonomie de la batterie (8h).
Manque la possibilité de régler la fréquence du GPS.
Pas de synchro directe avec Strava.

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire