Avis SealSkinz Ultra Grip 2017

1 avis SealSkinz Ultra Grip.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
franchouille

Au sec quoi qu'il arrive

Avis sélectionné
Profil du testeur : 34 ans | m | Expert
Acheté : 50€ en magasin
Conditions du test : Hivernales & estivales en montagne, en course et en sortie longue

Quand on s'inscrit à un ultra trail et qu'on consulte la liste du matos obligatoire on tombe sur tout un tas de truc qu'on emporte jamais et / ou qu'on a jamais utilisé. Parmi ces objets qui ont tous en commun un prix qui monte inversement avec le poids on trouve souvent "une paire de gants étanches".

On se dit que dans l'effort on a jamais froid aux mains, que c'est vraiment débile et qu'au pire des gants de chirurgien ou de station service permettront de passer le contrôle de matos. Mais quand on a passé une journée dehors par 5°c sous la pluie on réalise vite qu'une fois mouillés nos gants de running les plus light du monde font tout sauf nous garder les mains au chaud.

Je connaissais vaguement la marque SealSkinz (littéralement "peau de phoque") et lorgnait depuis un moment sur cette paire de gants quand je suis tombé sur la promo du siècle dans un magasin, 10€ pour un truc vendu 50, j'ai sauté le pas (et pris les chaussettes avec).

L’intérêt de les prendre en magasin et non en ligne (ils sont souvent en destockage sur des sites) est de pouvoir les essayer. Dans ce cas c'est utile car le sizing est particulier, j'ai des grandes paluches, souvent sur les tailles de gants en XL et la il faut prendre plutôt petit, je les ai pris en L après multiples essais.

Ils ne sont pas trop épais mais pas non plus hyper fin ils ne permettent pas de faire des manipulations précises comme avec des sous gants. Mais quand tu as essayé de replier tes bâtons, de fermer ta veste ou d'ouvrir une barre avec les doigts gelés tu réalise vite qu'il vaut mieux avoir les mains au chaud 99% du temps et enlever les gants juste quand nécessaire que de se retrouver avec des morceaux de bois au bout des bras avec lesquels tu peux rien faire.


La conception est intéressante, il s'agit d'une membrane imper respirante intercalée entre des couches de laine en mérinos. L’extérieur est traité je ne sais comment pour être plus robuste que la laine nue et des inserts en silicone permettent une meilleure prise en main.


Utilisés dans des conditions faciles dans un premier temps, sur des trails blancs, ils tiennent bien chaud (trop pour moi) et quand on pose les mains dans la neige pour différentes raisons (pente raide ou vautrage de gueule) elles restent bien séches même au bout de plusieurs heures.

En trail dans des conditions rudes (12h sous une succession de neige / pluie à rythme lent pour débaliser une course) ils se montrent très efficaces, les mains restent au chaud sur la durée, plus efficace que des non respirants ou on fini par être trempés dessous comme avec du néoprène ou du latex.


Utilisés également en vélotaf sous la pluie, ils rencontrent leurs limites  et se mouillent mais difficile à dire si l'eau traverse la membrane ou si elle passe par le poignet. A noter qu'ils existent aussi en version "gauntlet" qui remontent loin sur l'avant bras. L'avantage de la conception en laine permet de rester relativement au chaud malgré l'humidité.


Ils sont un peu encombrants mais pas plus lourd (120g la paire) que le combo sous gants / gants de vaisselle et m'accompagnent en sortie longue & ultra quand les conditions sont incertaines.




Pour qui ?

Traileurs, vélotaffeur
8/10

Points forts

étanches, chaud, respirants assez legers

Points faibles

Sizing compliqué, longs a sécher si l'eau finit par passer par en haut

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire