Avis Quechua Trek 100 Homme 2018

2 avis Quechua Trek 100 Homme.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
NobruDude

Peut-être le meilleur rapport qualité/prix !!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 49 ans | m | 62kg | Avancé | Fonsorbes
Acheté : 70€ en magasin
Conditions du test : Toutes conditions (4 ans d'utilisation assez intensive)

Ce test (mon premier sur Outzer… mais loin d’être le 1er si on considère mon activité sur Skipass !) concerne les pompes de rando de chez Decathlon, les Quechua TREK100.

Résumé (pour ceux qui n’ont pas le temps, ou l’envie, de tout lire) : des bonnes chaussures de rando, tiges hautes, pas chères, et qui font le job à peu près partout. Un excellent rapport qualité/prix qui satisfera la plupart d’entre nous.

Avant de donner mon ressenti sur ces chaussures, quelques infos sur le testeur : j’ai déjà eu 2 paires différentes en 4 ans à peu près (voir photos, version orange et version bleue), je sors assez souvent dans la montagne (entre 1000m et 3000m en général), dans les Pyrénées en l’occurrence, je dois faire entre 20 000 et 30 000 de D+ par an environ, et dans à peu près tous les terrains (j’y reviendrai, mais ça va du sentier quasi plat bien marqué à de la neige à plus de 3000m, en passant par les pierriers, etc…). Mes sorties sont en général autour de 1500 D+, mais j’en fais aussi à plus de 2000, et je n’hésite pas à courir parfois quand le terrain s’avère roulant.

De par la pratique ci-dessus, mon cahier des charges est en gros le suivant :

  • des pompes pas trop lourdes, parce que pour les sorties longues, ça fait quand même la différence,
  • bien étanches, vu que je passe souvent à gué ou dans la neige,
  • qui tiennent bien les chevilles, notamment pour les descentes en pierriers ou même les gros cailloux,
  • une bonne protection de l’avant du pied pour éviter de s’exploser les doigts de pieds,
  • qui adhèrent bien aux rochers, en tout cas le plus possible,
  • qui soient assez souples pour le confort, et pour pouvoir accélérer si besoin.

Alors je dirais que ces chaussures de chez Decath répondent assez bien à ces spécifications ! En ce qui concerne le poids, à un peu plus de 500g par pied (voir photo sur la balance), on n’est pas sur de la chaussure de trail, mais ça reste léger et elles se font assez vite oublier. Donc plutôt un bon point même si évidemment, on pourra toujours trouver plus léger. Pour la partie imperméabilité, là, c’est quasi un sans-faute ! Alors bien sûr, j’ai rajouté du produit imperméabilisant, mais je ne les ai jamais mises en défaut, que ce soit en marchant dans de l’eau (flaque, gué, ruisseau…) ou dans la neige, humide ou pas. Mes pieds n’ont jamais été mouillés de l’extérieur… par contre, en ce qui concerne l’intérieur, c’est autre chose : on ne peut pas dire que ce soit respirant ! C’est vrai, je transpire des pieds de manière industrielle, mais quand même !! On a très vite très chaud dans ces chaussures, il faut le savoir !

Au niveau de la tenue des chevilles, et bien la tige haute fait le boulot, et on a vraiment un sentiment de sécurité, même quand la cheville a été affaibli par ailleurs. On saute facilement de rochers en rochers, jamais la cheville ne se vrille, c’est aussi vrai dans du dévers, la tenue est vraiment rassurante, un bon point, indéniablement ! Et puisqu’on parle de rochers et/ou cailloux, l’avant de la chaussure est bien renforcée, je ne me suis jamais fait mal en tapant à l’avant.

Au niveau de l’adhérence, peut-être un des paramètres les plus importants quand on parle de chaussure de rando destinée à aller dans la montagne (pas forcément vrai en plaine), Quechua utilise une semelle propriétaire qu’ils appellent CrossContact qui est sensée favoriser l'accroche & l'adhérence sur sol dur et mouillé : alors je dirais que ça tient bien, surtout grâce aux crampons très prononcés, mais que la matière même, ça ne vaut quand même pas le Vibram. Néanmoins, on se sent encore une fois en sécurité la majeure partie du temps, ça accroche quand même bien. Pour tout ce qui est chemin de terre, petits cailloux, et même en neige (un peu transformée, pas sur la glace bien sûr !), la TREK100 tient très bien, notamment grâce à de bons crampons (voir photos). Sur du gros rocher, tant que c’est sec, tout va bien, ça ne dérape pas inopinément… par contre, quand le caillou est mouillé, il faut rester vigilant !

Au niveau du vieillissement, comme j’en ai depuis plusieurs années, j’ai assez de recul pour donner un retour : toute la partie « haute » de la chaussure (i.e. tout sauf la semelle) ne semble pas vieillir du tout, et malgré tout ce que je leur fait subir (le pire étant je pense la descente de gros pierriers à fond en dérapage), je n’ai constaté aucune usure : voir la photo des plus vieilles, les oranges, le tissu est encore bon, et l’imperméabilité n’a pas souffert. Les lacets non plus ne semblent pas vieillir !!! Par contre, si on parle des semelles, là, c’est pas la même : sur les photos, vous pouvez voir l’état des semelles après 2 grosses saisons (les oranges), il ne reste plus grand-chose au niveau crampon. Mais n’est-ce pas la contrepartie d’une bonne accroche, à l’instar des pneus de voiture, plus la gomme accroche, plus elle s’use vite aussi !? Je pense qu’on touche ici un débat de fond : vu mon utilisation et comment je maltraite mes chaussures, il est normal de devoir en changer tous les 2 ou 3 ans, et ce serait le cas quelque soit les chaussures… à moins d’avoir de semelles en titane, mais justement, ça accroche pas bien !! Donc ma philo, vous l’aurez compris, c’est plutôt d’opter pour une chaussure moins chères, et de ne pas avoir d’état d’âme à la renouveler, vu le prix. D’autant plus que l’on peut continuer à utiliser celle avec les crampons fatigués pour toute sortie « tranquille » sur du bon sentier.

Un dernier point, ces chaussures sont faciles à chausser et à lacer (et les lacets tiennent bien). Elles sont assez souples à mon goût pour permettre de courir un peu avec, même si bien sûr, ce n’est pas leur vocation première. D’ailleurs, quand le terrain se fait roulant, le déroulé du pied est assez agréable (voir photos, l’avant et l’arrière sont relevés) et favorise l’accélération !!

Et un 2ième dernier point, Décath nous dit qu’elles sont fabriquées en Roumanie, avec des matériaux d’origine EU, c’est pas du made in France, mais au moins c’est pas des enfants en Asie !!

Enfin, à essayer bien sûr en magasin, mais moi j’ai opté pour une pointure au-dessus de ma pointure habituelle !

Pour qui ?

Pour le randonneur sérieux qui préfère un produit efficace et moins cher à renouveler tous les 2 ou 3 ans
8/10
Confort
Accroche
Solidité
Maintien
Stabilité
Imperméabilité

Points forts

Rapport qualité / prix
Bonne accroche
Imperméabilité
Confort/souplesse

Points faibles

Ne respire pas trop
Durée de vie des crampons (mais est-ce vraiment un défaut ?)

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire