Avis Scarpa Chimera 2017

Déposez votre avis.

8.5/10 pour des chaussons très réussis !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 25 ans | 1,79m | 78kg | Avancé | Velars-sur-Ouche
Conditions du test : Bloc, bloc, bloc, falaise, bloc... En salle, à Fontainebleau, sur du grès,du calcaire, du gneiss... en 8 mois, ces chaussons ont vu du pays.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés d'Outzer permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel de la part de meilleures marques afin de réaliser un test terrain détaillé. Cliquez ici pour participer vous aussi
Test Privé : Scarpa

                                       Test Chimera (Scarpa)

Découverte : Je me tiens au courant des sorties des nouveautés du côté des chaussons, et j’avais donc remarqué ces Chimera flashis, tout de jaune et bleu vêtus avec une pointe de rouge des lacets. Lorsqu’Outzer permet alors de les tester, je n’hésite pas une seconde à proposer ma candidature, au final retenue : merci à eux !

Chaussant : Les premiers essais d’enfilage de chaussons sont une véritable bataille. Il m’est nécessaire de placer la pointe du pied bien au fond du chausson, en insistant sur le placement des orteils, et de forcer pour passer le talon. Une fois à l’intérieur, le confort est très bon sur l’instant. Mais forcer comme un âne pour enfiler une paire de chaussons implique qu’au bout de 15 minutes les pieds souffrent, et demandent une pause ! C’est néanmoins suffisant pour faire une voie ou quelques blocs, on n’en demande donc pas plus.

Néanmoins, au bout de quelques séances, le chaussage est largement plus facile : plus besoin de tirer fort sur le talon pour l’enfiler… J’ai remarqué une détente notable au cours des 4 – 5 premières séances. La détente semble s’opérer dans la longueur du chausson, car l’avant du pied reste très bien tenu, seul le talon perd en efficacité.

Système de serrage : Ces Chimera présentent un serrage à lacets, dans l’optique d’une utilisation en falaise (car pour le bloc, c’est très handicapant, surtout en extérieur). J’ai remarqué qu’il est nécessaire de faire des nœuds conséquents pour 2 raisons : les nœuds simples ont une tendance à se défaire avec le synthétique, et la longueur des lacets implique de doubler les nœuds pour ne pas finir par marcher sur les boucles. Le laçage ne descend pas très loin sur le chausson, mais dans mon cas le bout du pied est déjà bien tenu par le chausson en lui-même. Il sera également nécessaire de serrer fort les lacets pour bien sentir leur effet. Bloqueur de prédilection, je ne suis pas un grand fan des lacets, surtout lorsque l’efficacité de ceux-ci est moyenne.

Pointe / Contrepointe: C’est le grand point fort de cette paire de chaussons ! L’asymétrie et la cambrure marqués donnent une pointe extrêmement efficace, plongeante et acérée. On sent à chaque pose de pied que le chausson pousse fort. Cette pointe permet de valoriser chaque gratton, chaque bossette, et la (très) légère rigidité limite la fatigue des pieds. Souple, idéal pour griffer des petits pieds, l’efficacité des Chimera sera optimale dans les dévers. Et pour ne rien gâcher, Scarpa a eu la bonne idée de mettre une bonne quantité de gomme sur le dessus du chausson, assurant ainsi des contrepointes agréables et efficaces.

Talon : En tant que chausson plus axé sur la falaise, ce Chimera aura une pointe plus chiadée que son talon. Attention ! je ne dis pas que le talon est raté, loin de là. Le talon se remplit bien, aucun vide entre le pied et la gomme ne viens perturber les sensations. Il permet des poses de talon sûres et agréables. L’efficacité du crochetage talon est excellente jusqu’à une certaine limite : il ne supportera pas de tirer fort sur des talon au-dessus des prises de main, avec un risque de perdre un peu le chausson. Mais cette situation ne se rencontrant pas souvent, (sauf dans la pratique du bloc à bon niveau) on peut dire que ce talon est réussi.

Conclusion : Après 7 mois de pratique, le chausson conserve toute son intégrité, l’usure est très raisonnable et a peine visible. La détente constatée lors des premières séances s’est atténuée, et forcer le laçage permet de compenser la perte de tenue du talon. Le confort global s’est amélioré avec un chausson qui s’est fait à mes pieds au fil du temps, mes séances de bloc en salle peuvent maintenant aller jusqu’à près de 45minutes chaussons aux pieds.

Ces Chimera sont des chaussons extraordinaires pour la falaise, efficaces et très techniques, ils méritent un 10/10 dans cette catégorie.

Légèrement en retrait pour la pratique du bloc avec un système de serrage à lacets et un talon limité dans les extrêmes, je leur attribuerais un bon 7/10.

Encore une fois un grand merci à Outzer pour ces tests privés !

Pour qui ?

Pour des falaisistes avertis, qui pourront exploiter tout le potentiel du chausson dans des dévers et des colos. Excellent pour la pratique en salle également.
8/10

Points forts

Pointe très efficace
Contrepointe
Bon confort pour des chaussons aussi techniques

Points faibles

Légère détente lors des premières séances
Talon une peu libre du fait ce cette détente

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire