Tiques et sports outdoor

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Tiques et sports outdoor

été
La tique est l’un de ces souvenirs que l’on éviterait volontiers de rapporter de nos sorties. Voici quelques conseils destinés à vous éviter de gros désagréments.
Kara
Texte :
Responsable de la Maladie de Lyme, la petite bête fait de plus en plus parler d’elle, s’il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre mesure, voici quelques conseils destinés à vous éviter de gros désagréments.

Huit pattes

La tique est un tout petit arachnide acarien qui préfère les climats doux et humides, elle vit plutôt en milieu forestier, en végétation basse (hautes herbes, fougères, buissons, bois mort). En bon ectoparasite, le but de sa vie est de se laisser tomber sur un animal ou votre mollet, y planter le rostre et se nourrir de votre sang.

Une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, le global warming (encore lui) semble profiter aux tiques et favoriser leur prolifération, d'ailleurs, on observe désormais des tiques jusqu’à 1500m d’altitude.

Maladie de Lyme

La maladie ou Borréliose de Lyme est une pathologie infectieuse potentiellement grave causée par une bactérie (borrelia burgdorferi), transmise par la morsure d’une tique elle même infectée. On estime qu’il y a en moyenne 29.000 cas d’infections par an en France et 16 contaminations pour 100.000 piqures.

Dans 60 à 90% des cas d'infection, un érythème migrant, très caractéristique de l’affection apparaît à l’endroit de la piqure sous 3 à 30 jours environ. Cette manifestation cutanée permet d’établir de façon certaine le diagnostic, c'est le signe qu'il faut consulter votre médecin : plus le traitement est précoce, meilleure est la guérison.

Revers de la médaille, la morsure de tique est indolore et il arrive que l’on ne ressente les premiers symptômes de la maladie que plusieurs semaines après avoir été contaminé (fièvre, douleurs articulaires, arthrites, lésions cutanées, cardiaques ou neurologiques). A ce stade et avec la disparition de la marque de piqure, la Borréliose de Lyme devient une maladie grave et compliquée à diagnostiquer.

Erythème migrant typique de la maladie de Lyme, signe qu'il faut consulter.

Ajoutez des photos (2020px)

"Zones à risque"

La Borréliose de Lyme ne fait pas partie des pathologies à déclaration obligatoire. Il est donc difficile de connaître avec exactitude le nombre de cas de morsures, d'infections et leur localisation sur le territoire. Néanmoins, l’association Tiques & France, grâce à la mise en place d'une plateforme participative, collecte les cas de morsures pour dresser une carte interactive des zones "à risque". Bien qu'imprécise compte tenu de la méthode de collecte des informations et du nombre restreint de déclarations, leur carte permet un aperçu fiable des zones à risques françaises.


Résultats de l'étude TEKENTIQUES 2014

Ajoutez des photos (2020px)

Prévention...

Le meilleur moyen de se prémunir contre les piqures de tiques en zones à risque est de porter des chaussures fermées, des vêtements couvrant tout le corps, serrés aux poignets et aux chevilles. On est d’accord, c’est loin d’être l’accoutrement idéal pour la pratique d’une activité physique et sportive, surtout les jours de forte chaleur.

Aussi, mieux vaut oublier les produits répulsifs anti-tiques, leur efficacité n’est pas formellement démontrée.

En bref, la prévention des morsures de tiques n’est pas une science exacte, tâchez alors de procéder à une inspection rigoureuse de votre peau après vos sorties forestières.

Pantalon dans les chaussettes on vous dit !

Ajoutez des photos (2020px)

Retirer une tique

Avant toute choses et pour couper court aux vieilles croyances, ne cherchez pas à « anesthésier » la tique en la badigeonnant d’éther ou d’un quelconque produit chimique. L’effet serait contraire à celui recherché ! Par reflexe, la tique va régurgiter, favorisant ainsi la libération de la bactérie dans votre épiderme.

Le risque de transmission de la Borrelia augmente avec la durée d’attachement de la tique à la peau, il est donc important de la retirer le plus rapidement possible.

  • Le meilleur moyen est d’utiliser un tire-tiques, ou une pince à épiler très fine. Saisissez délicatement l’arachnide au plus près de la peau et tirez doucement mais fermement tout en faisant un mouvement circulaire.
  • L’important est d’extraire le rostre de la peau, si vous n’arrivez pas à l’extraire en entier du premier coup, ne vous acharnez pas. Une petite grosseur peut persister, elle devrait disparaître en quelques semaines.
  • Une fois la tique retirée, désinfectez soigneusement la peau avec un antiseptique. Il est normal qu’une petite plaque rouge apparaisse pendant quelques jours à l’endroit de la morsure en réaction à la salive de la tique (type piqure de moustique).

Surveillez la zone mordue pendant 30 jours. Si vous voyez apparaître une plaque rouge inflammatoire, il s’agit sûrement d’un symptôme de la maladie de Lyme, consultez alors votre médecin dans les plus brefs délais.

Moins de 5 euros la paire de tire-tiques, votre trousse à bobos n'attend qu'eux.

Ajoutez des photos (2020px)

Consultez votre médecin si :

  • Une plaque rouge se développe et s’étend autour d’une ancienne piqure
  • La tique est restée implantée plus de 36 heures
  • Vous ne connaissez par la durée d’implantation et la tique est gorgée de sang
  • Piqures multiples

Les femmes enceintes, les enfants de moins de 8 ans et les personnes immunodéprimées doivent consulter à la moindre morsure.


Kara
Texte Alex Kara
Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche.

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.