Dolomite Crodarossa : l'avis des testeurs
2000*1045px

Dolomite Crodarossa : l'avis des testeurs

La rédac a passé au crible les avis des testeurs qui ont reçu les Dolomite Crodarossa en Test Privé l'été dernier
Texte alexandre
La rédac a passé au crible les avis des testeurs qui ont reçu les Dolomite Crodarossa en Test Privé l'été dernier
Texte alexandre

L'été dernier, nous avons confiés 3 paires de Dolomite Crodarossa à la communauté Outzer, pour un test qui a demandé à nos testeurs de prendre de la hauteur et d'apprivoiser la verticalité pour apprécier au maximum les qualités de ces chaussures.

En effet, Dolomite nous propose ici une paire de chaussures d'approche, destinée aux terrains les plus exigeants et aux marches hors sentiers classiques. Un programme alléchant pour les amateurs de grimpe qui recherchent un compromis entre le confort d'une chaussure de trail et la précision d'une chaussure d'alpinisme.

La marque italienne propose aux pratiquants une chaussure dotée d'une semelle Vibram Megagrip pour une accroche maximale sur terrains accidentés ou lors d'escalades faciles.

Le chaussant a été pensé pour maximiser le confort de l'utilisateur : doublure élastique et languette superposée pour un maintien du pied idéal lors de la marche.

Enfin la chaussure est conçue dans un tissu stretch ultra résistant qui permet un confort optimal tout en limitant son usure. L'avant de la chaussure est également renforcé afin de protéger le pied du grimpeur et de limiter l'usure liée au frottement sur la roche.

Une fiche produit solide qui fait de cet Crodarossa l'alliée idéale du grimpeur pour les terrains faciles, ou du randonneur en terrain escarpé ! Qu'en ont pensé nos testeurs une fois sur le terrain ?

L'avis de Narnono

"Accroche et amorti, il ne manque rien"

Le test de Narnono dans son habitat naturel

Testées lors de marches et petites grimpes en Thailande, ou en prenant davantage de hauteur en via ferrata, les Crodarossa ont accompagné Narnono au cours des ces péripéties estivales !

Les points positifs :

  • Résistant
  • Étanche
  • Respirante

Le moins bien :

  • Lacets

En bref :

"Cette chaussure est bien faite. Malgré mon doute de départ, elle a su me convaincre sur les sorties via ferrata que ce soit sur les approches ou sur les prises"

Note : 9/10

L'avis de @lex63

"Une vrai montagnarde"

Le test de @lex63 dans son habitat naturel

Une prise en main rapide pour @lex63 séduit par le confort de cette chaussure qui a trouvé une chaussure rigide qui sur sentier, peut se révéler déroutante du fait du déroulé du pied, mais qui une fois que l'on entre dans le vif de la grimpe, se montre rassurante et sécurisante.

Les points positifs :

  • Rigidité
  • Précision
  • Finition

Le moins bien :

  • Confort à la longue

En bref :

"La Crodarossa est conçue pour la montagne. Elle ne satisfera pas les randonneurs mais plutôt les grimpeurs en quête d'un produit original, de très belle facture et efficace sur le terrain. On pourra alors la porter sur toutes les approches mais aussi sur des courses d'alpinisme de rocher ou de l'escalade facile. Pour ceux qui veulent simplement frimer à Chamonix...ça marche aussi!"

Note : 7/10

L'avis de Pio42

" Chaussures faites pour des marches d'approches mais pas trop longues ..."

Le test de Pio42 dans son habitat naturel

Pio42 a pu tester les Crodassora sur une randonnée de 1000D+ sur terrain varié, alternant entre le grimpant et le plus roulant pour tester les limites du produit !

Les points positifs :

  • Etanches
  • Respirables
  • Légères

Le moins bien :

  • Membrane rigide 
  • Lacets

En bref :

"Bonne chaussure d'approche : confortables (mais pas trop), étanches, respirables, légères.

Quelques bémols cependant en particulier sur le système de lacets et la membrane extérieure : frottements douloureux, lacets qui se défont rapidement, difficultés à serrer les chaussures avec précision (structure globale rigide)"

Note : 7/10

Bilan pour cette Dolomite Crodarossa : 

Note moyenne : 7,5/10

Une belle note pour ces Dolomite Crodarossa qui auront su se montrer séduisantes concernant leurs facultés à prendre de la hauteur, et déçu sur certains points qui viennent quelques peu nuancer le résultat final.

Commençons par le positif : la finition du produit a tout d'abord séduit nos trois testeurs qui, si le design reste discutable, ont eu la sensation d'être face à une chaussure soignée !

Sur rocher ou terrain technique, la chaussure fait preuve de précision et d'une rigidité appréciable pour permettre au grimpeur d'évoluer en confiance et de jouir de bonnes sensations pendant les ascensions. Un bon point pour cette chaussure qui se veut taillée pour affronter les terrains techniques.

Concernant le chaussant, il a dans l'ensemble était plutôt apprécié, même si du côté de Pio42 plusieurs ajustements ont été nécessaires pour atteindre un confort optimal.

Sur les terrains plus roulants, la rigidité de la chaussure est bien à prendre en compte comme c'est souvent le cas sur des chaussures d'approche. La semelle rigide empêche le pied de se déformer au gré des irrégularités du terrain et c'est la cheville qui se retrouve alors chargée d'absorber les déformations.

Le revêtement, quant à lui, a eu le mérite d'interpeller les testeurs au déballage, certains l'ont finalement adopté, d'autres moins...

Enfin l'un des points faibles identifié par l'ensemble des testeurs concerne les lacets, qui, s'ils ne sont pas solidement noués par un bon double noeud, ont une fâcheuse tendance à se défaire. Dommage pour un produit jusque là salué pour la qualité de sa finition !

Finalement, un bon produit pour une utilisation précise : idéales pour grimper grâce à une semelle adhérente et précise. Elles seront moins adaptées pour les randonnées à long dénivelé du fait de leur rigidité, comme la plupart des chaussures d'approche. Un bon produit qui correspond à son positionnement ! La tenue des lacets vient nuancer la bonne impression de finition du produit.



1 commentaire

Jean Guillaume
Statut : Confirmé
inscrit le 06/11/17
Activités : 5 avis
La chaussure d’approche reste quand même hybride entre l’escalade et la rando et est de surcroît assez spécifique. Je n’en ai jamais essayé pour ma part. J’ai peur que la rigidité l’emporte sur le confort au bout de quelques kilomètres... je me laisserai peut-être séduire un jour :)
En tout cas, les retours sont intéressants pour voir sur quels points être attentif au moment de l’achat quand je passerai le cap !
Merci pour ce beau travail de synthèse.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.