Avis MSR WindBurner 1L 2018

2 avis MSR WindBurner 1L.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Trunet

Un des meilleurs réchaud a gaz

Avis sélectionné
Profil du testeur : 42 ans | m | Expert | Labenne
Acheté : 140€ en magasin
Conditions du test : Bivouac / Alpinisme

WINDBURNER (MSR) – Modèle 1 litre

Dans l’offre pléthorique des réchauds disponible, le Windburner de MSR mérite que l’on s’y penche.

Indispensable pour les bivouacs hivernaux en haute montagne, le réchaud se doit de fonctionner par des températures négatives et avec du vent. Ces deux critères éliminent très vite beaucoup de concurrents.

Le fonctionnement est simple, il se compose de trois parties, une cartouche de gaz que l’on visse sur le brûleur et d’une gamelle avec poignée isolante que l’on verrouille sur le brûleur. On rajoute un petit trépied un couvercle et un bol en plastique et le tour est joué. L’assemblage est ultra rapide, le petit trépied en plastique semble un peu faiblard, mais force est de reconnaitre que pour l’instant, il fonctionne parfaitement (cf photos)

Pratique

On loge tout dans un volume de 10.5 x 17.5 cm, y compris une cartouche de gaz de 110g (cf photo)

Avec un poids de 475g sur ma balance et un tarif autour des 140€, il est beaucoup plus cher et ce n’est pas le plus léger, les micros-réchaud seront bien moins lourds et plus économique à l'achat, mais comme nous allons le voir ils ne jouent pas dans la même cour.

Une tête radiante protégée du vent

C’est la principale caractéristique de ce réchaud et également sa principale qualité. La tête radiante donne une très grande surface de chauffe et il faut reconnaître que c’est infiniment plus efficace que les bruleurs classiques. Cela permet en outre d’économiser du gaz. La conception fait que même par grand vent ça fonctionne bien, j’allais même dire que ça attise les flammes, c’est très bien pensé.

Une poignée isolante efficace

La poignée et l’isolation jouent parfaitement leurs rôles, on l’attrape à pleine main sans ressentir la chaleur, même après de long moment de chauffe. Chapeau MSR sur ce point.

Faire bouillir de l’eau

C’est à mon avis la principale fonction d’un réchaud. Alors combien de temps faut-il pour faire bouillir 1 litre d’eau ? Je dirai que la réponse est un peu la même que dans le sketch de Fernand Raynaud : un certain temps !!

Evidemment un test fait à la maison dans la cuisine donne 4min47 pour faire bouillir 1 litre. Sur le terrain c’est très différent, il y a du vent, il fait froid, la cartouche n’est pas neuve, et surtout on fait souvent fondre de la neige et fatalement c’est plus long !

D’après mes tests une moyenne raisonnable est de deux minutes pour un demi-litre. Cela dit il y a une forte notion d’inertie et une fois lancé, ça chauffe très fort !!

C’est d’ailleurs une caractéristique du Windburner c’est qu’une fois lancé il est difficile à arrêter. Je veux dire par là que si vous souhaitez cuisiner avec c’est compliqué d’obtenir autre chose que de l’eau bouillante. Mijoter des petits plats, genre nouille chinoises, ce n’est pas son fort. On peut toujours diminuer la molette des gaz, mais cela ne change pas vraiment grand-chose. Il faut à mon avis le réserver à ce qu’il fait de mieux, faire bouillir de l’eau vite fait, bien fait !

Allumer le feu !

C’est peut-être là le seul point faible du Windburner, à savoir que l’allumage n’est pas si évident, dans le sens ou on ne sait pas s’il est allumé ou non. Il n’y a pas de piezzo, il faut donc un briquet ou une pierre à feu et certaines fois on insiste alors que le réchaud est déjà allumé. On y arrive toujours assez vite, mais quand même ce n’est pas parfait.

Sur le terrain ça donne quoi ?

J’en suis à une trentaine de bivouac avec ce réchaud. Par beau temps en été, sous la pluie, en hivernale à 3000m... Il est d’une fiabilité remarquable. Tout fonctionne comme au premier jour.

Par exemple, un bivouac au pic d’Annie, 2500 m, -10°C (cf photos), vent fort : Le réchaud à parfaitement réagi, il m’avoir fallu 1min40 pour transformer une gamelle de neige en eau frémissante pour le café. A noter cependant que dans ce cas il est utilisé directement dans la neige et ce n’est pas l’idéal.

PV = nRT !!

LE problème des réchauds à gaz, c’est qu’ils réagissent assez mal aux basses températures. Pour ceux qui auraient oublié leurs notions de thermodynamique des gaz parfaits 😊, un petit rappel :

Pression = (Qte_de_matiere x constante x Température) / Volume

Ce qui signifie que plus le gaz est froid, moins il y a de pression, c’est mathématique. On aura donc franchement intérêt à laisser la cartouche dans le sac quand elle ne sert pas et à éviter de la poser directement sur la neige ! Le caler sur une pierre avec le petit trépied est un bon reflex à prendre.

A noter que MSR propose le WINDBURNER HANGING KIT, qui permet de suspendre le réchaud. Ce qui est vachement pratique, notamment pour les nuits en portaledge.

Bilan

Assez clairement MSR propose l’un des meilleurs réchauds à gaz du marché. Fiable, très efficace, compact. Il a tout pour séduire du randonneur à l’alpiniste. Il existe un modèle supérieur (le reactor) mais qui ne me parait pas nécessaire, du moins sous nos latitudes à la vue des performances en toutes saisons et toutes conditions du Windburner. Le Windburner est une référence dans son domaine !!

Pour qui ?

Randonneur / Alpiniste
9/10

Points forts

Efficacité
Fiabilité
Rangement compact

Points faibles

Difficile de cuisiner/mijoter

Tests privés

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire