Avis Fatmap Compte Explore 2022

1 avis Fatmap Compte Explore.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
NobruDude

Super outil de prépa de toute sortie montagne !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 52 ans | 1,70m | 65kg | Avancé | Fonsorbes
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés d'Outzer permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel de la part de meilleures marques afin de réaliser un test terrain détaillé. Cliquez ici pour participer vous aussi
App FATMAP: Ski, Randonnée, Vélo

Points forts

Ergonomie / visuel
Fonctionnalités bien pensées
Téléchargement cartes pour utilisation off-Line

Points faibles

Nécessite un bon débit
Couverture encore perfectible
Peut induire en erreur (à croiser avec infos terrains)

Comme il est d’usage en ce qui concerne les Tests Privés, je me dois de remercier à la fois l’équipe d’Outzer et Fatmap de m’avoir sélectionné pour donner mon avis ! Il s’agit donc de la version payante de l’appli FATMAP, le compte EXPLORE. Ci-dessous mon retour.

Vu le produit à tester, qui se présente donc sous la forme d’un compte Explore, que vous pouvez ensuite utiliser à la fois sur votre PC ou sur votre smartphone, je me suis posé pas mal de questions sur la meilleure façon de réaliser ce test et fournir un avis pertinent. Vu la quantité de fonctionnalités, et pour éviter de ne poster cet avis que dans 2 ans, j’ai plutôt essayé de challenger l’appli avec des courses déjà réalisées, en parallèle de qqs unes en prépa. J’ai illustré cet avis, non pas par des photos des sorties réalisées, pas grand intérêt, mais plutôt avec des copies d’écran de ce que donne l’appli.

Alors d’abord, de façon générale, Fatmap permet de visualiser en 3D, en mode hiver ou été, toutes les montagnes que vous voulez. C’est vraiment bien fait, et le rendu est assez chouette et peut permettre d’illustrer pas mal de sorties ou courses. J’ai mis 3 exemples, le couloir des Poubelles qui descend du Pic du Midi, il faut reconnaître que c’est très bien représenté, et les diverses difficultés de cette descente apparaissent bien. Deuxième exemple, l’arête Salenques-Tempêtes, une des plus belles courses d’arête des Pyrénées, elle mène à l’Aneto, et on voit vraiment bien sur Fatmap l’ampleur et le gaz présent de partout. Enfin, 3ième exemple, le couloir du String à Piau, là aussi la représentation est vraiment parfaite.

Une fois qu’on a vu ça de façon générale, allons voir toutes possibilités :

Fonctionnalités dans les overlays (comprendre surcouche en superposition) :

• Terrain

o Avalanche : cet overlay permet en un coup d’œil de connaitre la pente d’une face, très important quand on estime le risque d’avalanche, avec notamment la « barre fatidique » des 30°. On va donc pouvoir de suite voir dans quelle catégorie se trouve la pente choisie. Sur l’exemple, c’est le couloir des Pisteurs à Val d’Isère, on voit bien que c’est très engagé. On verra plus loin que l’overlay « Gradient » donne finalement la même info, je lui préfère donc en général ce dernier.

o Aspect : peut-être l’overlay le plus utile, il indique avec des couleurs bien parlantes les orientations des faces. J’ai pris l’exemple de la station de Peyragudes, qui justement possède 2 versants, on voit très bien les différentes expositions des pistes en fonction des versants. C’est vraiment super utile pour préparer une sortie, en fonction de ce que dit le BERA, ça permet de voir si l’itinéraire envisagé est exposé ou pas ! Perso, je me sers bcp de cet overlay, très pratique.

o Distance : quand vous activez cet overlay (voir photo), vous voyez apparaître sur le terrain (et bien sûr, ça s’adapte au relief) des carrés d’une certaine distance (l’échelle se décide toute seule) qui permettent d’estimer à la grosse la distance d’un point A à un point B… ce n’est pas très précis, mais ça donne une 1ère estimation pour les sorties rando à pieds ou à skis. C’est un peu un gadget (de mon point de vue) mais ça permet en un coup d’œil de se rendre compte de la distance à parcourir… par contre, là, aucune notion de difficulté ou de pente !

o Elevation : cet overlay assez simple permet rapidement de voir graphiquement (couleur) les altitudes des faces. Sur l’exemple ci-dessous, c’est le glacier de Grande Motte à Tignes avec la Grande Casse derrière, on voit bien les altitudes des pistes et des sommets. Pour moi, cet overlay n’a pas beaucoup d’intérêt, c’est surement utile pour les himalayistes ou autres.

o Flats : une fois cet overlay activé, toutes les zones plates apparaissent en vert clair. Essayant de trouver une utilité, je pense que ça peut servir pour trouver des zones de bivouac, mais avec un bémol quand même, un petit bivi sur une arête, le flat n’apparait pas, trop petit (j’ai essayé sur l’arête Salenques-Tempêtes, on ne voit pas tous les bivis, trop petits)

o Gradient : overlay très intéressant qui permet de visualiser le degré de pentes. Sur l’exemple que j’ai mis, le couloir des Pisteurs à Val d’Isère à nouveau, on mesure bien l’engagement de la pente, et aussi clairement où se trouve le couloir ! J’ai volontairement remis ce couloir, qui m’avait permis d’illustrer l’overlay « avalanches », parce que je ne suis pas sûr de comprendre vraiment la différence entre les 2 ?! Peut-être que le Gradient est plus précis en fait, plus détaillé, mais au final, c’est quand même quasi la même chose, et du coup, moi, je préfère celui-là, effectivement plus précis (à noter aussi qu’il va plus loin, l’autre s’arrêtant à +45°).

• Live snow : cela permet de voir sur une zone donnée, l’épaisseur de la neige (« Depth »), s’il en est tombé récemment et combien (« Fresh ») et enfin les prévisions (« Forecast »). J’ai mis 2 exemples sur Chamonix, du 21/12/22, on voit bien la situation (au passage bien sûr liée à l’altitude mais aussi à l’exposition). A noter que la réponse est assez lente quand on clique sur ces fonctions, il faut être patient avant d’avoir l’affichage qui correspond… en ce qui concerne les prévisions, je n’ai pas eu le temps de challenger, de toute façon, j’utilise des sites bcp plus précis pour ça, c’est juste une indication à mon avis.

• Custom Terrain : une fois une vue dispo à l’écran (en gros le coin où vous aimeriez aller trainer), vous pouvez sélectionner 3 types de filtres : l’altitude (entre 1800m et 2700m par exemple, ça va jusqu’à 8800m pour info si vous voulez allé voir l’Everest !!), le degré de pente, et l’orientation. En gros, après consultation du BERA, on peut chercher par exemple quelles pentes orientées N-NE existent au-dessus de 2000m dans ce massif, intéressant. Le résultat apparait en vert, j’ai mis un exemple autour de Piau, on voit bien toutes les pentes de plus de 30° orientées N-NE-NW.

• Travel distance : cette fonction permet d’estimer, à partir d’un point qu’on positionne sur la carte, jusqu’où on pourra aller en un temps donné. Il est après facile de faire varier ce temps pour voir. Pour bien me rendre compte, j’ai mis dans l’exemple un coin bien connu, passage obligé pour faire plein de 3000s sympas dans le Luchonnais, c’est le départ des granges d’Astau : on voit dans la copie d’écran que d’après Fatmap, en 1h45, on sera au niveau du refuge d’Espingo (non présent sur cette vue, il est juste derrière le pic de la Cascade)… en fait, quand je suis tout seul, il me faut 1h15 pour faire cette distance. Il faut donc connaitre sa vitesse et adapter le résultat de Fatmap… mais ceci est tout à fait normal, personne ne marche à la même vitesse, c’est impossible pour l’appli de donner le temps de tout le monde, il faut donc juste s’étalonner avec des courses connues, et après cela devient un super outil pour préparer une sortie. A noter que cette fonctionnalité est valable pour la rando (hiking) pas pour le ski de rando.

• Live resort status : cela permet d’avoir un statut de l’ouverture des pistes, mais seulement sur les stations référencés dans le monde… il y en a pas mal dans les Alpes, mais dans les Pyrénées, seulement Grandvalira et Baqueira sont dans la liste. Pour moi, ce n’est pas très utile comme fonction, on préfèrera toujours vérifier auprès de la station elle-même pour avoir des infos fiables du jour même en fonction des conditions.

Fonctionnalités dans Basemap : dispo des cartes IGN France, bien sûr, mais aussi l’équivalent ibérique (Iberpix), de même que pour l’Autriche, l’Allemagne, la Suisse, le UK… et même plus loin pour les voyageurs, la Norvège, la Suède, les USA et même Nouvelle Zélande. Bizarre de ne pas y trouver aussi le Japon (la Mecque du freeride) même si moi, ça ne me gêne pas au quotidien.

Thème : au niveau supérieur, et qqsoit ce qu’on veut rajouter/voir, on peut choisir le thème Winter ou Summer. Même si vous n’êtes pas fluent, vous aurez compris, à noter que tout n’est pas dispo partout, sur l’exemple, c’est le cirque de Troumouse et la face N de la Munia où tout n’est pas dispo en mode hiver. Fatmap en est bien conscient et si vous cliquez sur le petit « i » en haut à droite, il est clairement dit qu’on peut envoyer un mail à hello@fatmap.com en spécifiant la zone pour qu’ils complètent. Ils continuent à augmenter régulièrement mais le monde, c’est grand !!

Ensuite, côté gauche de l’écran, il y a 3 menus :

  • Le 1er, représenté par un petit globe terrestre, permet de rechercher un lieu, puis ensuite de sélectionner une activité (ski, rando, freeride, etc…) et s’il y a des sorties enregistrées dispo sur le lieu en question, elles apparaissent en bleu clair, et vous pouvez alors cliquer dessus pour en savoir plus. Quand une « route » est sélectionnée, vous pouvez zoomer dessus, et aussi choisir de la survoler (petit logo avion), c’est très chouette, ça ne sert pas à grand-chose, mais c’est joli !! Vous pouvez aussi dans ce menu, créer votre propre route, soit tout simplement en la « dessinant » sur la carte, soit en téléchargeant une trace GPX. Cette dernière fonction est pas mal car on récupère des fois des traces très peu renseignées, cela permet de voir clairement ce qu’il en est.
  • Le 2ième menu (logo=petit livre) s’appelle Guidebook et fournit plein de renseignement sur le lieu en question… enfin bien sûr ça dépend s’il y a des choses dans la base ou pas. Mais par exemple en étant sur Saint Lary Soulan, village de Xavier De Le Rue, l’appli donne accès à des sorties proposées par Xavier, ça peut donner des idées.
  • Le 3ième correspond à votre compte et vous donne accès à toutes les « routes » ou « adventures » que vous avez rentrées.

Voilà une description de tout ce qu’offre Fatmap Explore, ce n’est pas exhaustif bien sûr, il y a plein de petites fonctionnalités qu’on découvre au fur et à mesure, mais ça donne une bonne idée de ce qu’on peut faire je pense.

Mon avis global, mes remarques

Alors déjà, un point qu’il faut noter, c’est qu’il faut avoir une bonne liaison Internet pour se servir de l’appli, notamment sur PC… il faut aussi un PC qui pédale un minimum, sinon les temps d’affichage vont vite vous apparaitre long, et ça devient chiant à utiliser.

Sinon l’ergonomie est vraiment très bonne, on se familiarise très rapidement sur l’utilisation de la souris et du zoom, ça rend super bien (idem sur le téléphone, c’est assez intuitif pour « faire bouger les montagnes »)… une remarque quand même sur les flèches de pilotage pour tourner le visuel vers la gauche ou la droite, ou vers le haut ou le bas, je ne sais pas pourquoi, mais c’est toujours inversé par rapport à ce que je veux faire, je ne sais pas si c’est moi, mais à chaque fois quasi je dois me reprendre.

Bien sûr, le monde entier n’est pas couvert, même si les montagnes principales le sont, ce qu’il faut comprendre c’est que ça ne peut aller qu’en s’améliorant. Il en est de même pour les sorties dispo dans l’appli, comme c’est collaboratif, plus y’aura de gens qui rentrent dans la base de données leurs sorties, plus cette dernière sera riche. Il est donc évident que les endroits les plus fréquentés ont le plus de chance d’être adressés dans l’appli que le spot secret inaccessible et inconnu !

Un warning quand même pour la prépa de sortie ski rando et/ou freeride, les vues proposées sont avec un certain enneigement, et peuvent induire en erreur dans un sens ou dans l’autre : certaines faces peuvent paraître skiable sur l’appli alors qu’elles ne le seront pas le jour J, de même on peut être induit en erreur si on ne se sert que de l’appli. J’ai mis un exemple sur la face Est du Ramougn dans le Néouvielle, sur l’appli, on a l’impression que ça passerait mieux moins gauche en descendant, alors qu’il y a des barres qu’il contourner par-dessus en partant main droite ! Attention donc à ne pas « croire » aveuglément l’appli !

Quand vous utilisez l’appli sur Smartphone dans la montagne, le compte Explore vous permet de télécharger une zone donnée, pour laquelle vous pouvez sélectionner ce que vous downloadez (quelle carte, quel overlay, etc…), et ensuite, cette carte sera accessible même en mode avion, ou quand vous êtes dans la montagne sans réseau. Cela permet comme toutes les applis du même type, de pouvoir se repérer dans la montagne, et surtout (c’est mon utilisation principale) de pouvoir suivre une trace téléchargée. Votre position apparaît comme un point avec une tentative d’orientation du téléphone par rapport à ce point qui marche à peu près. L’aspect 3D pour ce genre d’utilisation n’est pas fondamental, ça peut être un plus j’imagine mais quand on a l’habitude de lire une carte IGN, ça va.

Au niveau du prix, je crois que c’est 30€ par an pur l’abo Explore. C’est le prix de toutes les applis de ce style, et franchement, je pense que ce n’est pas exagéré (au final c’est moins de 3€ par mois !!... si si , j’ai fait des maths dans ma jeunesse).

Résumé global

Appli très bien faite (ergonomie), avec pas mal de fonctionnalités très intéressantes, que je conseille surtout en mode préparation de sorties montagne, en rando, ski de rando, freeride, ou même grandes voies. En particulier, en complément du BERA, c’est vraiment un super outil pour choisir ses pentes et ses expos !

Pour qui ?

Pour tous les gens qui vont dans la montagne et qui ont besoin de préparer leurs sorties
8/10

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire