Avis Dynafit Feline Up Pro 2020

Déposez votre avis.

La formule 1 du 100% vertical

Avis sélectionné
Profil du testeur : 36 ans | m | Aix-les-Bains
Conditions du test : Terrain sec, humide, dans la caillasse en montée comme en descente.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés d'Outzer permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel de la part de meilleures marques afin de réaliser un test terrain détaillé. Cliquez ici pour participer vous aussi
Test Privé - Chaussure Dynafit

Dynafit Feline Up Pro - Testée grâce à Outzer !

La saison des trails a déjà bien commencé et la période des Ultra aussi ! Alors, à tous une très bonne saison. Faites le plein d'aventures et amusez-vous bien !

De mon côté, en parlant d'ultra, pas de gros rendez-vous cette année, et je me contenterai de deux trails fin mai (Maxi-Race) et début juillet (X-traversee). Pourquoi parler de trails supérieurs à 70 kms quand on veut parler des Dynafit Feline Up Pro ??? Pour faire du hors sujet !? Oui clairement, mais c'est une façon d'indiquer dès le début de mon test que ces chaussures ne sont ABSOLUMENT pas faites pour la grande distance.

Cela dit, un grand merci à Outzer pour leur confiance et pour m'avoir retenu pour tester ces chaussures, j'ai adoré !!! Sur mes sessions de fractionné court en côtes, sur mes sessions de cassage de fibres en descentes, elles ont fait le job ! Oh que oui ! Pourquoi ? Suivez-moi à tombeaux ouverts, je vous explique tout ça !

Dès la réception du colis, les choses s'engagent bien puisqu'une certaine Agathe (directrice marqueting chez Dynafit) me glisse un mot sympa et me souhaite un bon test. C'est cool ! Merci pour cette attention. A l'ouverture de la boîte, qui au demeurant sort du commun des boîtes habituellement cartonnées et fades, on découvre une super belle paire de pompes. On aime ou on aime pas, mais je les trouve jolies.

Dans la fiche descriptive on peut lire : « Précise, légère et agressive – la Feline Up Pro est une véritable spécialiste du sprint alpin. Ce modèle de trail, conçu spécialement pour la discipline Vertical Running, constitue la meilleure option pour les courses alpines raides et rapides. Très légères (230g) et équipées d’une semelle Vibram® Megagrip, du système Heel Preloader et d’un support plantaire Ortholite®, la Feline Up Pro est la formule 1 des chaussures de course à pied alpine ».

Dès qu'on les chausse, on sent le FIT près du pied. Cette précision est rassurante, car le pied ne se ballade pas. Comme indiqué dans mes précédents articles, j'ai les pieds fins et j'aime avoir la sensation d'être bien enveloppé du talon aux orteils. Sur ce modèle, c'est le cas sans pour autant sentir de point dur ni de gêne. La voûte plantaire n'est pas en reste, merci au système Ortholite. Clairement donc, on sent qu'on peut bien envoyer et que la cheville sera maintenue.

Vient ensuite le moment du laçage qui se fait au moyen d'un quicklace, comme chez Salomon, sauf que là le rangement se fait sur le coup de pied et pas dans une pochette au niveau de la cheville. J'aime bien le principe et durant mes sessions, jamais le lacet n'est sorti de sa poche. Bon par contre, petit bémol, le mesh à ce niveau est très fin et assez fragile, en témoigne la petite déchirure apparue dès le premier essai. Cette petite déchirure ne s'est pas aggravée dans le temps, mais c'est peut-être un point d’amélioration à prévoir en ajoutant ou en renforçant la couture ou la finition à ce niveau.

Et maintenant qu'en est-il sur les pentes et dans les descentes ? Allez go ! Qu'est-ce qu'elles ont dans le ventre ? En vrai, j'ai envie de leur rentrer dedans et de voir leurs limites. Allez, sans plus attendre, voici mon ressenti après environ 100 kms et une dizaine de sessions de fractionné en côtes et des séances spécifiques de descentes.

Doté d'un drop de 4mm, on est effectivement comme dans une formule 1, près du sol. Elles se veulent « agressives ». En effet, elles le sont. Côté amorti... il n'y en a presque pas. On passe donc rapidement ce point, ça tombe bien, ce sont des chaussures pour de la courte distance, pour aller vite et clairement pour des coureurs avec une foulée médio-pied, sinon, gare aux tendons d'achille et aux mollets. Pour faire un comparatif, elles me rappellent un peu mes chaussures de cross quand j'étais cadet et que je jouais dans la boue le dimanche matin… Ce n'est pour autant pas des planches de bois où l'on sent les petits pas de vis des pointes de cross. Non, n'exagérons pas.

Ce côté nostalgie n'est toutefois pas là pour me déplaire, car dès les premières pentes on sent que ça accroche, même sur du caillou/roche mouillé(e). Point très positif de ce modèle ! Sur terrain gras, tant en montée qu'en descente, j'ai très rarement glissé et dans la caillasse, ça s'est aussi toujours très bien déroulé. Ces Dynafit Feline Up Pro sont rassurantes et elles appellent à faire du dénivelé et à relancer. L'accroche est au rendez-vous, indéniablement. Merci à la la Semelle Vibram® Megagrip. Clairement, c'est costaud, ça envoie et ça relance. A ce stade, je constate toutefois un tout petit peu d'usure sur les crampons avant. Cependant, je ne les ai pas ménagées, objectif initial rempli. Il faut dire aussi que j'ai fait quelques petites portions de bitume avec. C'était pour voir, pour tester, j'étais là pour ça. Bref, le bitume est à proscrire ou alors à limiter, car elles ne sont pas non plus faites pour ça.

En ce qui concerne, la protection, on remarque un petit pare pierre et l'on se demande si on ne va pas finir avec des mégas ampoules sous les ongles de pieds. Mais en réalité, non, ça fait aussi parfaitement le job et aucun souci, vous pouvez taper dedans, au sens propre, comme au sens figuré.

Après donc 10 séances de côtes et quelques séances spé de descente, j'ai été conquis par ce modèle. C'est un modèle travaillé et abouti. Ca se paye et les 185€ (prix catalogue, un peu moins onéreuses sur Internet) demandés représentent une somme, mais ces Dynafit peuvent-être une bonne alternative par rapport à la concurrence, dont la longévité est parfois décriée sur ce segment de chaussures adaptées à la discipline du Vertical Running.

Au niveau de l'amorti, à défaut de me répéter, ce sont des chaussures certes confortables, mais sans amorti. Donc attention sur ce point. Ces chaussures pèsent 251 grammes en pointure 43. Aussi, si vous souhaitez une chaussure dynamique pour trail court (jusqu'à 25 kms) à fort dénivelé pour vous décrasser les poumons, limite faire de l'apnée comme en cross, ce modèle est fait pour vous. En revanche, pour du long, passez votre chemin.

Dernier point concernant le mesh. Et bien, le gain de poids passe par la sélection d'un tissu fin. C'est ma crainte sur ce produit. Même si, à ce stade, je n'ai pas constaté d'usure prématurée, on sent la légèreté. A voir dans le temps comment ça tiendra. D'ailleurs, pour avoir eu la chance d'essayer des paires similaires auprès de la concurrence, je trouve toujours dommage d'avoir à jeter une paire après seulement 250/300 km. Ici, je pense toutefois qu'elles feront plus.

En résumé, oui, elles ne sont pas données, mais elles appellent à envoyer, à grimper, à dérouler, bref à jouer, ça tombe bien, le trail est avant tout un jeu et moi le grand enfant, je me suis éclaté avec ces Dynafit Feline Up Pro !

Merci Outzer, au plaisir de pouvoir tester d'ici peu un autre modèle, si c'est pour me gâter de la sorte, je signe tous les jours !

Pour qui ?

Vertical runner ou coureur adepte des trails courts (max 25km à mon avis).
8/10
Confort
Accroche
Solidité
Maintien
Stabilité
Amorti

Points forts

Légèreté, semelle Vibram, Fit.
Le look, mais là on aime ou on aime pas

Points faibles

A ce stade hormis le mesh au niveau de la poche quicklace, RAS.

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire