Avis Asics Gel Kanaku 2015

Déposez votre avis.

Indestructibles

Avis sélectionné
Profil du testeur : 49 ans | 1,80m | 75kg | Débutant | Rochefort
Acheté : 50€ en magasin
Conditions du test : Testées par tous les temps toutes les saisons et beaucoup sous la pluie

Je pourrais vous faire un avis technique pur.

Genre : drop 10 mm, 330g en 43, supporte un poids de 80 kg maxi, extérieur en 50.0% polyester / 50.0% polyuréthane, semelle 68.0% EVA / 30.0% Caoutchouc, insert gel silicone, conçues pour les sorties moyennes de moins de 20-30 km, légèrement renforcées à la pointe et vraiment renforcées au talon, le relief du cramponnage est peu marqué, elles taillent un peu petit mais vu que je ne mets que des Asics pour courir depuis plus de 5 ans je ne m'en rends plus compte.

Je pourrais vous faire un avis fashun.

Trop top belles : ma couleur préférée c'est le gris indus et j'adore trop les sneakers fluo. Et celles là elles sont grises, bleues et jaunes fluo. Elles ont un look trop baroudeur que rien que de te voir on sait que t'as bouclé l'UTMB en moins de 40 minutes. Elles ont les plus trop jolis lacets que j'aie vu avec mes zeuils.

Je pourrais vous faire un avis critique.

Sur le site de D4 Belgique y'a au moins 4 gaziers qui disent qu'elles se décollent sur le devant quand tu cours avec, comme si on allait chez D4 pour acheter des shoez de trail pour faire autre chose que du shopping avec. Bande de nazes.

Mais je vais vous dire ce que j'en pense vraiment. Avec the bottom of my heart.

J'ai acheté ces chaussures en 2015, je courais assez peu à l'époque. Faut dire qu'entre le boulot 60h la semaine, les enfants, les soucis de santé et tout le reste, j'avais pris 20 kg. Quand on a déménagé, j'ai découvert le triathlon parce que ma fille ainée a voulu en faire. Moi j'aimais bien le vélo alors j'ai dit banco pour aider le club à entrainer les enfants.

La première année avec ces pompes, j'ai surtout fait de la marche nordique, parce que je ne pouvais guère faire autre chose. En marche, elles sont impec : l'avant du pied est très bien maintenu, la foulée agréable, l'amorti parfait, l'accroche même dans l'herbe, les cailloux et la bouillasse est excellente. Petit détail important pour moi qui cours beaucoup plus l'hiver que l'été donc plus de nuit que de jour : insert réfléchissant à l'arrière de la chaussure, merci m'sieu. La semelle qui semble un peu light en conditions difficiles fait le boulot : n'oublions pas qu'en marche nordique on a deux bâtons et qu'on ne randonne pas en grosse montagne, en principe. 

La deuxième année avec ces pompes, comme je bossais moins et que j'avais perdu un peu de poids, j'ai commencé à courir. Pas beaucoup hein, genre 5 km par semaine. Sur piste, même si elles ne sont pas faites pour ça, je les trouve plus confortables que les Kayano que j'utilise actuellement : je pense que c'est lié au fait que j'ai le pied très large et que les Kayano sont fines sur le devant. Elles sont stables et l'amorti est suffisant. J'ai découvert la course sur chemins avec elles : même chose que pour la marche, en plus le renfort de devant empêche toute irruption intempestive de ronces dans les pieds et ne gêne pas. J'aime courir quand il pleut trop fort pour rouler, elles ne sont pas imperméables et ça ne me gêne pas du tout, je ne ressens aucune irritation et elles accrochent bien sur le mouillé (pas aussi bien que les Fuji mais pas loin), en plus elles sèchent vite ce qui n'est pas le cas des modèles goretex que j'ai pu tester. Je me rends compte en commençant à courir en zones plus difficiles que le cramponnage est un peu léger quand c'est vraiment défoncé et sec ou gravillonneux mais dans ma pratique ça me gêne très rarement. De la même façon avec le temps la semelle est devenue souple et le maintien latéral est trop léger quand c'est engagé. 

La troisième année avec ces pompes, je me suis mis sérieusement au sport. Je fais de l'ultra-cycling (surtout), du trail (10-15 km par semaine selon les périodes) et je continue d'entrainer les enfants au triathlon. J'ai perdu les 20 kg que j'avais accumulés, ça facilite mes activités. Malheureusement je commençais à sentir que l'amorti était devenu un peu mou alors je m'en sers comme chaussure de travail et j'ai acheté des Fuji Trabucco pour les remplacer. Depuis presque un an, je peux tester leur solidité à raison de 8 à 10 000 pas par journée de travail selon ma VivoSmart. Comme vous pourrez le voir sur les photos elles ont morflé pas mal mais elles sont toujours fidèles au poste, décollées nulle part et seul le dessus de la chaussure gauche est fendu : pas dû à un défaut de la chaussure mais à une explication un peu houleuse avec un bistouri.

Pour conclure, trois ans avec des ballerines de 330 grammes à marcher, trailer et travailler sans en venir à bout, moi je dis : BRAVO ! Évidemment pour le prix elles ne sont pas destinées aux conditions extrêmes et ne sont pas imperméables mais restent parfaites en usage courant et pour débuter. Rapport qualité prix exceptionnel ! 

Pour qui ?

Pour les coureurs légers sur des distances plutôt courtes dans des conditions pas trop extrêmes : de parfaites grolles pour débuter le trail
10/10
Confort
Accroche
Solidité
Maintien
Stabilité
Amorti

Points forts

SOLIDES
Légères
Bonne accroche en conditions normales
Bon maintien
Drop idéal pour ma morphologie
Pas chères

Points faibles

Le fluo est un peu passé au bout de trois ans ;-)
Je crois qu'elle ne se font plus dans cette couleur, dommage

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire