Avis Lowa Renegade II GTX Lo 2017

Déposez votre avis.

Amère déception

Avis sélectionné
Profil du testeur : 49 ans | 1,80m | 75kg | Débutant | Rochefort
Acheté : 130€ en magasin
Conditions du test : Un mois, avant de me résoudre à lâcher l'affaire : soleil, pluie, chemins (beaucoup de chemins blancs), forêt, herbe, asphalte, boue, pavés, sentiers, etc. La vie normale théorique d'une chaussure de rando, quoi.

J'aime bien de faire du vélo. J'aime bien de courir. J'aime bien de randonner à pied avec mon épouse et nos enfants. J'aime bien de me remuer en général. J'aime donc bien de marcher pour faire tout ce que j'ai à faire et qui ne peut pas se faire ni en vélo ni en courant.

Je cherchais donc une paire de chaussures pour marcher et randonner tranquille, solides, confortables, si possible belles et si possible un peu compatibles avec la course et le vélo sur de courtes distances.

J'ai vu ces Lowa en rayon et j'ai eu comme une sorte de coup de foudre. J'ai toujours adoré les chaussures de randonnée basses, d'ailleurs à part les Vans SK8Hi je ne porte jamais de chaussures hautes : je ne fais pas d'alpinisme vu qu'en Charente Maritime ça grouille pas de montagne et en vacances je suis en permanence sur un vélo, même en montagne. Et celles là sont particulièrement réussies : noires en nubuk, presque habillées, très renforcées, semblant à toute épreuve. Une courte recherche sur le site de Lowa m'informe qu'elles sont d'ailleurs placées sur ce segment de marché "à toute épreuve" puisqu'un modèle dit TF (pour Task Force) est destiné aux militaires / SWAT et agents de sécurité de tous poils. Il est en cuir plein, et ça me dit rien d'avoir des shoez typées mili. J'oublie vite ce modèle en regardant à nouveau la version civile. Quelle classe !

Semelle stable et antidérapante, idéale pour les activités de plein air, dit la pub. Idéales pour les promenades. Dessus Goretex. Good.

Vu qu'acheter des godasses sur internet c'est un peu comme acheter du jus de litchi bio sur Greenweez, je vais les essayer au magasin, tiens. Comme d'hab' le vendeur du rayon rando chez Intersport trave pas une rame au matos qu'il vend et omet de me dire qu'elles se font en deux largeurs, alors je les trouve atrocement serrées et inconfortables, je suis déçu et je rentre à vide. Après examen de la situation à la maison et une nouvelle visite sur le site de Lowa, je retourne au même magasin vu que j'ai un bon de réduc' et je me débrouille tout seul pour trouver des W (pour Wide Last) dont vont pouvoir s’accommoder mes pieds de yéti courts et larges. Esquiver le vendeur pendant 15 minutes n'est pas facile mais je tiens le pari et je sors avec les chaussures dans mes susdits pieds de yéti.

Je passe du temps à me regarder les pieds chaque fois qu'un reflet se profile dans mon champ de vision et les deux premiers jours je suis aux anges. Elles ont une classe phénoménale, elles sont magnifiques, je peux les porter quelle que soit la façon dont je suis habillé et je vais pouvoir tout faire avec. Je les trouve un brin rigides surtout au niveau de la semelle, mais "elles vont se faire" comme dirait n'importe quel vendeur de pompes.

Maintenant que j'ai réussi à les vendre moitié prix sur le coincoin, je peux dire honnêtement ce que j'en pense.

A toute épreuve, elles le sont sans doute : elles sont tellement rigides que ce ne se sont pas elles qui se sont cassées mais mes pieds. Elles ne se sont jamais faites. Au bout d'un mois à marcher sur ces semelles de bois, à avoir des irritations sur les zones de frottement de ces bottes de plomb, j'ai lâché l'affaire, cachant à grand-peine mon amère déception.

Stables, les semelles le sont : elles sont tellement raides et épaisses qu'il est impossible pour moi de randonner vu que je ne sens rien du relief du sol sous mes pieds. Aucun amorti, inconfort maximal au bout d'une heure de balade.

Imperméables, ah ça oui, super bien. Mais vu leurs performances sur sol mouillé...

Antidérapantes ? Sur le sec, oui. Dans la boue ou en forêt, les crampons font à peu près leur office. Mais dès que le sol est humide et tassé (en gros tous les chemins de chez moi où je promène) c'est la patinoire. Le pire c'est les pavés, t'as l'impression d'avoir une paire de Heelyz : l'association semelle rigide / crampons fait merveille pour t'envoyer par terre.

Bon, même si elles ne sont pas prévues pour, la cerise sur le gâteau c'est la course et le vélo.

Courir avec ces grolles, c'est une sorte de défi. C'est comme d'essayer de t'entrainer avec des getas lacées sur lesquelles t'aurais collé un bout de pneu de VTT. Ça copie tellement bien le comportement d'un Hutchinson Python sur l'asphalte mouillé que ça t'envoie en l'air à la moindre tentative de virage.

Faire du vélo avec, ça va pas ta tête ? La semelle soi disant antidérapante n'accroche pas les picots des pédales VTT / BMX (trop épaisse) et glisse à n'en plus finir sur les pédales ville / mixtes. Par contre question rendement, c'est rigide alors ça transmet bien les trois coups de pédale de temps en temps que tu réussis à faire sans décrocher.

Au total, fiasco complet.

Je crois qu'elles sont dans le top 3 des plus mauvais achats vestimentaires que j'aie fait. Ces Renegade sont inadaptées à leur usage prévu, probablement que Lowa a voulu trop bien faire, trop solide, trop "à toute épreuve", trop "baroudeur du dimanche". Dommage, parce qu'elles sont super belles.

Pour qui ?

Pour ceux qui aiment randonner en sabots.
2/10
Confort
Accroche
Solidité
Maintien
Stabilité
Imperméabilité

Points forts

SUPER BELLES !

Points faibles

Bois, acier, titane, tous ces matériaux ont un peu de flex. Mais pas assez pour en faire des semelles de chaussure.
Antidérapantes comme du savon de Marseille.

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire