Avis Asolo Elbrus GV 2018

3 avis Asolo Elbrus GV.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Olivier6709

Très bonnes chaussures d'alpinisme

Avis sélectionné
Profil du testeur : 52 ans | m | 70kg | Avancé | Saint-Remimont
Acheté : 200€ en ligne
Conditions du test : Chaussures testées une saison (hiver, printemps, été), dans toutes sortes de conditions météorologiques et toutes sortes de terrains (glacier, rochers, sentiers...).

Les premières fois que j'ai cramponné, j'ai utilisé mes chaussures semi-rigides Merrell Moab GTX. Je ne vais certainement pas dire que c'était la catastrophe. Bien au contraire, j'en ai bien profité et je garde de très bons souvenirs de ces épisodes. Ceci dit, certains désagréments m’interrogeaient sur l’utilisation de chaussures semi-rigides avec les crampons. En effet, à plusieurs reprises, l’avant de la chaussure s’est désolidarisé des crampons. J’avais alors pensé que je n’avais pas assez serré les lanières. Maintenant, je sais que c’est l’avant de la chaussure (trop souple) qui se déforme progressivement… En outre, je sentais une légère douleur au niveau des orteils, aussi bien quand je plantais les pointes avant, que quand j’étais en descente. A nouveau, ceci est lié au caractère trop souple de la chaussure de rando et donc au fait qu’il fallait beaucoup serrer les lanières des crampons. Dernier souci : en ayant serré fortement les lanières, cela avait abimé les parties en cuir sur l’avant des chaussures. Certes, elles étaient moins belles, mais surtout elles n’étaient plus du tout étanches !!!

Tout ceci m’a amené à investir au début de l'hiver dans de véritables chaussures d’alpinisme. J’ai commencé par faire une recherche sur le web. Plusieurs marques sont réputées dans le domaine et je ne savais pas trop vers où m’orienter. Je suis allé dans un magasin spécialisé pour tester différents modèles. Je me sentais bien dans deux modèles que je me suis empressé de rechercher sur le web en rentrant. Je suis alors tombé sur une promotion qui me paraissait très intéressante, 200€ contre 270€ en magasin pour les Asolo. Sincèrement, s’il n’y avait pas eu une telle différence de prix, j’aurais certainement acheté dans le magasin mais là, je ne me suis pas posé la question !

Bref, me voici avec mes nouvelles chaussures que j’ai hâte de tester. J’ai commencé par faire quelques kilomètres de rando en mixte chemins-rochers. Initialement, je les ai trouvées très rigides et je sentais bien que je n’avais pas la même marche qu’avec mes chaussures de rando. Certains petits muscles étaient bien plus sollicités et je les ai bien sentis le lendemain !

Ensuite, direction le Hohneck (quatre journées), puis six journées à Chamonix avec deux nuits aux Cosmiques, puis dix jours dans le Valais avec trois ascensions de 4000. 

Je peux dire que ce fut une révolution pour moi avec l’utilisation de ces chaussures. Plus aucun problème avec les lanières des crampons. D’ailleurs, je ne me souviens pas de les avoir resserrées une seule fois. Maintenant, je peux vraiment utiliser les pointes avant comme bon me semble et je ne ressens aucune douleur aux orteils.

Concernant l'utilisation de raquettes sur la neige, à nouveau les chaussures semi-rigides sont adaptées, mais sont beaucoup moins confortables que ces chaussures d'alpinisme. 

Pour aller un peu plus loin, je peux parler d’une rando cet été dans le Valais : Saas-Fee (Felskin) – Britanniahutte – glacier de l’Allalinhorn – Lac de Mattmark. Au-delà du fait que cette rando est vraiment magnifique et très peu fréquentée, elle peut constituer un très bon test pour des chaussures. En effet, on démarre sur de la neige, on continue sur des gros rochers, on poursuit sur un petit sentier, on fait plus d’1 km sur le glacier de l’Allalinhorn en traversant quelques ruisseaux, on regrimpe sur des cailloux et on fait une descente de 700 m de dénivelé sur un tout petit sentier bien raide pour atteindre le bord du lac de Mattmark. Pour finir, quelques km sur un sentier partiellement goudronné.

Le résultat est le suivant :

- Dans tous les cas, on se sent bien dans la chaussure, vraiment aucune douleur,

- aucune sensation de froid,

- les crampons permettent une bonne adhérence, notamment sur la neige,

- La cheville est toujours bien maintenue, notamment grâce à la hauteur de la chaussure,

- Avec les guêtres, les pieds restent parfaitement au sec,

- Avec le Gore-Tex, la transpiration est bien évacuée,

- Avec la semelle Vibram, l’accroche sur les rochers est bonne,

- Elles acceptent les crampons à lanières ou les crampons semi-automatiques.

Pour des randonnées (même en montagne) ou de la via ferrata, je ne me vois pas prendre ces chaussures car elles sont trop rigides à mon goût. Peut-être aussi car je suis très bien dans les Merrell !

Par contre, quand il s'agit d'alpinisme ou de raquettes, je ne me passerai plus jamais de ces chaussures Asolo…

Pour qui ?

Alpiniste
10/10
Confort
Accroche
Solidité
Maintien
Thermicité
Imperméabilité

Points forts

Confort, maintien, accroche, imperméabilité, respirabilité, thermicité.

Points faibles

Je ne vois pas, sauf quelques imperfections de couleur quand elles sont mouillées.

Tests privés

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire