Avis Guidetti Platinium Neo Perf 2022

1 avis Guidetti Platinium Neo Perf.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
nico_be

Une paire de bâton presque parfaite, 2-3 détails du gantelets à peaufiner ;)

Avis sélectionné
Profil du testeur : 44 ans | 1,80m | 73kg | Avancé
Acheté : 169€
Conditions du test : trails et randonnées alpines
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés d'Outzer permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel de la part de meilleures marques afin de réaliser un test terrain détaillé. Cliquez ici pour participer vous aussi
Bâtons Guidetti Platinium Néo Perf & Platinium Néo Pulse

Points forts

poids
bonne poussée (gantelet + rigidité)
résistant
dépliage 2 secondes

Points faibles

gantelet un peu haut sur la main / soudure gênante
anneau d'accroche gantelet/bâton un peu encombrant
prix conséquent (mais justifié)

Merci a Guidetti et Outzer pour ce joli test privé.

Je n'avais pas encore de bâtons "pur" trail. J'utilise actuellement des Komperdell de ski de rando suffisamment light (220g/unité) pour le trail et la montagne. J'ai choisi de les prendre en 120cm plutôt qu'en 125cm (taille habituelle pour mes 1m80) histoire d'avoir un bâton un peu plus maniable/léger.

Caractéristiques techniques :

  • Matériau : carbone
  • Nombre de brins : 3
  • Diamètre des brins : 14
  • Système de pliage : Flashlock breveté
  • Poignée : longue mousse
  • Gantelet : en mesh, détachable
  • Pointe : pointe amortie PAM (réduit de 80% les vibrations)
  • Rondelles : trail
  • Poids unitaire : 170 g (en taille 125 cm)
  • 41 cm (replié)
  • Coloris : jaune / noir
  • Accessoire : housse de rangement

Test

Les bâtons sont fournis dans une housse avec un volume assez bien ajusté et les gantelets. Ils sont muni à l'origine de rondelle de 50mm. L'aspect est assez sympa et qualitatif.

La housse est équipée de 2 élastiques avec serrage pour pouvoir être accrochée a un sac de trail par exemple, je les ai également utilisé pour le sécuriser en vertical sur mon Ortovox Peak lors des sorties montagnes. Sous le sac de trail il faut arriver à bien le maintenir pour qu'ils ne balancent pas trop... On peut aussi le mettre en diagonale en fonction du sac. C'est en tout cas un chouette petit plus.

Le bâton est donc un 3 brins fixe. Un petit élastique permet de maintenir les 3 brins ensemble quand ils sont plié et il est très facile a retirer pour le déplier. Guidetti annonce 2 secondes pour que les 3 brins s'assemblent, et clairement c'est dans ces temps là mais je n'ai jamais pris le chrono. Donc on libère les brins qui s'alignent directement (la plus part du temps....) et il suffit de mettre une petite pression sur le sol pour les solidariser. Pour l'opération inverse, c'est moins rapide mais ça reste correct. Il faut "pincer" chaque jointure pour désolidariser le brin (à faire 2x par bâton donc) puis on plie et on sécurise avec l'élastique (qui se met pas toujours bien par contre). Les brins sont liés par un câble métallique, gage de solidité, de même que le mécanisme en lui même. Il y a juste le système à "pincer" qui est en plastique mais semble résistant.

Le "gantelet" est plus minimaliste que chez Leki, c'est très léger, bien aéré mais il est un peu "haut" sur la main, c'est un peu perturbant au départ même si on s'y fait quand même assez vite. Réglage avec un scratch assez efficace. Par contre la sangle qui passe à l'intérieur du pouce à une soudure juste mal placée et le petit mousse de confort qui est en dessous est trop étroit ce qui fait que la soudure vient directement en contact avec la peau ce qui n'est pas super confortable et risque d'occasionner des blessures/ampoules (ce que je n'ai pas subit pour le moment, heureusement. ça va dépendre de l'anatomie de la main de chacun). Le système de liaison gantelet/bâton est assez simple et efficace : on passe l'anneau sur le dessus de la poignée et on clip. De même pour le retirer, ça se fait d'une main sans soucis : on appuie sur le bouton au dessus de la poignée avec le pouce et on tire vers le haut. Par contre l'anneau est assez grand. Il y a bien un élastique pour le "ranger" quand on n'utilise pas les bâtons mais ça reste encombrant. Il est en métal et semble bien résistant. A noter que s'il n'est pas "ranger" dans l'élastique et qu'on manipule son smartphone, le contact du métal sur l'écran est assez fréquent et fait contact tactile... pas super pratique pour dégainer rapidement le gsm pour prendre des photos par exemple.

La poignée est assez simple et fine, si avec le gantelet c'est top, la prise en main sans gantelet n'est pas terrible (mais c'est pas vraiment prévu pour). Elle est prolongée par un mousse que je ne trouve pas vraiment utile vu l'usage du gantelet. Après, j'ai choisi une taille un peu plus petite que la taille habituelle, peut-être que ce mousse devient plus pertinent si on choisi une taille un peu supérieure.

Premier test sur une petite côte près de la maison (200m et 60m de D+), la poussée est très bonne, le bâton est rigide et léger, il se place directement comme souhaité et la pointe accroche bien. le gantelet permet une poussée assez proche de ce qu'on peut retrouver en ski de fond, il ne faut pas du tout serrer la poignée, la main peut rester assez ouverte ce qui est assez agréable et on a un très bon déroulé du poignet. En descente la légèreté est de nouveau un atout, la vivacité est importante et les appuis bien francs. Pour aller/revenir de cette côte j'ai couru avec les bâtons replié et tenu en main, l'encombrement est assez réduit, l'élastique maintient bien les brins ensemble et toujours la légèreté qui est bien présente et permet de courir naturellement. Il y a juste l'anneau du gantelet qui peut gêner un peu.

Les sensations se confirment en montagne, que ce soit en rando alpine ou en trail. Le bâton est bien résistant et rigide, léger comme une plume et le gantelet permet une super poussée. Le système flashlock est vraiment facile et rapide. La pointe tungstène est toujours nickel malgré toute la caillasse traversée. Le petit système d'absorption des vibrations de la pointe est un plus appréciable avec le carbone mais c'est pas flagrant non plus. La peinture semble bien résistante, que ce soit face à la caillasse ou face aux ronces ;) Le gantelet n'est pas trop chaud et reste agréable au fil des heures, légère marque sur la main après plusieurs heures, ce qui est normal. La rondelle est suffisante pour les passages sur glaciers/névés.

Ma fille ainée les a testé brièvement en rando-trail. Ils sont un peu grand pour elle mais elle a aussi été bluffé par le poids plume et par la poussée super efficace avec le gantelet. C'est elle qui a découvert l'utilité de l'élastique pour "ranger" l'anneau du gantelet ;) La soudure de la sangle du gantelet semble plus gênante pour les petites mains.

Un petit plus c'est le "made in France" et la disponibilité des pièces de remplacement (brin carbone/alu).

En comparaison de mes Komperdell je gagne clairement avec une meilleure poussée, moins de fatigue grâce au gantelet et les transitions avec/sans bâtons sont beaucoup plus facile/rapide. Un vrais plaisir.

Pour qui ?

Les trailers qui bouffent du dénivelé et sont prêt à investir dans une très bonne paire de bâton!

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire