Avis La Sportiva Otaki 2018

Déposez votre avis.

Un chausson pour la perf tout en étant polyvalent.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,80m | 68kg | Expert | Beaufort
Acheté : 140€ en magasin
Conditions du test : Falaise (couenne), salle et bloc (extérieur et intérieur)

Mon autre paire de chausson étant à l'étape ressemelage, j'ai choisis une paire plus orientée performance que le Scarpa Vapor V qui n'est déjà pas un modèle de débutant (voir test ici: http://www.outzer.fr/avis/chausson-d-escalade/scarpa/vapor-v/0/2967.html). J'ai grimpé avec l'otaki en bloc, falaise et salle, essentiellement du 6a au 7b. 

L'Otaki semblait tout indiqué car reste relativement polyvalent en permettant d'après la description de La Sportiva de faire de la falaise ou du bloc. Alors qu'est ce que ça donne sur le terrain?

Premières impressions

La première impression c'est déjà le look. Alors si on ne choisit pas ses chaussons parce qu'ils sont beaux (quoi que), on peut quand même noter que celui de l'Otaki est superbe. Même si on ne l'envisage pas, on le prend au moins dans les mains pour le toucher en magasin, alors si on l'envisage...il présente déjà un premier atout!

A l'essayage, j'ai choisi deux pointures en dessous de ma taille dans cette marque (qui taille petit en général). Une fois le pied rentré, il ne bouge plus, bien qu'en serrant les velcros, le chausson ne semble pas épouser complètement l'extérieur du pied. Les languettes sur l'arrière sont indispensables pour ne pas se faire des ampoules à chaque fois qu'on les enfile. Car oui, c'est le genre de chausson qu'on ne garde pas aux pieds quand on assure son copain!

Un chausson pour perfer!

Sur le mur, le premier aspect, un peu déroutant au début est la position de la pointe, légèrement orientée vers l'intérieur du pied. Cela amène a faire des fautes de précision au début lors de la pose sur les gratons si on a l'habitude d'une pointe dans l'axe. En revanche, l'orientation de la pointe permet de mettre un maximum de poids sur le gros orteil et donc d'avoir plus de puissance dans les appuis. La pointe est précise à souhait et associée à l'épouse du pied par le chausson, nul doute que ce n'est pas la faute du chausson si on zippe! 

Deuxième point à noter, c'est la rigidité de la semelle Vibram XS Edge. Ce paramètre peut surprendre aussi sur certaines poses de pieds mais moi j'adore. On sent que ça tient sur rien et c'est d'autant plus appréciable sur les crochetages dans les dévers.

En parlant de la semelle Vibram XS Edge, niveau adhérence, c'est bluffant. Les plats ne sont qu'une formalité et cela donne une grande confiance dans la pose de pieds...disons le, sur des prises neuves en salle, c'est sans les mains! 

Les cares internes sont relativement droites et c'est un régal car cela permet de poser un maximum de surface de semelle sur de petites réglettes. En revanche, pour ce qui est des cares externes, j'ai plus de mal à me sentir à l'aise. Au niveau du talon, rien à dire, le pied ne bouge pas dans le chausson, même si j'essaye toujours tous les autres moyens avant de mettre un talon (et oui chacun son truc).

Enfin sur le confort, c'est un chausson "performance" donc il n'y a que peu d'intérêt à le prendre à sa taille, mais pour autant on a vu pire et on peut l'envisager pour de la grande voie, surtout après quelques utilisations et que le tissus s'est détendu un peu. Car oui, la durabilité semble digne d'un chausson de compet! La semelle se réduit assez rapidement (on a rien sans rien) et le tissus se détend rapidement aussi. Il est intéressant d'avoir une vieille paire pour s'échauffer et les économiser.

Bilan

La Sportiva propose avec l'Otaki un chausson pour grimper fort en bloc et en voie, avec un look terrible qui plus est. Gage d'une précision redoutable et d'une semelle à l'adhérence irréprochable il permettra à tout le monde de grimper à sa limite. L'Otaki est donc un best seller à juste titre malgré une durabilité réduite.

Pour qui ?

Pour les grimpeurs sportifs voulant un chausson permettant de grimper en bloc et en voies dans des niveaux élevés.

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire