Grand Pic Belledonne

Grand Pic de Belledonne, on a skié le point culminant de ce superbe massif qu'on a bien poncé cet hiver! Une ligne engagée sur le haut mais assez courte (cotation ski 5.4 E4). Belle ambiance ce jour avec le créneau qui s'est avéré plus long que prévu!

Musique : The Lumineers, Dead Sea

Départ 4h, gros brouillard, mais qui se lève vite. Peu de portage (300m), on chausse très vite, c'est efficace. Pas de regel, on monte vite. Bien sur, ghyslain à la trace principalement, je prends des petits relais.
Au pied du Pelissier, c'est parti en crampons. Début atroce, ça ne porte pas du tout. La suite meilleure ! Encore une fois, je ne trace pas... du tout ! Un gros merci à ghyslain qui a permis de tenir un train d'enfer et d'arriver au sommet à 8h30.
Heureusement, car c'est le scénario optimiste qui a vaincu. Grand beau sur le sommet, ça chauffe un peu, bien contents de pas descendre trop tard.
Excellent début de descente en neige dure lisse. Puis une étroiture inskiable, on déchausse et ne rechausse que sur l'épaule de l'écharpe car il y a une traversée en mixte péteux avant.
L'écharpe est globalement bonne, avec des passages en croutée ou un peu glacée, méfiat.
Suite en excellent transfo.
Puis on rentre dans le couloir N. Très appétissant, ghyslain manque de peu de se faire emporter par son sluff, gros moment de tension.
La suite du couloir est dégueu, croutée/dure.
La suite en bonne soupe revenue, mais qui se skie bien par moments.
Petit plaisir : déchaussage à 1520 dans le ruisseau, cool ! Par contre la suite arboricole moins...

Ah j'oubliais le plus important : c'est vraiment une course majeure, dans une ambiance haute montagne folle, plus alpi que ski. D'ailleurs pour le ski, pas très skiant ce jour, et pas extrême non plus. Par contre l'exposition est présente, c'est de la belle montagne.

Les coups de coeur