"Reste avec nous" Bric Bouchet (2997) Queyras

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

"Reste avec nous" Bric Bouchet (2997) Queyras

Grande Voie Face ouest au depart de Valpreveyre Abriès
tidoudou
Texte :
Cet article est issu du mag communautaire Outzer, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

C'est parti...

Samedi, nous avons pris la route, direction Valpreveyre car je sais que la journée de dimanche sera conséquente, il va falloir se lever tôt et ne pas trainer !

La météo semble être OK mais on prevoit tout de même frontale et gore tex en fond de sac.

Pour l'escalade, le topo indique que la voie est equipée mais aérée sur la fin alors on prevoit quelques coinceurs.

La marche d'approche est vraiment jolie. Le Bric Bouchet surplombe la bas au loin le hameau de Valpreveyre. Le sentier est bien tracé, raide uniquement sur la fin. Il y a tout de même 7km environ, 900m de denivelé. Il faut prendre direction Col de Valpreveyre, et chercher sur la droite du couloir qui part dans la voie normale française. Entre la recherche du pied de la voie, une petite pause grignottage, le temps de s'équiper, nous mettrons 3heures avant d'entamer l'escalade.



L'escalade

La voie comporte 9 longueurs d'environ 50m. Cotées entre 3 et 5. La qualité du rocher est vraiment variable. Finalement les espèces de traversées donc le caillou pourri, ce n'est pas la où je suis la plus à l'aise.

Le R5 nous ne l'avons jamais trouvé, je pense qu'il a sauté. Nous avons trouvé la facile cheminée qui nous menait au R6. Avec la fatigue, c'est le ressaut en surplomb de la L8 que j'ai trouvé le plus difficile !

Nous avons passé entre 4 et 5heures dans la voie, en prenant notre temps. La vue est géniale, et les passages de la Nebbia rendent cela encore plus grandiose !

La descente

Au sommet, pic nic. Nous pensons que le plus du a été fait. 15H30, nous entamons la descente par la voie normale française, fraichement balisée de rouge. Nous avons lové et rangé les cordes, a regrets car il ya quelques points sur lesquels nous aurions pu nous sécuriser. Il faut être très prudent lors de cette desescalade, le moindre faux pas et c'est le grand saut !

On arrive rapidement à un couloir d'eboulis facile à descendre, il nous ramène sur le sentier de montée. 

La descente dans le terrain des marmottes. Il fait très chaud, heureusement le ruisseau est là tout le long pour nous rafraichir.

19h, nous prenons la route pour rentrer, demain c'est travail. La tête pleine de beaux souvenirs, de belles images.

Je crois bien qu'un jour, je reviendrais explorer une autre grande voie de ce joli sommet qui a vraiment tout d'un 3000 !

Ajoutez des photos (2020px)
tidoudou
Texte tidoudou
Mon bonheur, c'est de passer mes week end et mes vacances à vadrouiller en montagne, avec ou sans neige, sur chemins ou sur parois. Et encore plus dormir sous la tente, loin de tout.
Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.