De Saint Paul sur Ubaye à Guillestre via La Mortice, joli sommet à plus de 3000

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

De Saint Paul sur Ubaye à Guillestre via La Mortice, joli sommet à plus de 3000

tidoudou
Texte :
Cet article est issu du mag communautaire Outzer, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

Le projet...

A l'arrache... Un week end de 3 jours mais pas la voiture. Comment faire... Je pense covoiturage. Apres un tour sur le celebre site internet, Guillestre ? Larche ? Briancon ? Et pourquoi pas une traversée puisque je n'ai pas la contrainte de devoir recuperer mon vehicule au depart de rando...

J'avais repéré le Sommet de la Mortice depuis un moment, et je me suis dit que ce serait l'occasion !

On controle le meteo, si elle se degrade, tant pis je passerai le col sans le sommet et j'écourterais.

On fait 3 courses et on prépare son sac ! Tente, sac de couchage, tapis de sol, rechaud, doudoune, gore tex, frontale, couteau, briquet, chargeur solaire, gourde filtrante, 2 repas lyophilisés, quelques grignottages et chocolats, l'indispensable DOUDOU ! On arrive autour des 12kilos, ce qui est plus qu'acceptable !

De Saint Paul sur Ubaye au vallon de Serenne

La randonnée commence par longer l'Ubaye pour rejoindre le parking "four à chaux". Ce n'est pas le plus captivant, il fait chaud mais ca se fait bien.

Arrivée au parking, les choses sérieuses commencent. 600m de denivelé assez raides pour atteindre le vallon suspendu. En 1H30, me voila la haut, emerveillement !

Comme je suis partie tard, je planterai mon premier bivouac sur un petit plat a coté du ruisseau.

Du vallon de Serenne à la Mortice

Depart très tôt car la meteo mitigée annoncent des orages et je veux être au sommet bien avant !

La montée au col de Serenne est agreable, surtout avec la fraicheur du matin. Quelques lacets et c'est le lac des 9 couleurs qui se decouvre.

La montée se poursuit jusqua un lac asseché. Enfin, montée dans un cirque formé de Mortice sud a droite et Mortice nord a gauche. Je pars vers le sud (3169) en premier lieu. Je suis face aux aiguilles de Chambeyron. Superbe. Un paquet de chips plus tard, je suis la crete en jetant un oeil aux lacs des Houerts en contrebas, jusqu'a la Mortice nord (3186) ambiance grandiose face à la Font Sancte et au pic de Panestrel. Pic des Houerts est aussi face a moi.

Il est temps de descendre, sur les lacs que je vois en contrebas de Mortice nord puis dans un vallon raide mais sans barres. Je "tombe" sur un troupeau de bouquetins. Whaou !

Me voila en bas, vallon Laugier. Il est temps de pic niquer et de reflechir à la suite de la journée. Quelques gouttes tombent...

Le vallon Laugier et la crete des Couniets

3 options s'offrent à moi pour cette après midi :

- descendre au creux du vallon mais je pense être un peu trop rapidement en bas

- Emprunter un chemin en balcon qui rejoint un collet permettant d'accéder du coté de Vars

- Gravir la crete des Couniets mais vue la météo orage et vent je doute.

C'est finalement cette 3e option que je choisis car je redoute de planter le bivouac a 16h, seule les 6heures a tuer avant le coucher sont longues !

Je ne regrette pas ce choix car la crete et joli et safe. J'ai une jolie vue sur ma montée et ma descente à la Mortice, sur le vallon Laugier, sur le vallon de l'autre cote.

Je continue cette crete en pensant acceder au pas de la Coulette mais je viens buter sur un petit sommet rocheux et une bonne pente herbeuse s'offre a moi pour descendre dans le vallon. En plus je n'ai plus d'eau. La bas du vallon Laugier est un veritable petit paradis.

J'avais prevu de descendre planter la tente proche du refuge de basse rua pour monter le lundi au Pic d'Escreins mais je decide de dormir dans ce joli decor !

La crête de Vars et la descente sur Guillestre

Ma contrainte étant d'être à Guillestre vers 13H pour boire un café avec une amie avant de faire du stop pour rentrer chez moi, Pic d'Escreins est abandonné (j'aurais eu 1000 de d+ et 2000 de d- en 6heures, si c'est pour courir et stresser non merci !) La crete de Vars s'offre a moi. Aucun regrets. Montée tranquille au pas de la Coulette puis on monte et on suit une crete rocheuse comme je les aime, vue sur les ecrins, sur le vallon du col de la Colette verte que j'avais parcouru l'an dernier lors de mon tour de la Font Sancte... Au col de la scie, c'est descente dans la foret. Vue sur Font Sancte et le Val d'Escreins. A un moment le chemin est complètement raviné, mais pas le choix, je dois passer. Rapidement, je suis en bas au refuge.

Il ne reste qu'a suivre le rif bel jusqu'a Guillestre. Environ 8kilometres. Cela commence par une piste, pas tellement désagreable, mais nettement moins jolie que mes 2jours precedents. Puis un chemin prend le relais quelques kilomètres. Enfin, je termine sur route goudronnée, et j'avoue que ca gache un peu le truc !


tidoudou
Texte tidoudou
Mon bonheur, c'est de passer mes week end et mes vacances à vadrouiller en montagne, avec ou sans neige, sur chemins ou sur parois. Et encore plus dormir sous la tente, loin de tout.
Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.